Archives par étiquette : interview

Flo Bersot et son « petit labo » !

Flo BersotFlo Bersot est une humoriste membre d’EtoileCasting que nous avons souhaité vous présenter aujourd’hui. Pleine de pep’s et toujours partante pour de nouveaux projets, elle a lancé avec son mari, Franck Bersot, une formation assez étrange : un laboratoire d’idées et de jeux pour aider les artistes à trouver de l’inspiration et les booster dans leur carrière artistique. Ce laboratoire s’appelle « Le petit labo de Flo ». On vous explique en quoi cette formation consiste et quel est le parcours de Flo Bersot ! 

 

Découvrez le book de Flo Bersot

 

 

Qui est Flo Bersot ?

Flo Bersot est une humoriste de 49 ans bien dans ses baskets ! Elle commence très tôt à s’intéresser au monde artistique et notamment au cinéma. À 20 ans, elle décide d’aller à Paris pour suivre une formation d’actrice dans la célèbre école de formation du Cours Florent. Elle approfondit ensuite sa formation dans plusieurs ateliers de comédiens avec les méthodes de l’Actor’s Studio et de Stanislavsky.Elle intégre rapidement la Cie Lorène Russell avec laquelle elle se produit dans « Jésus Christ et le petit prince de Galaxies » au Théâtre du Sphinx à Paris. Aussi, elle participe à une série télévisée nommée « un comédien dans un jeu de quilles » qui lui permet d’acquérir de l’expérience et de découvrir vraiment le jeu devant la caméra.

C’est un peu plus tard que Flo Bersot va ressentir l’envie de faire de la comédie et de l’humour avec l’équipe du Théâtre de Poche. « Ma passion du jeu m’emmène à enchaîner des créations en tous genres ; théâtre d’auteurs, comédies de boulevard et spectacles pour enfants jusqu’à ce que je me consacre à l’écriture de mon premier one-woman show d’humour. Ma rencontre avec Franck Bersot, artiste autodidacte, est déterminante et m’oriente définitivement dans l’humour. Je suis récompensée aux Trophées de la Réussite de la Loire, région d’où je suis originaire avec mon one woman show “Incorrigible Nicole ou le vrai visage de l’enseignant “, un succès du off en Avignon plusieurs années d’affilée. » nous confie-t-elle.

A la suite de son premier one-woman-show, elle va se produire avec de nouveaux spectacles notamment au festival d’Avignon, à Paris mais également en province.

Le petit labo de Flo

Passionnée de cinéma et après avoir enseigné le jeu et l’écriture dans différentes structures et écoles de théâtre en tout genre, elle se rend compte que nombre d’artistes de one-man-show n’atteignent pas leurs objectifs et se retrouvent seuls face à leurs espérances, ne parvenant pas à finaliser et à jouer leur one man show … Elle décide alors avec Franck Bersot, devenu son mari, de créer un laboratoire de jeu « Le petit labo de Flo » destiné à créer et booster les spectacles des artistes. « Au fil de mon parcours et de mon expérience, j’ai créé ma propre méthode. Une méthode basée sur la confiance en soi et le plaisir du jeu. Je travaille en petite équipe ce qui permet de créer une vraie dynamique. Les artistes travaillent en s’amusant , il règne au sein de mon petit labo une très bonne ambiance. Tous participent , ensemble, à de nombreuses scènes ouvertes. Ils se soutiennent, tout en faisant un travail individuel basée sur leur singularité. »

Flo Bersot

 

« Mon petit labo ré-ouvrira ses portes fin septembre sur le joli plateau du Tremplin Théâtre, 39 rue des Trois Frères à Montmartre. Je l’ai créé pour répondre à la demande de ceux qui n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient dans les écoles. Mon petit labo n’est pas une école c’est une RECREATION ! Un vivier d’artistes où règne une vraie légèreté, le plaisir de jouer et de créer en toute liberté. Un seul credo « Développe tes défauts c’est ton identité ! » Je ne suis surtout pas leur professeur ! Coach, humoriste, comédienne et metteur en scène, je les stimule, je les accompagne dans l’écriture, le jeu et la mise en scène de leurs one (wo)man shows. Humoristes, chanteurs, imitateurs etc … au petit labo tout le monde travaillent sérieusement mais en s’amusant ! Et le grand plus, ce sont Les Afters du petit labo dont nous affinons le concept sans cesse. Un plateau d’artistes différents chaque mois, un véritable SHOW avec sons et lumières pour tester sketchs et chansons sur une grande scène où les artistes peuvent courir, chose rare à Paris où les one man shows se jouent bien souvent sur des scènes “mouchoirs de poche“. Ouverts à tous, sur présélections, nos Afters permettent à des artistes de tous les horizons de participer au show du petit labo. Et après l’effort, le réconfort, un verre à la violette, la potion magique du petit labo, avec tout le public !  »

 

 

 

Les projets et conseils de Flo Bersot pour les humoristes :

En parallèle de mon petit labo , je travaille sur un projet d’émission radio ou télé, nous recherchons d’ailleurs des partenaires et des productions. Et en cours également une pièce humoristique à deux personnages dans laquelle j’interprèterai le rôle féminin qui devrait se monter courant 2016.

Ces conseils pour tous les artistes qui souhaitent faire carrière dans l’humour : Je leur dirai que pour tout est possible à condition de se faire confiance. L’humour ne s’apprend pas mais si on l’a en soi, il se travaille, il se cultive. Il faut trouver son personnage scénique, le rendre efficace et unique. Avoir le sens du rythme et de la rupture, privilégier la clarté du propos, trouver l’angle comique. Développer son sens de l’observation, sa confiance. Apprivoiser ses peurs et ses doutes en travaillant sans relâche pour avancer et toujours progresser. Allez voir des spectacles, tester ses sketchs devant un public, affûter sa plume, muscler sa mémoire, améliorer son jeu, mais toujours S’AMUSER! Ne pas oublier que lorsque qu’on monte sur scène c’est pour jouer! Nourrir et maintenir le plaisir du jeu c’est l’essence même d’un bon humoriste.

Découvrez une vidéo d’un coaching collectif proposé par Flo Bersot, le tout dans la bonne humeur :

www.les-coachings-de-flo-bersot.com

www.flo-bersot.com

Facebook : Flo Bersot

Interview de Stéphanie Rousselle, photographe de Label Image

wp

Stéphanie, photographe professionnelle

EtoileCasting est allé à la rencontre de Stéphanie Rousselle, photographe professionnelle chez Label Image. Une artiste talentueuse, créative et passionnée que vous allez découvrir à travers cette interview. En plus, elle vous propose une petite surprise pour la semaine prochaine. Alors, voici un avant gout de ce qu’elle peut vous proposer. Préparez-vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 Interview de Stéphanie Rouselle

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Stéphanie, j’ai 33 ans et toutes mes dents (rire).

Ma vie est faite de clichés :

  • Baguenauder les shops à la découverte des dernières tendances.
  • Flâner dans les recoins de la capitale à la recherche d’influences.
  • Chiner les brocantes et les petits marchés pour créer mes thèmes.
  • Courir les boutiques de maquillage professionnel pour découvrir de nouvelles textures et produits afin d’apporter de l’originalité à mes projets.
  • Parcourir le monde est une de mes grandes passions, partir à la découverte des cultures, m’imprégner des lieux, des gens, et de l’atmosphère qui y règne.

 Depuis quand êtes-vous photographe professionnelle ?

La photo a toujours tenu une place importante dans ma vie. Déjà petite, je m’amusais avec les appareils photo de mes parents et je me rappelle encore du caprice pour avoir un polaroïd.

J’ai créé mon agence de relooking en 2008, c’est ce qui m’a fait évoluer vers la photo et prendre conscience de l’importance de maîtriser les différentes techniques argentiques et numériques.

 Comment est née cette passion pour la photo ?

La peinture viennoise du XIXème siècle m’a toujours fasciné, j’affectionne particulièrement les peintres Klimt, Schiele, Picasso et Dali. Pour moi la photo découle de la peinture. Lorsque je m’arrête sur le travail d’artiste tel que David Lachapelle qui réalise ses visuels sans aucun montage, cela force l’admiration.

Pouvez-vous nous présenter votre agence Label image ?

Mon studio se situe en plein cœur de Paris entre Bastille et la Gare de Lyon.

C’est un lieu propice à l’échange, l’écoute et le partage.Un petit cocon moderne où chacun à la place d’exprimer sa personnalité et mettre en avant ses atouts grâce à l’image.

 Comment définiriez-vous votre travail ?

La qualité et la satisfaction des modèles sont les seuls maîtres mots.

Mon travail est principalement axé sur le shooting studio et extérieur, destiné aux books modèles et comédiens (stylisme inclus) ainsi que pour diverses occasions, profils ou créations artistiques.

Quelle est votre source d’inspiration ?

Je trouve mon inspiration dans :

  • L’art
  • Les clips américains
  • Le cinéma (c’est la base)
  • Bien sûr la mode, les courants stylistiques et les époques
  • Paris, les lieux magiques, les décors grandioses

 Quels conseils pouvez-vous donner aux artistes souhaitant poser pour un shooting photo ?

Je pense qu’il est important de travailler l’intensité du regard et aller chercher l’émotion afin de capturer des instants uniques.
Il est essentiel d’être naturel et détendu devant l’objectif, c’est ce qui permet d’exploiter au mieux le panel de sentiments qu’un modèle peut transmettre. Le stress joue en défaveur du naturel et enlève à l’intensité.

«Quand on est prisonnier de l’image cela vous donne toutes les audaces » Robert Doisneau

Découvrez en plus sur le travail de Stéphanie : www.stephanierousselle.com

StefInterview

[INTERVIEW VIDEO] Fary : le jeune prodige de l’humour


Interview de Fary par EtoileCasting

Fary fait partie de ces humoristes qui peuvent se permettre d’aborder n’importe quel sujet en restant drôle et léger. Ce jeune prodige de l’humour touche par exemple à des thèmes comme le racisme ou l’homophobie. Mais c’est dit avec une telle finesse qu’il embarque son public avec brio. Fary a cette faculté intéressante de susciter la réflexion par l’humour. Il propose ainsi un show décomplexé aux thèmes intelligents, avec un phrasé aussi particulier que son allure. Il ne révolutionne pas le stand up, il en révèle l’élégance !

>> Découvrez notre article : « Devenir humoriste – les différentes étapes » !

Qui est Fary ?

FaryFary à grandi à Saint-Maur, dans le Val de Marne. Son nom lui vient de Rastafari, ses parents étant originaires du Cap Vert. A l’âge de 16 ans, Fary est repéré au lycée par Jessie Troja, son professeur d’Histoire qui écrivait une pièce de théâtre à ce moment-là. Elle a tout de suite su décelé le talent du jeune homme. Elle décide donc de présenter des textes à son élève et l’encourage à poursuivre sans cette voix. Egalement poussé par sa famille et notamment par son oncle, Fary décide d’en faire son métier. Jessie Troja devient son metteur en scène et ensemble, ils remanient le texte d’origine et signent le premier show «F.A.R.Y, l’extra-terrestre».

>> Découvrez à ce sujet notre article « Quand les humoristes s’internationalisent » 

« C’est avec elle que j’ai gagné l’Humour en Capitales et que j’ai fait l’émission On en demande qu’à en rire. Tout s’est ensuite enchaîné très vite : Le Jamel Comedy Club, Le Point Virgule. » (Fary)

Parmi les humoristes qui lui ont donné envie de faire de la scène, on retrouve des Elie Kakou, Dany Boon, Jamel, Dieudonné, Stéphane Guillon ou encore Desproges. Plus récemment, Fary avoue avoir beaucoup d’estime pour Gaspard Proust, Madenian et Le Comte de Bouderbala. L’ensemble de ces humoristes qu’il affectionne lui ont permis de se construire un personnage bien à lui, mêlant l’aisance du stand up à la finesse et au charme de ses personnages.

>> Retrouvez tous les castings dans le domaine du théâtre/humour et du cinéma sur EtoileCasting !

Sa formation de comédien/humoriste

Bien que son talent lui soit venu très naturellement, Fary a tout de même fait six mois de théâtre et suivi des cours de dramaturgie et six mois à Paris III (La Sorbonne Nouvelle). En septembre 2011, il entre au Cours Florent. Si le jeune prodigue a sans conteste l’étoffe d’un grand humoriste, il ne serait pas contre se lancer dans le cinéma. On lui souhaite beaucoup de réussite – et on n’en doute pas !

Fary joue actuellement au théâtre du Point Virgule, n’hésitez pas à aller le découvrir ou le revoir !

>> Réservez vos places

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager 🙂

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

[Success Stories] Les humoristes EtoileCasting aux Impertinentes

EtoileCasting a le plaisir de vous présenter trois de ses humoristes féminines qui participent lundi au premier concours d’humour féminin ! Focus sur ces trois jeunes femmes et sur cet événement exceptionnel.

Les Impertinentes, les grandes de demain montent sur scène

Sans titre-2Les Impertinentes est un projet développé par le théâtre du Grand Point Virgule et le groupe aufeminin.com, en partenariat avec EtoileCasting. L’événement a pour ambition de mettre en lumière les nouveaux talents féminins de l’humour.

A l’issue de la sélection, 8 artistes féminines seront retenues et auront le privilège de participer à une soirée exceptionnelle au Grand Point Virgule, le 8 avril prochain, durant laquelle des artistes confirmés apporteront leur soutien.

=> Découvrez notre article : « Devenir humoriste – les différentes étapes » !

Il s’agit du premier concours récompensant les jeunes talents de l’humour féminin. Ce concours donnera la possibilité à la gagnante de la grande finale de se produire dans l’une des salles des théâtres du Point Virgule ou Grand Point Virgule à Paris !

Un jury de professionnels a déjà sélectionné une première série de candidates. La deuxième étape du concours, une audition, aura donc lieu au théâtre ce lundi. Parmi le jurés se trouvera la directrice d’EtoileCasting. On leur souhaite bonne chance !

Mais qui sont nos humoristes stars ?

Anne Cangelosi - Comédienne, humoriste et membre EtoileCasting

Anne Cangelosi – Comédienne, humoriste et membre EtoileCasting

Anne Cangelosi

Anne Cangelosi est comédienne et humoriste. Elle a trouvé sa vocation assez tôt, comme une évidence. Elle commence le théâtre à l’âge de 11 ans et sa passion ne l’a jamais quittée. Elle joue tous les dimanches au théâtre des blancs manteaux et tourne dans toute la France. La comédienne s’apprête aussi à faire son troisième Festival d’Avignon.

>> Retrouvez l’interview d’Anne Cangelosi par EtoileCasting 

 

 

Julie Gallibert - membre EtoileCasting - comédienne et humoriste

Julie Gallibert – membre EtoileCasting – comédienne et humoriste

Julie Gallibert

Julie Galibert est une artiste talentueuse et déjantée qui est devenue au fil des années une comédienne improvisatrice reconnue et appréciée du public. Elle a su tirer son épingle du jeu pour se faire sa place parmi les talents de l’humour féminin français.

Depuis une dizaine d’années, Julie Gallibert participe à de nombreux spectacles d’improvisation théâtrale : elle a participé à bon nombre de matchs d’impro partout en France. Mais l’humoriste se distingue aussi par une carrière internationale puisqu’elle a su se faire remarquer chez nos amis belges, suisses et québécois !

>> Découvrez à ce sujet notre article « Quand les humoristes s’internationalisent » 

>> N’hésitez pas à découvrir sa success story ! 

Sophie Imbeaux, membre EtoileCasting

Sophie Imbeaux, membre EtoileCasting

Sophie Imbeaux

Sophie Imbeaux a 25 ans. Elle est comédienne, improvisatrice, chroniqueuse et Youtubeuse. Si la jeune femme est passionnée de théâtre depuis des années, elle a réussit à réaliser son rêve de devenir comédienne. Un métier, une passion. Rencontre avec une artiste de son temps aussi bien à l’aise sur les planches, que face à la caméra.

=> Retrouvez sans plus attendre Sophie Imbeaux sur sa chaîne Youtube !

Sophie joue actuellement en tournage de deux clips pour le label Infiné Music et à l’affiche du spectacle « Les Colocataires » du jeudi au samedi à la Comédie Contrescarpe. Elle joue également le spectacle adapté du roman de John Steinbeck « Des souris et des hommes » avec la Compagnie en Eaux Troubles dans différents festivals et théâtres parisiens.
Vous pouvez aussi la retrouver dans la web série d’Au féminin « Les filles expliquées aux mecs » : Fou rire garanti !

>> Découvrez l’interview et les conseils de Sophie sur EtoileCasting 

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

C.S pour EtoileCasting

Interview de Yoann Fréget par EtoileCasting



 EtoileCasting a eu le plaisir d’interviewer Yoann Fréget – membre EtoileCasting et grand vainqueur de The Voice saison 2.

Yoann Fréget n’a pas fini de nous étonner ! Il s’invite en effet au bal romanesque du très attendu film de La Belle et la Bête grâce à sa chanson « Sauras-tu m’aimer ? », extraite de son premier album intitulé « Quelques heures avec moi ».  Sa musique a été choisie pour figurer dans la BO d’un des films les plus attendus de l’année 2014 ! Elle apparaîtra ainsi dans le générique de fin du nouveau film de Christophe Gans : La Belle et la Bête. Un projet que Yoann affectionne tout particulièrement et pour lequel il n’a pas hésité à prêter sa voix !

Crédit photo Emmanuelle Fréget

Le classique de la Belle et la Bête a ici été revu et corrigé par Christophe Gans, également producteur du film Le Pacte des Loups ou encore de Silent Hill, avec un casting qui a de quoi faire rêver : l’incroyable Léa Seydoux et l’irrésistible Vincent Cassel dans les rôles-titres. On trépigne déjà d’impatience avant sa sortie !

Cette participation à la B.O. de La Belle et la Bête est un projet qui a immédiatement plu Yoann Fréget « Quand j’ai posé la voix sur cette chanson, une magie s’est faite, l’histoire de La Belle et la Bête c’est une histoire qui me parle vraiment pour les codes auxquels ça fait appel : le dépassement de soi, la transformation, apprendre à s’aimer au-delà des apparences … » Il a donc sans hésitation accepté de prêter sa voix à cette superproduction française attendue à la veille de la Saint-Valentin (le 12 février 2014) ! De quoi par ailleurs attirer l’oreille de certains curieux sur cet artiste qui avait fait la première partie de Will.I.Am lors de son dernier passage à Bercy le 16 décembre dernier.

=> Pour en savoir plus sur Yoann Fréget, rendez-vous sur son site internet officiel et son son book EtoileCasting. Vous pouvez aussi le suivre sur Facebook et Twitter !

Son premier album

Près d’un an après sa victoire au télé-crochet The Voice sur TF1, Yoann Fréget revient en ce début d’année avec son tout premier album « Quelques heures avec moi » composé presque entièrement de compositions exclusives.

Dans ce bel opus de 16 titres, on retrouve parfaitement l’univers de Yoann Fréget. Des accents funk, soul, des messages sincères et des mélodies qui laissent sans voix.

Ses conseils aux débutants

Photo-1

Crédit photo Emmanuelle Fréget

Dans cette interview, Yoann explique aussi son parcours et donne ses conseils à destination des chanteurs débutants qui souhaitent eux aussi se lancer. Pour lui, le plus important est de bien préparer sa voix : « Repousser les limites de leur voix mais sans se violenter – être dans la douceur avec sa voix. » Il est aussi très important de ne pas se perdre et de rester soi-même selon lui. Dans la vie comme dans ce genre d’aventure, les gens ressentent l’authenticité et apprécient énormément cette qualité. Elle vous permettra de décupler votre force, votre confiance en vous et votre talent ! – Une belle leçon de vie.

 

>> Découvrez les conseils de Yoann Fréget pour passer vos auditions

>> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

[Interview] Joby Smith, la Diva de la soul – EtoileCasting

Joby Smith (souce Sankofa)

Joby Smith est incontestablement une artiste de grand talent. Elle a dédié sa vie à la musique et plus particulièrement à la soul et au jazz. En 2006, elle devient chef de chœur puis anime des ateliers gospel. La Diva de la soul a par ailleurs travaillé en tant que choriste avec les plus grands : Phill Collins, Céline Dion, Chimène Badi, Yanick Noa, Pierpoljack …

Joby Smith est également fondatrice du Sankofa Soul Contest – Le tremplin de la musique Soul en France depuis quelque années. Ce tremplin permet aux artistes venus de toute la France et des 4 coins du monde de trouver des moyens d’expression et d’échanges artistiques dans un cadre professionnel.

=> N’hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook du Sankofa Soul Contest !

EtoileCasting : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Joby Smith : Je suis auteure, compositrice, chanteuse et passionnée de soul, de jazz en particulier. Je suis également professeur de chant depuis plus de 10 ans et chef de chœur de la chorale Sankofa Unit!

J’ai commencé la musique très tôt. J’ai à la base une formation de piano classique puis j’ai ensuite été au conservatoire de Bagnolet. La musique a toujours fait partie de ma vie, c’est quelque chose d’essentiel, un exutoire. Que ce soit le chant, le piano, ou les chœurs, c’est pour moi un moyen de vibrer, de libérer mes émotions et mon imaginaire.

EtoileCasting : Quand avez-vous décidé de faire de la musique votre métier ? 

Joby Smith : Je me suis rendue compte de la réalité économique de la musique aujourd’hui, et de la difficulté à « joindre les deux bouts ». C’est alors que j’ai pris une grande décision : je me suis dit qu’il fallait vraiment que je travaille à fond pour sortir du lot, si je voulais pouvoir un jour vivre de ma passion. J’avais alors 23 ans et je venais d’obtenir ma maîtrise de biochimie. A partir de là, tout s’est enchaîné, j’ai multiplié les rencontres, étendu mon réseau. J’ai rencontré de nombreux artistes : musiciens, chanteurs, j’ai fait mes premières rencontres en studio.

EtoileCasting : Quels sont les artistes qui vous ont le plus influencée ?

Joby Smith : J’ai beaucoup été inspirée par des artistes comme Whitney Houston, Mickael Jackson, The Pointer Sisters, Prince, ou encore le groupe de D’Angelo et son groove implacable ! Mais c’est le genre musical de la soul qui m’a attrapé un plein cœur. La soul véhicule de vraie émotions, sans formatage, et c’est vraiment ça qui me plait.

EtoileCasting : Quel est ton plus beau souvenir sur scène ?

Joby Smith : Ma première scène, au café Montmartre. Cela reste un souvenir gravé et inoubliable par moi. C’était aussi le jour de mon anniversaire et ça a été un moment magique, le concert a été un grand succès. C’était le fruit de mon travail que je récoltais. J’avais suffisamment travaillé mon réseau pour que les gens viennent me voir. J’ai réellement crée ce réseau par moi-même, ce qui était essentiel, notamment pour un milieu comme la soul qui est assez restreint en France. En quelque semaines je pouvais réunir 600-700 personnes.

EtoileCasting : Quels conseils peux-tu donner au débutants ?

Joby Smith : J’ai remarqué que les personnes qui veulent se lancer ne sont pas assez investies dans ce qu’elles font. Je me souviens qu’au début,  il a vraiment fallu que j’aille chercher et motiver les musiciens, il fallait les convaincre de travailler avec moi, ce n’était pas facile ! Il fallait aussi les relancer, suivre les choses. Rappelez les personnes que vous rencontrez, proposez de nouveaux lieux. Il ne faut pas penser que le talent est suffisant et que le reste va suivre. En terme de démarche, il ne faut pas seulement déléguer aux gens ce qu’ils ont à faire mais s’impliquer. Il faut insuffler l’énergie aux autres pour leur donner l’envie d’aller jusqu’au bout d’un projet.

Un autre point important et non négligeable reste la fidélisation de votre public, surtout en live. Votre présence sur scène doit être importante. Il faut aller à la rencontre du public.

=> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Découvrez aussi notre article :

=> Conseils pour réussir en tant que chanteur débutant »

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et donnez nous votre avis !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

Quand les humoristes s’internationalisent

Stephanie Dezorthes – membre EtoileCasting

Dans une réflexion sur l’humour, l’humoriste québécois Daniel Gagnon donne son point de vue sur le rire et ses évolutions. Comment faire sa place parmi le nombre grandissant d’humoristes présents sur la toile ? Comment passer de la rédaction de blagues à celle d’un spectacle ? Comment fédérer un public qui vient vous voir sur scène ? Autant de questions qui laissent à penser que le rire est bien en train de changer et que la nouvelle génération d’humoristes francophones n’a pas fini de vous surprendre !

Le rire s’internationalise et dépasse les frontières : la toile démocratise le rire et le rend accessible à tous, partout dans le monde. La place grandissante des humoristes québécois en France en est par ailleurs un bel exemple.

Daniel Gagnon en quelques mots

Né dans un petit village du Québec en 1983, Daniel Gagnon a écrit ses premières blagues à l’âge de 15 ans. Ce n’est que 12 ans plus tard qu’il osera monter sur scène pour la première fois. « A qui sait attendre tout vient à point » car cette initiative s’avère être un succès. Il est désormais installé en Belgique depuis 8 ans, pays pour lequel il a eu un véritable coup de cœur. Il s’est lancé comme défi de remplir la célèbre salle du Cirque Royal à Bruxelles en 50 jours (pari remporté haut la main), et jouait en 2013 « L’Excellent Spectacle de Dan Gagnon » devant une salle remplie à craquer !

D’après Daniel Gagnon « 2014 sera l’année où, en Europe, on verra un changement en humour. » Il s’agirait pour lui d’une année où l’on va commencer à voir plus d’humoristes qui font des spectacles et moins d’humoristes qui font des blagues. Un point de vue optimiste mais intéressant.

L’humour a changé – 2014 offre de nouvelles perspectives

L’offre et la demande

« L’offre a changé et l’offre est partout. Un humoriste aujourd’hui n’est plus en compétition avec les autres humoristes de sa région, de sa province ou de son pays. Il produit du rire. Donc il est en compétition avec tout ce qui produit du rire. Tout ce qui est drôle et se trouve sur la toile : films, séries télévisées, vidéos Youtube, Twitter etc. »

La demande a changé et le public qui demande a aussi changé. Pour comprendre de quelle façon, il suffit de se poser quelque questions simples : qui est dans la salle pour les festivals du rire ? Et pour les concours d’humour ? Quelle est la moyenne d’âge de ces gens ? Combien parmi eux maîtrisent l’anglais ? On ne vous apprendra rien en vous disant que ce sont des gens plus vieux qui, en moyenne, maîtrisent moins l’anglais que la nouvelle génération – grande consommatrice de VO, ou Vostfr. La culture humoristique a donc changé et s’internationalise. On assiste à l’éclosion d’un nouveau style.

=> Découvrez le site internet de Daniel Gagnon 

Le public et l’importance du live

Le public est sur Internet parce qu’il ne veut pas payer  20, 30 ou 40 euros pour aller rire ailleurs quand il peut le faire gratuitement à la maison. Mais il est important que ce public sache que de très bon humoristes se produisent près de chez lui et qu’il peut aller les voir en live. « Les entendre, dans sa langue, être drôle sur des trucs qui sont proches de lui. » Car le live touche au domaine de l’affect.

« A moins d’être une machine qui fait rire 100% du temps, (et il y en a) tu ne peux pas te passer de l’affect. » L’affect, c’est cette énergie qui fédère un public qui lui-même sera conquit par une prestation scénique qu’il pourra vivre et ressentir. Le live c’est aussi cette puissance du rire communicatif et libérateur. « Générer de l’affect, ça veut juste dire, arriver à générer une émotion assez forte. Créer un lien. »

Finalement, « Le vrai danger, ce n’est pas de se faire détester. Le danger, c’est d’avoir 1 million de personnes qui te trouvent drôle, mais qui ne vont jamais voir tes spectacles. Mieux vaut en avoir le quart, mais qui se déplacent. (Tout ça étant une question d’affect.) Comment générer cet affect ? Et là, on revient au point de départ : En écrivant des spectacles au lieu d’écrire des blagues. Autrement dit, être drôle n’est pas suffisant. Être drôle, c’est comme être beau. C’est une bonne base, mais ça ne fait pas tout. »

=> Découvrez Daniel Gagnon en live !

Le rire s’internationalise et traverse les frontières

Quand les humoristes québécois s’imposent en France

Anthony Kavanagh, Véronic Dicaire, Louis José Houde… Nombreux sont les humoristes québécois qui cherchent à conquérir le public français, et le public français semble les adopter !

Anthony Kavanagh, installé depuis plus de dix ans en France en est l’illustre exemple: le Québec recèle de talentueux humoristes au succès durable et à la carrière bien remplie. Ses spectacles ont très bien marché en France et il s’est même vu confier l’animation des NRJ Music Awards.

Moins connus médiatiquement, mais tout aussi efficace sur scène, on peut compter Véronic DiCaire ou Fred Pellerin qui peuvent se vanter d’avoir comblé les mythiques salles de l’Olympia et de la Cigale. En bref, pléthore d’artistes venus d’outre-Atlantique s’imposent de la plus simple des façons au public français, pas toujours réputé pour sa facilité d’accès.

Louis José Houde

L’humoriste Louis José Houde


Louis-José Houde est également sans conteste l’un des humoristes francophones les plus marquants de sa génération. Véritable bête de scène, il s’est taillé une place de choix dans le cœur du public québécois grâce à son talent, sa polyvalence et son charisme. Il tend désormais à se faire une place en France, bien que la différence culturelle et l’accent ne soit pas toujours évidente.

=> Retrouvez notre interview de Louis José Houde

 

Mais pourquoi ces artistes quittent-ils leur terre natale?

Malgré le fait que le Québec soit un territoire trois supérieur à celui de la France, il compte environ 8 millions d’habitants contre plus de 65 million dans l’Hexagone ! Les artistes québécois en vogue se doivent de conquérir rapidement un public plus large, composé de francophones. Il n’est donc pas rare de voir des dizaines de comiques arpenter les théâtres belges, français et suisses, à coup de sketchs délirants et culturellement différents de ceux proposés par nos propres artistes. Aujourd’hui lorsque l’on connait le succès du Festival Juste Pour Rire, référence mondiale en terme de festival d’humour, nul doute que la scène québécoise a encore de belles et longues années devant elle.

Découvrez aussi nos articles :

=> « Devenir humoristes : les différentes étapes »

=> « Devenir comédien : les différentes étapes »

=> Retrouvez l’interview et les conseils de l’humoriste Donel Jack’sman

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager 🙂

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

Source : Facebook de Daniel Gagnon >> https://www.facebook.com/notes/daniel-gagnon/une-r%C3%A9flexion-sur-lhumour/10151843899320233

 

[FOCUS] Portrait d’un artiste : Nicolas Merle – Comédien et humoriste

Nicolas Merle - membre EtoileCasting

Nicolas Merle – membre EtoileCasting

Nicolas Merle, membre EtoileCasting, comédien et humoriste, possède assurément plus d’une corde à son arc. De par ses expériences, Nicolas a su faire ses preuves et montrer qu’il avait sa place dans le monde de la comédie. Actuellement, il tourne dans un court métrage en lice pour le festival Nikon, avec MC Sautreau, également membre EtoileCasting. Afin d’en savoir plus sur Nicolas, EtoileCasting l’a interviewé.

EtoileCasting : Comment êtes-vous devenu comédien et humoriste  ?

Nicolas Merle : J’ai débuté le théâtre à Paris à L’école du One Man Show au théâtre « Le Bout » à Pigale. Mes premiers professeurs qui m’ont appris les bases de la scène sont Yoann et Delphine (comédiens des Colocataires).

>> Bénéficiez de tarifs préférentiels sur les formations de l’Ecole du One man show ! 

EtoileCasting : Vous sentez-vous plus comédien ou humoriste ? Quels sont vos expériences dans les deux domaines ?

Nicolas Merle : Je crois que je me sens autant comédien qu’humoriste, car un humoriste est aussi comédien ! J’aime faire rire les gens, c’est un exercice difficile mais j’adore les challenges.
Je me souviens que lorsque j’ai débuté, je me suis inscrit à La maison du film court, qui met en relation des étudiants et des comédiens. Ce n’est pas rémunéré mais très intéressant pour l’expérience et pour commencer à se faire un réseau. J’ai par la suite réalisé une mini série sur la cigarette électronique. Vous pouvez la retrouver via Youtube sur la chaîne « les bruits qui courent ». J’ai aussi joué dans une pièce comique et pour quelques scènes ouvertes afin de tester mes sketchs. Il est très important de se confronter le plus possible au public, afin d’apprendre à mieux maîtriser son travail et approfondir ses objectifs.

EtoileCasting : Vous êtes aussi musicien, quelle place occupe ce talent ?

Nicolas Merle : Je ne joue pas actuellement dans un groupe, même s’il m’arrive de jouer ponctuellement pour des concerts, mais je travail beaucoup chez moi, je teste de nouveau instruments et j’ai envie d’intégrer la musique à mon futur spectacle.

EtoileCasting : Quels types de castings avez-vous passé dans un premier temps ?

Nicolas Merle : En tant que comédien, j’ai commencé par faire beaucoup de figuration dans des publicités, des longs métrage comme des rôles dans des courts métrage, mais aussi à la télévision, dans des reconstitutions pour des émissions. Je pense qu’il est nécessaire de faire le plus de choses possibles pour constituer bout à bout son expérience. Le fait de passer beaucoup de castings est un très bon entraînement et permets de travailler sur la gestion du stress. Mais cela permet aussi de travailler son improvisation, car même si un casting se travaille, il y a toujours une part d’improvisation ! Le travail est véritablement la clé de la réussite.

=> Retrouvez notre article sur la gestion du stress des castings !

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux débutants ?

Nicolas Merle : Expérimentez beaucoup, ne vous s’arrêtez pas à une discipline car tout est complémentaire, autant sur scène que devant une caméra. Vous pouvez très allier le chant, la danse, la comédie, les mimes, m’humour et tout peut enrichir.

Au début, il vous faudra faire des castings qui ne seront pas forcément rémunérés mais nécessaire pour votre enrichir votre expérience et vous faire des contacts. Il est important de savoir s’entourer des bonnes personnes. Nouer de bons contacts avec les personnes qui peuvent vous aider et soyez toujours professionnel.

Il est également essentiel que vous trouviez ce que vous aimez vraiment : la scène, les caméras, mais aussi votre style bien à vous. Rien ne sert d’imiter ! Le plus important reste que vous preniez toujours plaisir à ce que vous faîtes, c’est toute la magie de ce métier.

Pour finir, je pense que théâtre d’improvisation reste la meilleure des formations. Cela vous donnera des bases essentielles au rôle de comédien et c’est un exercice qui permet de casser des barrière et  de se sentir à l’aise en toute situation.

EtoileCasting : Quels sont vos projets futurs ?

Nicolas Merle : Je souhaite monter un collectif constitué de personnes motivées pour faire des vidéos humoristiques. A terme, je voudrais créer mon propre one-man-show.

EtoileCasting : Quelles sont les mises en gardes que vous pourriez adresser aux membres EtoileCasting qui souhaitent se lancer sans le métier ?

Nicolas Merle : Ne vous laisser décourager par une personne, même professionnelle, car le jugement reste toujours très subjectif.  Je pense que j’ai eu tendance à trop m’autocensurer pour rentrer dans un moule et ça ne m’a pas du tout servit. Il faut savoir se lâcher, d’où l’importance de maîtriser l’art de l’improvisation. Il ne faut pas non plus être trop dur avec soi-même sinon on avance pas. Je pense que les erreurs sont inévitable mais qu’elle sont la preuve qu’on essaye sans cesse. L’expérimentation est la base de ce métier, et il faut sans cesse savoir se remettre en cause !

=> Retrouvez son court-métrage pour le festival Nikon et n’hésitez pas à voter pour lui !

Vous l’aurez compris, devenir comédien ou humoriste demande du talent, mais surtout du travail. Comme tous les métier de cœur et de passion, il nécessite une pratique constante. Croyez d’abord en vous, et le reste suivra !

Découvrez aussi nos articles :

=> « Devenir humoristes : les différentes étapes »

=> « Devenir comédien : les différentes étapes »

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager 🙂

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

Coup de projecteur sur le mannequinat grande taille

Sophia Bartolo - membre EtoileCasting

Sophia Bartolo – membre EtoileCasting

Les sirènes des magazines ne représentent pas forcément la grande majorité des femmes. Et parce que les mentalités évoluent, le mannequinat grande taille arrive enfin sur le devant de la scène. EtoileCasting a interviewé Sophia Bartolo, première dauphine du concours Miss Ronde Provence 2013. Elle vous livre son expérience et vous donne ses conseils.

 

Les rondeurs sur le devant de la scène

Les éditions de Miss Ronde rencontrent de plus en plus plus le succès. Cette année encore, l’élection a permis à 25 Miss de rayonner, bien loin des clichés sur la mode « classique ». Véritable symbole de la femme libérée, ces concours sont porteurs d’espoir.

Pendant très longtemps, le petit monde de la mode avait ses diktat bien établis. Les mensurations dites « de rêve » des mannequins ne correspondent pas à la réalité. La majorité des femmes peine à entrer dans du 34 ou du 36. D’un point de vue sociétal, il reste encore mal vu d’afficher ses rondeurs. Les jeunes filles et les femmes plutôt rondes ont donc dû se cacher, dissimuler leurs formes, pour éviter une forme de rejet.

Seulement, c’est au marché de s’adapter aux consommatrices. Ainsi, au cours des années 2000, plusieurs créateurs de mode de renom comme Jean Paul Gaultier ou encore Ralph Lauren ont créé des brèches en mettant en avant le mannequinat grande taille, alors que le marché des vêtements grandes tailles a longtemps été déserté par les marques. Pourtant, le besoin est évident de la part des consommatrices, qui peinent à trouver des vêtements adaptés. C’est pourquoi, depuis quelques années, des boutiques spécialisées ont vu le jour et remportent un vif succès.

De nos jours, le choix est plus grand mais reste malgré tout restreint en France. Les Etats-Unis ont en effet une très nette longueur d’avance sur le mannequinat grande taille et proposent non seulement des marques spécialisées dans les grandes tailles, mais surtout des articles de choix qui répondent aux goûts et aux attentes de leurs clientes !

=> Retrouvez notre article sur le premier défilé mannequin grande taille à la Fashion Week de New York !

Clémentine Desseaux - Mannequin grande taille française

Clémentine Desseaux – Mannequin grande taille française

Désormais, exit les guerres entre Miss France et Miss Prestige, place à la fraîcheur de Miss Ronde France®. Le mannequinat grande taille est désormais reconnu. Certaines mannequins sont même des stars, notamment aux Etats-Unis comme Tara Lynn, Candice Huffine mais aussi la superbe française Clémentine Desseaux, véritable symbole du mannequinat grande taille.

Pour information, la Miss Ronde France® de 2013, Julia Castelli, pèse 95 kilos, mesure 1,80 mètre et porte fièrement du 48. Cette Venus des temps modernes permet à beaucoup de jeunes femmes de se sentir forte, au sens propre comme au sens figuré. Embargo sur la minceur, place aux formes et à l’authenticité, une révolution des esprits qui nécessitera du temps, mais qui est essentielle !

=> Retrouvez le shooting de Julia Castelli par le photographe de mode Greg Alexander et partenaire EtoileCasting !

Interview de Sophia Bartolo, première dauphine Miss Ronde Provence 2013 et membre EtoileCasting

Sophia Bartolo, membre EtoileCasting et première dauphine du concours Miss Ronde Provence 2013, a accepté dans une interview de vous livrer son expérience et de vous donner quelque conseils.

EtoileCasting : Comment êtes-vous devenue mannequin grande taille ?

Sophia Bartolo : J’ai commencé à faire des photos en 2011 seulement , via des rencontres photos. Ce sont des photographes et des modèles qui se rejoignent une journée et font des shootings pour le plaisir. C’est ensuite devenu une passion. J’ai donc par la suite participé au concours Miss Ronde Provence où j’ai été élue première dauphine, ce qui m’a permis d’acquérir une plus grande confiance en moi et de commencer à ne plus me sous estimer. J’ai par ce biais là fait beaucoup de rencontres superbes, des défilés, des photos, et des événements importants.

EtoileCasting : Comment s’est déroulé le concours de Miss Ronde Provence 2013 ? Qu’est-ce que cette expérience représente pour vous ?

Sophia Bartolo : Le concours se présente en plusieurs étapes. La première est de s’inscrire, ensuite j’ai eu une première rencontre avec le comité où tout nous a été expliqué : le déroulement, le suivit de shooting officiels etc. Une soirée de présélection a ensuite lieu, dans le but de conduire les candidates à la finale. Durant la finale, nous avons en général quatre passages dans des tenues différentes qui sont fournies par nos partenaires. Cette expérience restera inoubliable car j’ai fait de très belles rencontres et ce concours m’a énormément aider à m’accepter et à découvrir des capacités que je ne me connaissaient pas. Tout cela ma fait beaucoup mûrir et prendre confiance en moi.

EtoileCasting : Que pensez-vous de la place de la France par rapport à un pays comme les Etats-Unis dans ce domaine ?

Sophia Bartolo - membre EtoileCasting

Sophia Bartolo – membre EtoileCasting

Sophia Bartolo : Je pense que nous avons encore énormément de chemin à faire pour être au niveau des Etats-Unis. Pour les américains, la rondeur et le mannequinat grande taille est une normalité alors qu’ici ce n’est pas encore très bien accepté. C’est dommage car beaucoup de femme sont magnifique avec leurs rondeurs mais se cachent de peur du regards des autres. Pourquoi perdre du poids alors que l’on s’accepte comme on est  ? A part si médicalement parlant il le faut bien entendu !

EtoileCasting : Quels sont vos futurs projets ?

Sophia Bartolo : Je vais d’abord me faire un book photo par un professionnel pour pouvoir le présenter et continuer à envoyer des candidatures dans les agences grande taille. Je vais aussi continuer à postuler aux castings pour continuer à me faire de l’expérience dans le mannequinat grande taille.

=> Découvrez nos bons plans book photos ! (Réservé aux membres Etoilecasting)

..
EtoileCasting : Quels conseils pourriez vous donner aux débutantes qui souhaitent se lancer ?

Sophia Bartolo : Assurez-vous que les sites vers lesquels vous vous tournez sont de qualité. Faites aussi attention aux personnes avec qui vous travaillez. Prenez soin de vous rendre à un casting uniquement s’il vous semble sérieux. Il faut toujours se renseigner et réfléchir avant de signer ou de dire oui à quelque chose ! Lorsque vous faite partie du comité Miss Ronde ,vous êtes bien entourée, et pouvez toujours demander conseil à la présidente du comité. On entretient aussi des liens très forts entre les unes et les autres, c’est véritablement du soutien. Passer par le concours Miss Ronde est déjà un bon tremplin. Vous apprendrez à défiler, à poser pour les photos, ce qui est la base pour se lancer dans le mannequinat grande taille. Les photos aident beaucoup à s’accepter et à prendre confiance en soi !

Castings mannequin grande taille

De plus en plus d’initiatives fleurissent en France afin de promouvoir le mannequinat grande taille. Pour exemple, le concours Miss Ronde France® récompense chaque année la beauté des femmes. EtoileCasting est partenaire du concours. La gagnante du concours Miss Ronde France® 2014 remportera un abonnement d’un an et ses trois dauphines 6 mois d’abonnement sur EtoileCasting. Vous pouvez participer à ce concours dans toute la France !

=> Retrouvez les conseils de Célia Menant, présidente du comité miss Ronde Lorraine dans cette interview EtoileCasting ! 

=> Découvrez aussi nos castings dans le domaine de la mode !

Il ne vous reste plus qu’à tenter votre chance. mais avant de vous lancer, n’hésitez pas à suivre nos conseils pour démarrer dans le mannequinat.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous 🙂 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter !

Caroline Stalder pour EtoileCasting.

Interview de Roch Voisine par EtoileCasting


Interview de Roch Voisine par EtoileCasting

L’album « Forever Gentlemen » est disponible depuis le 21 octobre. Le succès de l’album n’est plus à démontrer puisqu’il a depuis été reconnu disque de platine avec plus de 100 000 copies vendues ! L’équipe EtoileCasting a rencontré Roch Voisine qui nous a parlé de ce beau projet dont il fait partie. Il livre aussi en exclusivité ses conseils à destination des chanteurs en devenir.

« Forever Gentlemen », l’album des crooners français

Ce très beau projet regroupe 16 artistes exceptionnels réunis autour d’un répertoire de légende. Aux Etats-Unis dans les années 50, le Rat Pack réunit quelques unes des grandes vedettes les plus importantes de l’époque dont Franck Sinatra ou Dean Martin. Ces artistes ont crée le style Crooner qui encore aujourd’hui inspire les chanteurs du monde entier. Ce répertoire est constitué de standards du jazz et du music-hall. L’idée était aussi de reconstituer cet esprit de l’époque du Rat Pack. Les plus belles voix de la chanson française se sont réunies autour du projet « Foverer Gentlemen ». Un album qui rend hommage aux crooners, à l’élégance et au glamour.

L'album "Forever Gentlemen"16 artistes (chanteurs ou acteurs) reprennent en duo ou trio les plus grands standards des années 50 & 60 : « La belle vie », « New York New York », « For me formidable », « Singing in the rain »… C’est par amour de ce répertoire et cette période insouciante, heureuse et créative, que nos gentlemen se sont retrouvés. Parmi eux Garou, Roch Voisine, Dany Brillant, Emmanuel Moire, Gad Elmaleh, Elodie Frégé, Vincent Niclo, Corneille, Philippe Lellouche, Sinclair, Damien Sargue, Bruce Johnson, ou encore Sofia Essaidi.

Un projet d’envergure enregistré en configuration exceptionnelle à Paris, New York et Montréal, le tout réalisé par Sinclair et Russ Titelman (réalisateur américain couronné de 5 Grammy Awards).

Le premier extrait de cet album intutulé « La belle vie » est interprété notamment par Roch Voisine, Damien Sargue et Dany Brillant. L’équipe EtoileCasting a rencontré et interviewé Roch Voisine qui vous parlera de ce beau projet et vous donnera ses conseils pour réussir dans le milieu de la chanson.

L’interview de Roch Voisine

Roch Voisine est un artiste mondialement connu mais qui n’oublie pas pour autant de garder les pieds sur terre. C’est en effet plein d’humilité qu’il se laisse toujours surprendre par le succès de ses projets, et plus particulièrement du dernier en date : l’album « Forever Gentlemen ». Selon lui, le succès se fait et se construit par le travail avant tout. D’autre part, le métier de chanteur doit être un choix qui relève de la passion avant-tout : « Il faut faire d’abord ce métier-là par passion et c’est cette passion qui va vous garder pendant les moments difficiles. »

La fiche artiste de Roch Voisine

Roch VoisineC’est en 1986 que Roch Voisine enregistre son premier 33 Tours et se produit à Montréal devant 50 000 personnes pour la Fête Nationale du Canada. Ce baptême du feu est suivi d’un second disque en 1987. Il se construit ainsi une certaine notoriété au Québec. En 1989, il devient une star internationale avec « Hélène », une chanson qui connaît un succès considérable. L’album éponyme qui se vend à plus de 3 millions d’exemplaires est consacré Triple Disque de Platine.

Dès lors, la carrière du chanteur s’articule entre l’Europe et le continent Nord-américain. Il effectue de grandes tournées en France, Belgique, Suisse, et au Canada, remplissant des salles prestigieuses comme le Zénith, Bercy ou l’Olympia. Depuis, le beau gosse aux allures sportives et élégantes trace son sillon de chanteur, musicien, et auteur-compositeur des deux côtés de l’Atlantique, avec pas moins de 8 millions de disques vendus en 20 ans de carrière !

=> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Caroline Stalder pour EtoileCasting.