Archives par étiquette : chroniqueuse

Solange Droual, chroniqueuse sur TF1

Solange Droual, membre EtoileCasting, chroniqueuse sur Mytelefoot TF1Son visage vous dit peut-être quelque chose ! Solange Droual, membre EtoileCasting depuis plus d’un an est animatrice télé et radio. Vous avez pu la voir sur le petit écran, au côté de Christian Jeanpierre dans Mytelefoot, diffusé tous les dimanches sur TF1. Après avoir excellé dans la discipline de l’athlétisme, la jeune femme, diplômée de l’école de journalisme de Toulouse s’est rapidement fait une place dans le milieu du journalisme sportif. Âgée de seulement 29 ans, il ne serait pas étonnant de retrouver Solange Droual dans d’autres émissions prochainement. Découvrez son parcours !

 

 

 

 

 

Le parcours de Solange Droual

Intéressée par le journalisme et après une formation en master spécialité métiers de la presse, Solange Droual, jeune femme pétillante, a travaillé dans plusieurs sociétés telles que La Dépêche du Midi, Amina ou encore Afrik1fluences dont elle est la co-fondatrice. En juin 2011, elle intègre Eurosport, qui lui donne beaucoup d’expérience et la forme dans le journalisme sportif. Si Solange travaille dans ce milieu, ce n’est pas par hasard. En effet, après 10 ans de compétition niveau national en athlétisme et gymnastique, plusieurs participations aux Championnats de France (FFA) en saut en longueur et sprint, un prix de championne de France UGSEL et une médaille d’or en saut en longueur aux Jeux de la FISEC au Portugal, la jeune femme a pu acquérir des connaissances dans le sport et a l’esprit de compétition, du challenge. De plus, son goût pour le voyage et l’Afrique lui a permis d’être chroniqueuse pour la Coupe d’Afrique des Nations en 2012. Cette année, la sublime Solange est à retrouve sur Mytelefoot.

Découvrez le book EtoileCasting de Solange !

Mytelefoot est une émission télévisée présentée par Christian Jeanpierre. Connaisseuse du football, c’est tout naturellement que Solange Droual s’est retrouvée chroniqueuse pour l’émission. Pétillante et impliquée, on aime la retrouver et suivre avec elle, l’actualité du football.

Voici une vidéo des différentes émissions télévisées et plateaux de sport où elle est apparue:

Découvrez le compte Twitter de Solange et suivez son actualité.

>>> Comment devenir animateur radio ?

>>> Comment devenir présentateur et/ou chroniqueur TV

Tous nos articles news

[FOCUS] Portrait d’une artiste : Sophie Imbeaux – comédienne et chroniqueuse

Sophie Imbeaux, membre EtoileCasting

Sophie Imbeaux a 25 ans. Elle est comédienne, improvisatrice, chroniqueuse et Youtubeuse. Si la jeune femme est passionnée de théâtre depuis des années, elle a réussit à réaliser son rêve de devenir comédienne. Un métier, une passion. Rencontre avec une artiste de son temps aussi bien à l’aise sur les planches, que face à la caméra.

=> Retrouvez sans plus attendre Sophie Imbeaux sur sa chaîne Youtube !

EtoileCasting : Comment êtes-vous devenue comédienne ?

Sophie Imbeaux : Je suis passionnée de théâtre depuis mes 14 ans, la révélation s’est faite la première fois que je suis montée sur une scène. Je ne voulais plus en descendre !
Ce n’était pas tellement les feux des projecteurs qui m’attirait mais plutôt ce que cela provoquait en moi.
Louis Jouvet le décrit d’ailleurs beaucoup mieux que moi : « Ce métier n’est fait que de sensation, gourmandise d’émotion, échauffement de sensibilité et amplification de la vie ! »
Bien que devenir comédienne ait toujours été une évidence, j’ai voulu assurer mes arrières avec le fameux « bagage scolaire ». C’est donc en parallèle d’un Master en droit des contentieux publics que j’ai intégré les Cours Florent en 2009. Pendant ces trois années d’école, je me suis essayé à la mise en scène et à la direction d’acteurs, mais c’est véritablement comme comédienne que j’ai trouvé la justesse de ma place.

EtoileCasting : Comment vous êtes-vous faite repérer ?

Sophie Imbeaux : Quelques mois avant la fin de mon cursus Florentin, j’ai répondu à une annonce de casting pour intégrer la troupe d’improvisation Les Colocataires. Une grande audition a été organisée et j’ai eu la chance d’être sélectionnée. C’est avec cette troupe que j’ai connu mes premières expériences de scène.
Et c’est grâce à cette première entrée dans le milieu professionnel que j’ai pu me constituer un petit carnet d’adresse et accéder à mon premier poste de chroniqueuse cuisine pour Marmiton grâce à EtoileCasting !

=> Découvrez les 5 astuces pour vous faire repérer par les professionnels

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux jeunes qui souhaitent se lancer ?

Sophie Imbeaux : Travailler, travailler, travailler!
Essayer d’être le plus constant possible dans la recherche de casting s, cette assiduité porte ses fruits sur le long terme.
Mais aussi en provoquant les rencontres avec les professionnels du théâtre et du cinéma lors de festivals et de soirées de projections.
Et surtout être à l’initiative de projets artistiques ! Vous serez toujours gagnant en montrant votre dynamisme et votre envie de faire ce métier via des projets qui vous tiennent à cœur.

=> Découvrez les étapes pour devenir vous aussi comédien

EtoileCasting : Pouvez-vous nous parler de vos plus gros projets ?

Sophie Imbeaux : Je suis actuellement en tournage de deux clips pour le label Infiné Music et à l’affiche du spectacle « Les Colocataires » du jeudi au samedi à la Comédie Contrescarpe. C’est un spectacle d’improvisation : le public donne les thèmes et on improvise, c’est donc chaque soir différent !
Je joue également le spectacle adapté du roman de John Steinbeck « Des souris et des hommes » avec la Compagnie en Eaux Troubles dans différents festivals et théâtres parisiens.
D’autre part, vous pouvez me retrouver dans la web série d’Au féminin « Les filles expliquées aux mecs » !

=> Découvrez notre article : « Devenir humoriste – les différentes étapes » !

EtoileCasting : Quelles sont selon vous les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

Sophie Imbeaux : La réactivité, la disponibilité, l’humilité et la patience !

=> Découvrez le book EtoileCasting de Sophie Imbeaux 

=> Vous pouvez aussi la retrouver ici

Découvrez aussi notre article : « Quand les humoristes s’internationalisent » 

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et donnez nous votre avis !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

[INTERVIEW] La normalitude selon Valentine Féau

valentine feau

Valentine Féau

Valentine Féau est comédienne, humoriste et chroniqueuse. Depuis 2013 elle donne rendez-vous aux internautes pour sa chronique la « normalitude » sur Youtube. Des chroniques qui respirent la simplicité pour un humour franc, mordant et proche du public. Rencontre.

>> Découvrez la dernière vidéo de Valentine Féau !

La normalitude : une chaine Youtube normale qui s’adresse aux gens normaux.

EtoileCasting : D’où vous est venue l’idée du concept de la « normalitude » ?

Valentine Féau : Ça faisait longtemps que j’avais l’idée de créer un concept sur les gens normaux et en fait le déclic est venu après l’élection de François Hollande qui se revendiquait comme étant une personne « normale ». Je me suis dit pourquoi ne pas créer un concept sur la normalitude qui s’adresse à tous. En tant que personne « comme tout le monde », j’ai plein de petits travers, de petits défauts que je ne mets pas en avant par peur de ne pas paraître normale justement. J’ai alors décidé de tous les répertorier dans des vidéos.

EC : Pourquoi avoir choisi Youtube comme support ?

V.F : Parce que c’est accessible à tous. Je n’ai pas eu besoin d’attendre le bon vouloir de quelqu’un pour la diffusion, je suis libre de l’étape de création à la mise en ligne de la vidéo. Si j’avais lancé ce concept pour la télé, il aurait pu se passer un an ou deux avant qu’il se passe quelque chose et au bout du compte, le concept aurait peut-être évolué. Ensuite je trouve que pour le concept de la normalitude, à savoir toucher le maximum de gens, ce support est très pratique et accessible à tous. Il fallait aussi que je puisse me débrouiller seule. Norman par exemple, ce type est tout seul dans sa chambre, il joue les filles et les garçons, il tourne, il monte et et ça marche !

EC : Quelles sont les étapes, de la création à la mise en ligne ?

V.F : J’écris beaucoup avec mon frère Olivier, puis on tourne avec des proches et un ami monteur. Je fais tout moi-même et fais participer toute ma famille, même ma mère a été preneuse de son. Pour ce qui est de la création, je m’inspire beaucoup des gens que je côtoie. Pour la vidéo sur le sport par exemple, je vais interroger des amis, et il m’arrive de mettre ces anecdotes dans mes vidéos. Puis j’observe beaucoup car j’essaie de créer une vidéo qui parle au maximum de gens.

« Le web est une grande cour de récréation »

EC : Peux-tu nous parler rapidement de ton parcours ?

V.F : Depuis longtemps je sais que la comédie me plait. Mais c’est un ami de mon frère qui m’a un jour dit : « si toi tu ne deviens pas comédienne, tu auras raté ta vie ». A 17 ans j’ai voulu m’inscrire dans un cours de théâtre mais j’ai grandi dans une famille ou la comédie c’est un métier de «saltimbanque ». Mes parents ne voulaient pas me laisser aller dans cette voie et mon père me disait souvent « Valentine, quand est-ce que tu vas redescendre sur terre ? » Aujourd’hui mon père a joué dans l’une de mes vidéos et il a adoré ça. Maintenant il est fier de moi mais c’est vrai qu’au début les parents ont peur. Finalement je me suis quand même inscrite à ce cours de théâtre et lors de la première scène que j’ai joué je me suis dit : ok c’est ça que je veux faire ». Ensuite j’ai fait pas mal de petits boulots pour gagner ma vie et en même temps me former, j’ai rencontré des amis avec qui on a monté une troupe, puis on a joué et évolué.

>> Découvrez notre article « Devenir humoriste : les différentes étapes »

EC : As-tu des conseils pour les artistes débutants ?

V.F : Je dirais pour les jeunes de 17 ans qui ont peur de se lancer qu’il ne faut pas hésiter à utiliser tous les supports qui sont mis à leur disposition, car il y a beaucoup de choses à faire. il ne faut pas non plus se dire « j’ai des mauvaises notes à l’école, je ne sais pas écrire » si, on peut savoir écrire même si on est pas doué en cours. Il ne faut pas non plus baisser les bras car j’ai joué pendant longtemps une pièce en me disant « cool j’ai ouvert la porte » et en fait j’ai du reprendre mon activité de serveuse car j’étais sur une pente descendante. J’ai pris ça comme un échec pourtant j’ai profité de ce temps-là pour écrire. Donc, à chaque fois que vous avez un moment de libre, sans projet, profitez-en pour créer….

Retrouvez Valentine Féau sur Facebook et Twitter

>> Découvrez la chaîne Youtube de la normalitude

>> Découvrez aussi notre article : « Quand les humoristes s’internationalisent »

R.D.B