Archives par étiquette : la normalitude

[INTERVIEW] La normalitude selon Valentine Féau

valentine feau

Valentine Féau

Valentine Féau est comédienne, humoriste et chroniqueuse. Depuis 2013 elle donne rendez-vous aux internautes pour sa chronique la « normalitude » sur Youtube. Des chroniques qui respirent la simplicité pour un humour franc, mordant et proche du public. Rencontre.

>> Découvrez la dernière vidéo de Valentine Féau !

La normalitude : une chaine Youtube normale qui s’adresse aux gens normaux.

EtoileCasting : D’où vous est venue l’idée du concept de la « normalitude » ?

Valentine Féau : Ça faisait longtemps que j’avais l’idée de créer un concept sur les gens normaux et en fait le déclic est venu après l’élection de François Hollande qui se revendiquait comme étant une personne « normale ». Je me suis dit pourquoi ne pas créer un concept sur la normalitude qui s’adresse à tous. En tant que personne « comme tout le monde », j’ai plein de petits travers, de petits défauts que je ne mets pas en avant par peur de ne pas paraître normale justement. J’ai alors décidé de tous les répertorier dans des vidéos.

EC : Pourquoi avoir choisi Youtube comme support ?

V.F : Parce que c’est accessible à tous. Je n’ai pas eu besoin d’attendre le bon vouloir de quelqu’un pour la diffusion, je suis libre de l’étape de création à la mise en ligne de la vidéo. Si j’avais lancé ce concept pour la télé, il aurait pu se passer un an ou deux avant qu’il se passe quelque chose et au bout du compte, le concept aurait peut-être évolué. Ensuite je trouve que pour le concept de la normalitude, à savoir toucher le maximum de gens, ce support est très pratique et accessible à tous. Il fallait aussi que je puisse me débrouiller seule. Norman par exemple, ce type est tout seul dans sa chambre, il joue les filles et les garçons, il tourne, il monte et et ça marche !

EC : Quelles sont les étapes, de la création à la mise en ligne ?

V.F : J’écris beaucoup avec mon frère Olivier, puis on tourne avec des proches et un ami monteur. Je fais tout moi-même et fais participer toute ma famille, même ma mère a été preneuse de son. Pour ce qui est de la création, je m’inspire beaucoup des gens que je côtoie. Pour la vidéo sur le sport par exemple, je vais interroger des amis, et il m’arrive de mettre ces anecdotes dans mes vidéos. Puis j’observe beaucoup car j’essaie de créer une vidéo qui parle au maximum de gens.

« Le web est une grande cour de récréation »

EC : Peux-tu nous parler rapidement de ton parcours ?

V.F : Depuis longtemps je sais que la comédie me plait. Mais c’est un ami de mon frère qui m’a un jour dit : « si toi tu ne deviens pas comédienne, tu auras raté ta vie ». A 17 ans j’ai voulu m’inscrire dans un cours de théâtre mais j’ai grandi dans une famille ou la comédie c’est un métier de «saltimbanque ». Mes parents ne voulaient pas me laisser aller dans cette voie et mon père me disait souvent « Valentine, quand est-ce que tu vas redescendre sur terre ? » Aujourd’hui mon père a joué dans l’une de mes vidéos et il a adoré ça. Maintenant il est fier de moi mais c’est vrai qu’au début les parents ont peur. Finalement je me suis quand même inscrite à ce cours de théâtre et lors de la première scène que j’ai joué je me suis dit : ok c’est ça que je veux faire ». Ensuite j’ai fait pas mal de petits boulots pour gagner ma vie et en même temps me former, j’ai rencontré des amis avec qui on a monté une troupe, puis on a joué et évolué.

>> Découvrez notre article « Devenir humoriste : les différentes étapes »

EC : As-tu des conseils pour les artistes débutants ?

V.F : Je dirais pour les jeunes de 17 ans qui ont peur de se lancer qu’il ne faut pas hésiter à utiliser tous les supports qui sont mis à leur disposition, car il y a beaucoup de choses à faire. il ne faut pas non plus se dire « j’ai des mauvaises notes à l’école, je ne sais pas écrire » si, on peut savoir écrire même si on est pas doué en cours. Il ne faut pas non plus baisser les bras car j’ai joué pendant longtemps une pièce en me disant « cool j’ai ouvert la porte » et en fait j’ai du reprendre mon activité de serveuse car j’étais sur une pente descendante. J’ai pris ça comme un échec pourtant j’ai profité de ce temps-là pour écrire. Donc, à chaque fois que vous avez un moment de libre, sans projet, profitez-en pour créer….

Retrouvez Valentine Féau sur Facebook et Twitter

>> Découvrez la chaîne Youtube de la normalitude

>> Découvrez aussi notre article : « Quand les humoristes s’internationalisent »

R.D.B