Archives par étiquette : grande taille

Coup de projecteur sur le mannequinat grande taille

Sophia Bartolo - membre EtoileCasting

Sophia Bartolo – membre EtoileCasting

Les sirènes des magazines ne représentent pas forcément la grande majorité des femmes. Et parce que les mentalités évoluent, le mannequinat grande taille arrive enfin sur le devant de la scène. EtoileCasting a interviewé Sophia Bartolo, première dauphine du concours Miss Ronde Provence 2013. Elle vous livre son expérience et vous donne ses conseils.

 

Les rondeurs sur le devant de la scène

Les éditions de Miss Ronde rencontrent de plus en plus plus le succès. Cette année encore, l’élection a permis à 25 Miss de rayonner, bien loin des clichés sur la mode « classique ». Véritable symbole de la femme libérée, ces concours sont porteurs d’espoir.

Pendant très longtemps, le petit monde de la mode avait ses diktat bien établis. Les mensurations dites « de rêve » des mannequins ne correspondent pas à la réalité. La majorité des femmes peine à entrer dans du 34 ou du 36. D’un point de vue sociétal, il reste encore mal vu d’afficher ses rondeurs. Les jeunes filles et les femmes plutôt rondes ont donc dû se cacher, dissimuler leurs formes, pour éviter une forme de rejet.

Seulement, c’est au marché de s’adapter aux consommatrices. Ainsi, au cours des années 2000, plusieurs créateurs de mode de renom comme Jean Paul Gaultier ou encore Ralph Lauren ont créé des brèches en mettant en avant le mannequinat grande taille, alors que le marché des vêtements grandes tailles a longtemps été déserté par les marques. Pourtant, le besoin est évident de la part des consommatrices, qui peinent à trouver des vêtements adaptés. C’est pourquoi, depuis quelques années, des boutiques spécialisées ont vu le jour et remportent un vif succès.

De nos jours, le choix est plus grand mais reste malgré tout restreint en France. Les Etats-Unis ont en effet une très nette longueur d’avance sur le mannequinat grande taille et proposent non seulement des marques spécialisées dans les grandes tailles, mais surtout des articles de choix qui répondent aux goûts et aux attentes de leurs clientes !

=> Retrouvez notre article sur le premier défilé mannequin grande taille à la Fashion Week de New York !

Clémentine Desseaux - Mannequin grande taille française

Clémentine Desseaux – Mannequin grande taille française

Désormais, exit les guerres entre Miss France et Miss Prestige, place à la fraîcheur de Miss Ronde France®. Le mannequinat grande taille est désormais reconnu. Certaines mannequins sont même des stars, notamment aux Etats-Unis comme Tara Lynn, Candice Huffine mais aussi la superbe française Clémentine Desseaux, véritable symbole du mannequinat grande taille.

Pour information, la Miss Ronde France® de 2013, Julia Castelli, pèse 95 kilos, mesure 1,80 mètre et porte fièrement du 48. Cette Venus des temps modernes permet à beaucoup de jeunes femmes de se sentir forte, au sens propre comme au sens figuré. Embargo sur la minceur, place aux formes et à l’authenticité, une révolution des esprits qui nécessitera du temps, mais qui est essentielle !

=> Retrouvez le shooting de Julia Castelli par le photographe de mode Greg Alexander et partenaire EtoileCasting !

Interview de Sophia Bartolo, première dauphine Miss Ronde Provence 2013 et membre EtoileCasting

Sophia Bartolo, membre EtoileCasting et première dauphine du concours Miss Ronde Provence 2013, a accepté dans une interview de vous livrer son expérience et de vous donner quelque conseils.

EtoileCasting : Comment êtes-vous devenue mannequin grande taille ?

Sophia Bartolo : J’ai commencé à faire des photos en 2011 seulement , via des rencontres photos. Ce sont des photographes et des modèles qui se rejoignent une journée et font des shootings pour le plaisir. C’est ensuite devenu une passion. J’ai donc par la suite participé au concours Miss Ronde Provence où j’ai été élue première dauphine, ce qui m’a permis d’acquérir une plus grande confiance en moi et de commencer à ne plus me sous estimer. J’ai par ce biais là fait beaucoup de rencontres superbes, des défilés, des photos, et des événements importants.

EtoileCasting : Comment s’est déroulé le concours de Miss Ronde Provence 2013 ? Qu’est-ce que cette expérience représente pour vous ?

Sophia Bartolo : Le concours se présente en plusieurs étapes. La première est de s’inscrire, ensuite j’ai eu une première rencontre avec le comité où tout nous a été expliqué : le déroulement, le suivit de shooting officiels etc. Une soirée de présélection a ensuite lieu, dans le but de conduire les candidates à la finale. Durant la finale, nous avons en général quatre passages dans des tenues différentes qui sont fournies par nos partenaires. Cette expérience restera inoubliable car j’ai fait de très belles rencontres et ce concours m’a énormément aider à m’accepter et à découvrir des capacités que je ne me connaissaient pas. Tout cela ma fait beaucoup mûrir et prendre confiance en moi.

EtoileCasting : Que pensez-vous de la place de la France par rapport à un pays comme les Etats-Unis dans ce domaine ?

Sophia Bartolo - membre EtoileCasting

Sophia Bartolo – membre EtoileCasting

Sophia Bartolo : Je pense que nous avons encore énormément de chemin à faire pour être au niveau des Etats-Unis. Pour les américains, la rondeur et le mannequinat grande taille est une normalité alors qu’ici ce n’est pas encore très bien accepté. C’est dommage car beaucoup de femme sont magnifique avec leurs rondeurs mais se cachent de peur du regards des autres. Pourquoi perdre du poids alors que l’on s’accepte comme on est  ? A part si médicalement parlant il le faut bien entendu !

EtoileCasting : Quels sont vos futurs projets ?

Sophia Bartolo : Je vais d’abord me faire un book photo par un professionnel pour pouvoir le présenter et continuer à envoyer des candidatures dans les agences grande taille. Je vais aussi continuer à postuler aux castings pour continuer à me faire de l’expérience dans le mannequinat grande taille.

=> Découvrez nos bons plans book photos ! (Réservé aux membres Etoilecasting)

..
EtoileCasting : Quels conseils pourriez vous donner aux débutantes qui souhaitent se lancer ?

Sophia Bartolo : Assurez-vous que les sites vers lesquels vous vous tournez sont de qualité. Faites aussi attention aux personnes avec qui vous travaillez. Prenez soin de vous rendre à un casting uniquement s’il vous semble sérieux. Il faut toujours se renseigner et réfléchir avant de signer ou de dire oui à quelque chose ! Lorsque vous faite partie du comité Miss Ronde ,vous êtes bien entourée, et pouvez toujours demander conseil à la présidente du comité. On entretient aussi des liens très forts entre les unes et les autres, c’est véritablement du soutien. Passer par le concours Miss Ronde est déjà un bon tremplin. Vous apprendrez à défiler, à poser pour les photos, ce qui est la base pour se lancer dans le mannequinat grande taille. Les photos aident beaucoup à s’accepter et à prendre confiance en soi !

Castings mannequin grande taille

De plus en plus d’initiatives fleurissent en France afin de promouvoir le mannequinat grande taille. Pour exemple, le concours Miss Ronde France® récompense chaque année la beauté des femmes. EtoileCasting est partenaire du concours. La gagnante du concours Miss Ronde France® 2014 remportera un abonnement d’un an et ses trois dauphines 6 mois d’abonnement sur EtoileCasting. Vous pouvez participer à ce concours dans toute la France !

=> Retrouvez les conseils de Célia Menant, présidente du comité miss Ronde Lorraine dans cette interview EtoileCasting ! 

=> Découvrez aussi nos castings dans le domaine de la mode !

Il ne vous reste plus qu’à tenter votre chance. mais avant de vous lancer, n’hésitez pas à suivre nos conseils pour démarrer dans le mannequinat.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous 🙂 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter !

Caroline Stalder pour EtoileCasting.

Un bon mannequin de mode selon Greg Alexander

Greg Alexander, photographe de mode

Greg Alexander, photographe de mode

EtoileCasting a rencontré pour vous Greg Alexander, photographe de mode en France et aux Etats-Unis. Il vous donne ses conseils avisés pour vous faire une place dans ce monde. C’est ici le point de vue d’un professionnel du mannequinat qui vous est exposé. On vous laisse découvrir :

Le parcours de Greg Alexander, photographe de mode

Le parcours de Greg Alexander est atypique et autodidacte. Il n’a en effet jamais fait d’école de Photo. Il a d’abord suivi des études de droit, puis un beau matin, après avoir passé sa thèse et son barreau, il décide de se lancer dans la photographie de mode, ne pouvant plus résister à l’appel de sa passion. Originaire de Lausanne et ayant grandi en Suisse, il y démarre sa carrière. Puis, il rencontre Sébastien Vienne, qui devient son directeur artistique. C’est alors un duo très talentueux qui démarre. Difficile de faire aussi opposés que ces hommes-là, c’est pourtant de cette différence que ressort tout le génie de leur travail. Ils ne cessent pas de nous surprendre, avec notamment la sortie de leur tout nouveau magazine intitulé « FSHN ».

Magazine FSHN de Sébastien Vienne et Greg Alexander

Magazine FSHN de Sébastien Vienne et Greg Alexander

EtoileCasting : Qu’est ce qu’on bon mannequin de mode pour vous ?

Greg Alexander : « Je ne parlerai ici que des mannequins de mode, donc de haute couture, car c’est mon domaine. Je pense donc qu’un bon mannequin, c’est un mental et un physique. J’entends par mental, une forme d’intelligence nécessaire à ce métier. Par exemple, il est impératif d’avoir déjà au préalable une connaissance du milieu dans lequel on se dirige. Il faut donc avoir une certaine maturité qui vous permettra d’éviter de faire les mauvais choix, et d’ouvrir les mauvaises portes, car votre réputation se basera là-dessus. Un autre point essentiel est la question de la culture. La mode est un sujet pointu, et fascinant. Plus qu’un sujet, c’est un monde dont l’entrée nécessite une « clef de connaissance ». Lisez donc des magazines de mode, sachez quels sont les grands et les moins grands créateurs, regardez Fashion TV… »

EtoileCasting : Quels sont les critères physiques pour se lancer dans le mannequinat haute couture?

Greg Alexander : « Un mannequin répond à des mensurations physiques très strictes, surtout concernant la haute couture. Les filles font 1,75 m minimum, et les garçons 1,85 m. Une taille 36 voire 34 pour les filles, une taille 40 voire 38 pour les garçons est demandée. Des traits fins et réguliers sont également attendus, et la musculature doit être dessinée pour les garçons. D’autre part, démarrer jeune est un sérieux atout. L’âge minimum pour défiler est en général 16 ans.

En revanche, pour la publicité, les règles sont plus souples. On ne parle alors plus de MANNEQUINS mais de COMÉDIENS. Là, les femmes peuvent être moins grandes : environ 1.70 m et les hommes 1.80. Au niveau de l’âge, c’est aussi plus flexible : vous pouvez prétendre à faire de la publicité à 24 ans, mais pour du mannequinat, ce sera trop tard ! »

EtoileCasting : Ces règles sont-elles les mêmes pour les mannequins grande taille ?

Greg Alexander : « Pas vraiment. A la différence du mannequinat classique, le mannequinat grande taille ne s’adresse qu’aux femmes. Ces femmes doivent avoir un corps harmonieux, c’est essentiel, il faut une sorte d’équilibre. Mais elles doivent aussi avoir une peau parfaite ! Concernant la taille pour le mannequinat grande taille, la moyenne est le 42 en France. »

=> Retrouvez notre article sur le mannequinat grande taille, avec les conseils de Clélia Menant.

EtoileCasting : Quels conseils ou mises en garde pourriez-vous donner aux mannequins ?

Greg Alexander : « Le book photo ! Il faut bien comprendre que cette démarche nécessite un investissement. Mais c’est de celui-ci que découlera votre réussite professionnelle dans le milieu. Je tiens par ailleurs à préciser qu’Instagram n’est ni une agence de mannequin, ni un book et que ce n’est pas avec ça que vous aurez des photo de qualités… Arriver sans photos professionnelles est une des raisons les plus courantes de refus. Il faut bien savoir que les agences sont actuellement submergées de candidatures. Un des moyens les plus aisés pour elles de trier les candidats, c’est de systématiquement éliminer les personnes qui ne disposent pas de photos ou qui ont des photos personnelles ou de mauvaise qualité. Sans photos professionnelles, un mannequin n’a pas de « CV » (voir notre article « Qu’est ce qu’un bon CV artistique? »), et ne travaillera tout simplement pas. Il faut bien que vous compreniez que le mannequinat est un métier à long terme qui nécessite une grande persévérance et beaucoup de travail. Un mannequin peut mettre quelques années avant de percer, mais lorsqu’il/elle y arrive, ce sont les portes d’un monde merveilleux qui s’ouvrent à lui/elle.

Cependant, faîtes attention à vos relations, et aux choix que vous faites. Et ne posez pas nu, cela ne sied pas vraiment à la haute couture… Que ce soit professionnellement ou dans l’image que vous reflétez en général, restez classe et ne cédez pas aux sirènes de la facilité ! »

EtoileCasting : Merci pour ces précieux conseils. Vous étiez à la Fashion Week qui se déroulait du 24 septembre au 2 octobre 2013, quelles sont selon vous les nouvelles tendances ?

Natalia Vodianova

Natalia Vodianova dans
« La légende de Shalimar »

Greg Alexander : « Je dirais que la tendance est à un véritable retour des couleurs, des mélanges de matières, et un retour très net de la dentelle. J’ai beaucoup aimé cette richesse. Si je devais choisir une égérie pour cette année, je crois que ce serait Natalia Vadianova. Elle est tout simplement sublime et j’ai vraiment apprécié ce retour au vrai spectacle avec Guerlain. Pour moi, la mode c’est le rêve, c’est comme le cinéma des années 50. La mode c’est surréaliste, c’est le domaine du parfait, du sublime, et du fantasme … »

=> N’hésitez pas à consulter le bon-plan book photos de Greg Alexander sur EtoileCasting

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et dîtes nous ce que vous en pensez ! N’hésitez pas à le partager sur Facebook et sur Twitter.

Caroline Stalder

EtoileCasting devient partenaire du Concours Miss Ronde France

 

miss ronde france

©Greg Alexander
Julia Castelli Miss Ronde France 2013

C’est officiel, depuis le mois de juillet 2013, EtoileCasting est partenaire du concours Miss Ronde France. C’est donc pour que chaque femme aussi différente qu’elle puisse être, soit représentée sur le site que s’est fait ce partenariat.

Les origines du Comité Miss Ronde France®

L’histoire Miss Ronde France® commence en 2005 lorsque Thierry Frézard psychothérapeute de profession, décide d’aider sa femme à s’assumer physiquement. C’est alors au cours d’une soirée de décembre 2010 qu’à lieu la première édition de Miss Ronde France à Calais, à la cité internationale de la dentelle et de la mode et au cours de laquelle fut élue Cindy Capestan.

Depuis 2010, c’est ainsi 28 régions qui sont représentées lors de concours et qui élisent leur Miss Ronde. Cette année 2013, c’est à Julia Castelli que fut décerné le titre de Miss Ronde France.
Julia Castelli qu’EtoileCasting a eu l’occasion de rencontrer lors d’un shooting photo pour le photographe Greg Alexander.

Miss Ronde : Un partenaire de « taille » !

C’est donc depuis juillet dernier qu’EtoileCasting et Miss Ronde France® ont signé un partenariat.
Pour EtoileCasting il est important que chaque artiste soit représenté sur le site internet et ait sa place dans le milieu du casting et plus encore dans le monde du mannequinat.
C’est donc tout naturellement et en partant d’une logique commune qu’à été fait ce partenariat.
La devise de Miss Ronde France® : « Véhiculer l’image d’une belle homogénéité féminine ! Toutes les femmes sont belles ! ». Alors si vous n’osiez pas jusqu’à présent, il est temps de postuler !

La gagnante du concours Miss Ronde France® 2014 remportera un abonnement d’un an et ses trois dauphines 6 mois d’abonnement sur EtoileCasting.

Participer au concours Miss Ronde France®