Archives par étiquette : Sebastien Vienne

Flowr interprète son premier single lors de la Fashion Week

FlowrLundi après-midi, à l’hôtel du Louvre, EtoileCasting a assisté au défilé de la marque Patuna, à l’occasion de la fashion week. Nous avons pu soutenir et applaudir Flowr qui interprétait son premier single, une chanson sur le thème de la haute couture et de la mode : Logo. Cette artiste EtoileCasting s’est fait remarquer par le photographe Greg Alexander et son collaborateur Sébastien Vienne lors d’un casting de chant organisé par notre équipe. Ainsi, ces deux grands professionnels lui ont offert la possibilité de se produire pour la fashion week lors du défilé Patuna. Une belle réussite ! 

Découvrez le book de Flowr

 

 

 

Le parcours de Flowr

FlowrFlowr est âgée de 23 ans. Cette artiste est passionnée de chant, danse et comédie. Elle a suivi une formation à l’école internationale de comédie musicale qui lui a permis de maîtriser ces trois domaines artistiques. Elle a notamment joué dans des comédies musicales telles que « 1939 » ou « Anne Franck le Musical »; Ayant des facilités en chant (Pop, R’n’B, Soul, Jazz, Blues, Rock), elle décide de se lancer dans une nouvelle aventure en devenant coach vocal et commence une formation dans l’école Richard Cross. A côté de ses activités, Flowr postule à des castings de chant, de cinéma et de mannequinat. Elle a notamment été remarquée par Greg Alexander et Sébastien Vienne, deux professionnels reconnus dans le milieu artistique qui ont fait appel à notre équipe pour organiser un casting de chanteuses. C’est la voix suave et charismatique de Flowr qui a retenu leur attention. Ainsi, une nouvelle collaboration est née entre la jeune femme et ces deux professionnels qui ont décidé de la produire. Aujourd’hui, le premier single « Logo » de Flowr, est le fruit de ce travail. Elle a présenté son titre lors du défilé de Patuna pour la Fashion Week.

Facebook : La page officielle de Flowr

Le site internet de Flowr : www.flowrofficiel.com

Le défilé Patuna

« La photo d’un Paris sublimé par ses milliers d’œuvres littéraires, artistiques, le romantisme d’une lune transpercée par la tour Eiffel, les parisiens assis aux terrasses des cafés et qui refont le monde, tous les ingrédients d’un film sucré, la beauté d’une rue aux pavés usés, la Seine lente et grave; sont les sources d’inspirations… Mais plus encore, il existe dans cette ville une folle énergie, tous les détails inutiles mais d’un esthétisme infini, absurdes mais essentiels. » Voilà l’esprit qui régnait à l’hôtel du Louvre, lundi dernier pour le défilé de la marque de haute couture Patuna. Nous avons pu voir une collection mélangeant le rétro des années 30 et des volumes. Les créations de l’artiste Patuna sont comme des œuvres d’art. Soies, guipures, mousselines et velours composent la collection automne-hiver 2015-2016 de la marque.

Site officiel de Patuna : www.patunafashion.com

Flowr, lors du défilé, interprète « Logo » :

Flowr

Flowr

Site officiel de Greg Alexander : www.gregalexander.net

Site officiel de Sébastien Vienne : www.sebastienvienne.com

Les conseils de Sébastien Vienne pour devenir mannequin

Sébastien Vienne, directeur artistique et la chanteuse Shy'm

Sébastien Vienne, directeur artistique et la chanteuse Shy’m

EtoileCasting a rencontré pour vous Sébastien Vienne, directeur artistique dans la mode et collaborateur de Greg Alexander, photographe de mode en France et aux Etats-Unis. Que vous souhaitiez vous lancer dans le mannequinat ou que vous aimiez simplement la mode, Sébastien Vienne vous fait part de son expérience et de ses conseils avisés. Les agences, les castings, ou encore les shooting photos n’auront plus de secret pour vous !

Le parcours de Sébastien Vienne, directeur artistique à l’international

Le parcours de Sébastien Vienne est atypique. Il commence sa carrière aux Etats-Unis en tant que chargé de publicité, poste qu’il occupe pendant une dizaine d’années. Lors de sa rencontre avec Greg Alexander, il décide de le suivre dans le domaine de la photographie de mode.C’est alors un talentueux duo qui prend forme. Difficile de faire aussi opposés que ces hommes-là, pourtant leurs créations sont à couper le souffle.  En 2010, la maison de disque de la chanteuse Shy’m fait appel à Greg Alexander et Sebastien Vienne pour un relooking complet. Elle sera notamment habillée par les créateurs qui travaillent pour Jennyfer Lopez ou encore Lady Gaga ! Actuellement, Sebastien Vienne et Greg Alexander nous en mettent plein les yeux, avec la sortie de leur tout nouveau magazine intitulé « FSHN ».

Magazine FSHN

Magazine FSHN de Sébastien Vienne et Greg Alexander

EtoileCasting : Qu’est ce qu’on bon mannequin de mode pour vous ?

Sébastien Vienne : Je pense qu’un bon mannequin, que ce soit un homme ou une femme, se définit par ce qu’il ou elle a dans la tête (outre son physique, bien évidemment). En fait, si vous souhaitez devenir mannequin, vous devez avoir au préalable une connaissance du milieu, c’est normal,  c’est une question de culture. Je suis toujours sidéré par ces jeunes qui veulent devenir mannequin pour des défilés mais ne connaissent en réalité rien à la mode ! La moindre des choses, c’est de se renseigner sur le monde dans lequel on veut évoluer. Il est donc important de lire sur le sujet et de pouvoir s’ouvrir sur la question : lisez des magazines de mode, sachez quels sont les grands et moins grands créateurs, regardez Fashion TV…

EtoileCasting : Quelles sont les capacités physiques nécessaires pour se lancer ?

Sébastien Vienne : Il est ici important de faire la distinction entre mannequin haute couture et mannequin pour la publicité par exemple (en réalité appelés comédiens).

La haute couture répond à des mensurations physiques très strictes. Les filles doivent faire 1,75 m minimum avec une taille 34, et les garçons 1,85 m avec une taille 38. Des traits fins et réguliers sont également attendus, et la musculature doit être dessinée pour les hommes. Démarrer jeune est un sérieux atout, sachant que l’âge minimum pour défiler est en général de 16 ans.

Pour la publicité, les règles sont plus souples. On ne parle alors plus de mannequins mais de COMÉDIENS. Les mannequins ne portent cette dénomination que pour les défilés. Les comédiennes, qui peuvent par exemple prétendre à poser pour des publicités peuvent être moins grandes : environ 1.70 m et 1.80 m pour les comédiens. Au niveau de l’âge, c’est aussi plus flexible : vous pouvez prétendre à faire de la publicité à 24 ans, mais pour du mannequinat, ce sera trop tard !

Il faut bien comprendre qu’il existe des agences spécialisées dans la mode, d’autres dans la comédie, et d’autres enfin qui proposent les deux types de prestations.

EtoileCasting : Quels sont les étapes à suivre pour un mannequin (de haute couture) débutant(e) selon vous ?

Sébastien Vienne : Je dirais qu’il y a trois étapes nécessaires :

1) Passé le stade des critères, la première chose est d’avoir un book photo.

L’importance de l’image est primordiale, et il faut savoir se démarquer. Vous devez donc choisir les bonnes personnes pour faire votre book, j’entends par là un bon photographe. Je tiens par ailleurs à préciser qu’Instagram n’est ni une agence de mannequins, ni un book et encore moins synonyme de photos de qualités ! Il faut bien que vous compreniez que le fait d’arriver sans photos professionnelles est une des raisons les plus courante de refus, car les agences sont actuellement submergées de candidatures. Elles élimineront donc systématiquement les personnes qui ne disposent pas de photos, ou qui ont des photos personnelles, ou de mauvaise qualité. Les photos professionnelles sont l’équivalent de votre CV dans ce milieu. Qui vous donnerait du travail si vous arrivez sans CV ?!

2) La seconde étape pour devenir mannequin de mode, c’est de se trouver une agence !

Vos photos sous le bras, vous voilà prêt à démarcher les agences. Pour postuler, il faut se déplacer physiquement dans l’agence, sans prendre de rendez-vous préalable. Assurez-vous d’abord que vous correspondez au profil, puis faites plusieurs, voire toutes les agences parisiennes. Habituez-vous aux refus, car cela fait partie du métier. Ce refus, d’ailleurs, n’est pas motivé que par votre profil ! Bien souvent, ne pas habiter à Paris peut par exemple poser problème à votre entrée en agence et conduire à un refus de la part des agences parisiennes… Attention cependant avec le porte à porte : il faut le faire à la seule condition d’être crédible. Pour savoir si vous l’êtes, comparez vos photos à celles des magazines de mode. Est-ce qu’elles se ressemblent ? Est-ce que je peux prétendre à cela ? Si ce n’est pas le cas, c’est que vous n’êtes pas prêt. Bien sur, vous n’avez pas l’expérience de ces grands mannequins, mais personne de vous prendra au sérieux avec un book banal voire trop amateur ! En revanche, si vos photos ressemblent à celles des grands magazines de mode, vous avez de fortes chances d’être dans la bonne direction. D’autre part, lorsque je parle d’investissement, je parle aussi de la nécessité d’avoir une équipe derrière vous pour réaliser votre maquillage, vos coiffures et réaliser le choix de vos tenues. Sachez que ces services sont compris dans le prix du book photo que les photographes de mode proposent.

Bons plans book photos EtoileCasting

Bons plans book photos EtoileCasting

=> Retrouvez tous nos bons plans book photo !

3) La troisième étape pour devenir mannequin repose entièrement sur vous. Il s’agit de votre sérieux et de votre professionnalisme.

Une fois recruté par une ou plusieurs agence, il est essentiel d’être toujours ponctuel, d’aller à tous castings, de vous montrer à l’agence et voir s’il y a du travail. Cela permettra de bâtir petit à petit votre réputation qui se fera sur les retours des clients et vos bonnes relations avec l’agence. Au début, vous devrez acceptez de travailler dur sans pour autant gagner très bien votre vie. Mais si vous êtes talentueux et professionnel, vous finirez par faire la couverture des magazines de mode, et là, toutes les portes s’ouvriront devant vous … Tout est finalement une histoires de bons choix à faire. Votre attitude est capitale dans votre réussite : courir les castings, être à l’heure, ne pas prendre la grosse tête, comprendre ce qu’on attend de vous, comprendre comment fonctionne ce métier : il y a de la place pour tout le monde, votre problème, c’est de savoir quelle est la vôtre… c’est le métier qui vous choisit, pas le contraire.

EtoileCasting : Merci pour ces précieux conseils. Auriez-vous des mises en garde spécifiques à adresser aux mannequins débutants ?

Sébastien Vienne : Faîtes attention aux arnaques. On reconnaît une vraie agence de mannequins ou de comédiens au fait qu’elle ne doit faire payer aucun droits d’entrée !

Le second conseil que je pourrais donner serait celui-ci : faites attention à vos relations. Il faut bien choisir avec quel photographe vous allez travailler. Pour moi, la première chose, c’est de voir ce que fait la personne qui me contacte. Si cette personne n’a pas de site, ce n’est pas possible. Préférez aussi la qualité à la quantité. Il faut mieux n’avoir que 3 photos mais superbes, que 10 mais ratées ! Je pense que 90% d’une réussite est basée sur le choix de ses relations. Les 10 % restant tiennent à la chance, le talent, et bien sur au physique. Enfin, attention à la nudité, elle ne fait pas bon ménage avec la haute couture … ! Il s’agit d’une porte qu’il faut éviter d’ouvrir.

=> N’hésitez pas à consulter nos bons plans book photos sur EtoileCasting

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le nous savoir et dîtes nous ce que vous en pensez ! N’hésitez pas à le partager sur Facebook et sur Twitter !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

Un bon mannequin de mode selon Greg Alexander

Greg Alexander, photographe de mode

Greg Alexander, photographe de mode

EtoileCasting a rencontré pour vous Greg Alexander, photographe de mode en France et aux Etats-Unis. Il vous donne ses conseils avisés pour vous faire une place dans ce monde. C’est ici le point de vue d’un professionnel du mannequinat qui vous est exposé. On vous laisse découvrir :

Le parcours de Greg Alexander, photographe de mode

Le parcours de Greg Alexander est atypique et autodidacte. Il n’a en effet jamais fait d’école de Photo. Il a d’abord suivi des études de droit, puis un beau matin, après avoir passé sa thèse et son barreau, il décide de se lancer dans la photographie de mode, ne pouvant plus résister à l’appel de sa passion. Originaire de Lausanne et ayant grandi en Suisse, il y démarre sa carrière. Puis, il rencontre Sébastien Vienne, qui devient son directeur artistique. C’est alors un duo très talentueux qui démarre. Difficile de faire aussi opposés que ces hommes-là, c’est pourtant de cette différence que ressort tout le génie de leur travail. Ils ne cessent pas de nous surprendre, avec notamment la sortie de leur tout nouveau magazine intitulé « FSHN ».

Magazine FSHN de Sébastien Vienne et Greg Alexander

Magazine FSHN de Sébastien Vienne et Greg Alexander

EtoileCasting : Qu’est ce qu’on bon mannequin de mode pour vous ?

Greg Alexander : « Je ne parlerai ici que des mannequins de mode, donc de haute couture, car c’est mon domaine. Je pense donc qu’un bon mannequin, c’est un mental et un physique. J’entends par mental, une forme d’intelligence nécessaire à ce métier. Par exemple, il est impératif d’avoir déjà au préalable une connaissance du milieu dans lequel on se dirige. Il faut donc avoir une certaine maturité qui vous permettra d’éviter de faire les mauvais choix, et d’ouvrir les mauvaises portes, car votre réputation se basera là-dessus. Un autre point essentiel est la question de la culture. La mode est un sujet pointu, et fascinant. Plus qu’un sujet, c’est un monde dont l’entrée nécessite une « clef de connaissance ». Lisez donc des magazines de mode, sachez quels sont les grands et les moins grands créateurs, regardez Fashion TV… »

EtoileCasting : Quels sont les critères physiques pour se lancer dans le mannequinat haute couture?

Greg Alexander : « Un mannequin répond à des mensurations physiques très strictes, surtout concernant la haute couture. Les filles font 1,75 m minimum, et les garçons 1,85 m. Une taille 36 voire 34 pour les filles, une taille 40 voire 38 pour les garçons est demandée. Des traits fins et réguliers sont également attendus, et la musculature doit être dessinée pour les garçons. D’autre part, démarrer jeune est un sérieux atout. L’âge minimum pour défiler est en général 16 ans.

En revanche, pour la publicité, les règles sont plus souples. On ne parle alors plus de MANNEQUINS mais de COMÉDIENS. Là, les femmes peuvent être moins grandes : environ 1.70 m et les hommes 1.80. Au niveau de l’âge, c’est aussi plus flexible : vous pouvez prétendre à faire de la publicité à 24 ans, mais pour du mannequinat, ce sera trop tard ! »

EtoileCasting : Ces règles sont-elles les mêmes pour les mannequins grande taille ?

Greg Alexander : « Pas vraiment. A la différence du mannequinat classique, le mannequinat grande taille ne s’adresse qu’aux femmes. Ces femmes doivent avoir un corps harmonieux, c’est essentiel, il faut une sorte d’équilibre. Mais elles doivent aussi avoir une peau parfaite ! Concernant la taille pour le mannequinat grande taille, la moyenne est le 42 en France. »

=> Retrouvez notre article sur le mannequinat grande taille, avec les conseils de Clélia Menant.

EtoileCasting : Quels conseils ou mises en garde pourriez-vous donner aux mannequins ?

Greg Alexander : « Le book photo ! Il faut bien comprendre que cette démarche nécessite un investissement. Mais c’est de celui-ci que découlera votre réussite professionnelle dans le milieu. Je tiens par ailleurs à préciser qu’Instagram n’est ni une agence de mannequin, ni un book et que ce n’est pas avec ça que vous aurez des photo de qualités… Arriver sans photos professionnelles est une des raisons les plus courantes de refus. Il faut bien savoir que les agences sont actuellement submergées de candidatures. Un des moyens les plus aisés pour elles de trier les candidats, c’est de systématiquement éliminer les personnes qui ne disposent pas de photos ou qui ont des photos personnelles ou de mauvaise qualité. Sans photos professionnelles, un mannequin n’a pas de « CV » (voir notre article « Qu’est ce qu’un bon CV artistique? »), et ne travaillera tout simplement pas. Il faut bien que vous compreniez que le mannequinat est un métier à long terme qui nécessite une grande persévérance et beaucoup de travail. Un mannequin peut mettre quelques années avant de percer, mais lorsqu’il/elle y arrive, ce sont les portes d’un monde merveilleux qui s’ouvrent à lui/elle.

Cependant, faîtes attention à vos relations, et aux choix que vous faites. Et ne posez pas nu, cela ne sied pas vraiment à la haute couture… Que ce soit professionnellement ou dans l’image que vous reflétez en général, restez classe et ne cédez pas aux sirènes de la facilité ! »

EtoileCasting : Merci pour ces précieux conseils. Vous étiez à la Fashion Week qui se déroulait du 24 septembre au 2 octobre 2013, quelles sont selon vous les nouvelles tendances ?

Natalia Vodianova

Natalia Vodianova dans
« La légende de Shalimar »

Greg Alexander : « Je dirais que la tendance est à un véritable retour des couleurs, des mélanges de matières, et un retour très net de la dentelle. J’ai beaucoup aimé cette richesse. Si je devais choisir une égérie pour cette année, je crois que ce serait Natalia Vadianova. Elle est tout simplement sublime et j’ai vraiment apprécié ce retour au vrai spectacle avec Guerlain. Pour moi, la mode c’est le rêve, c’est comme le cinéma des années 50. La mode c’est surréaliste, c’est le domaine du parfait, du sublime, et du fantasme … »

=> N’hésitez pas à consulter le bon-plan book photos de Greg Alexander sur EtoileCasting

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et dîtes nous ce que vous en pensez ! N’hésitez pas à le partager sur Facebook et sur Twitter.

Caroline Stalder