Archives par étiquette : chanson

Les conseils de Yoann Fréget pour préparer vos auditions

Yoann Fréget - Gagnant de la saison 2 de "The Voice" et membre EtoileCasting

Yoann Fréget – Gagnant de la saison 2 de « The Voice » et membre EtoileCasting

Comment bien se préparer pour les auditions de télé-crochets musicaux ?

 

Alors que le succès des télé-crochets musicaux n’est plus à démontrer, vous êtes de plus en plus nombreux à rêver de participer à ce genre d’émission. Mais face à une demande croissante, comment se démarquer ? Et surtout comment bien se préparer pour les auditions ? EtoileCasting a interviewé Yoann Fréget, gagnant de la Saison 2 de The Voice – voici ses conseils avisés.

 

EtoileCasting : De quelle manière s’est faite votre inscription à la saison 2 de The Voice ?

Yoann Fréget : J’ai commencé la scène à l’âge de 15 ans, j’étais de ce fait déjà connu dans le milieu du gospel et de la soul. J’ai donc été contacté par The Voice pour la saison 1, mais je ne me sentais pas prêt à ce moment-là, j’avais le sentiment qu’il fallait que je travaille encore. J’ai donc recontacté la production par moi-même pour la deuxième saison, et c’est comme ça que l’aventure a débuté ! Je pense qu’il ne faut participer à ce genre projet que si cela relève de quelque chose qu’on sent tout au fond de soi, il faut sentir que c’est le moment pour se lancer. Si ce n’est pas le cas, rien ne sert de se forcer.

EtoileCasting : Comment vous étiez-vous préparé aux auditions ?

Yoann Fréget : Il n’existe pas de formule magique pour se préparer aux auditions, chacun s’y prépare à sa façon. Mon truc à moi c’est la méditation. La méditation m’a beaucoup aidé à me trouver et à trouver la force nécessaire pour réussir ce genre d’épreuve. Ça a été un moyen de me connaître mieux et de me réaliser, autant vocalement qu’intérieurement. La méditation m’a apporté la paix intérieure, ce qui m’a permis de rester très zen pour la première audition ainsi que pendant la suite de l’aventure. Ces énergies positives m’ont permis de donner le meilleur de moi-même lorsque je devais chanter, et je crois que j’ai réussi à transmettre ce qui était inscrit au plus profond de mon être : l’amour. La musique doit toucher le cœur des gens, apporter quelque chose qui élève. Je pense que c’est ça que le jury attend: le don de soi sans rien attendre en retour.

EtoileCasting : Comment s’est déroulée la première audition de The Voice ? Cela correspondait-il à vos attentes ?

Yoann Fréget : Honnêtement, ça s’est très bien passé. Je pense que si j’en ai un si bon souvenir, c’est parce que j’ai su profiter de l’instant présent et donner tout ce que j’avais à donner !

Mes attentes ? Je n’en avais tout simplement aucune ! Et je suis certain que cet état d’esprit à contribué à mon bien-être. Il ne sert à rien de faire des suppositions car de toute façon, notre imagination ne peut être conforme  à la réalité. C’est donc une perte de temps et d’énergie. Je tiens aussi à dire que l’équipe qui prend en charge les candidats est adorable. J’ai vraiment fait de superbes rencontres et réalisé de beaux échanges avec les gens. Je serais d’ailleurs toujours reconnaissant à The Voice de m’avoir donné cette occasion de toucher un public encore plus grand, c’est ce qui m’a permis d’en arriver-là et de pouvoir très prochainement sortir mon premier album le 6 janvier prochain !

=> Découvrez le premier extrait de son album « Ça vient de là-haut » :

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui souhaitent se lancer ? 

Yoann Fréget : Le plus important est de bien préparer sa voix, c’est un travail qui doit venir de vous-même, il ne faut pas attendre qu’un professeur vous mâche le travail, même si l’aide d’un bon professeur est toujours très utile. Il s’agit donc d’un projet de longue haleine. Gardez toujours en tête que le travail et tout aussi important que le talent !

Il est aussi très important de ne pas se perdre et de rester soi-même, surtout dans le monde du show-business. Soyez toujours dans l’expérience du moment. Rien ne sert de se projeter ou de prendre la grosse tête. Prenez soin de vous, de votre corps, de votre esprit et de votre intuition. J’entends par intuition le fait de savoir ce que l’on doit faire ou non. N’écoutez pas ce que disent les autres. Si vous sentez que vous devez faire quelque chose, lancez-vous ! Pour moi le plus important est de faire les choses uniquement lorsqu’on le sent, pour la joie de donner inconditionnellement sans rien attendre en retour. Dans la vie comme dans ce genre d’aventure, les gens ressentent l’authenticité et apprécient énormément cette qualité. Elle vous permettra de décupler votre force, votre confiance en vous et votre talent !

EtoileCasting : Quel type de chanson conseilleriez-vous de préparer ? 

Yoann Fréget : Il faut que vous choisissiez des chansons qui apportent de la joie. Le jury et le public attend d’être sorti de son quotidien, tirez-les vers le haut ! Pour les auditions, choisissez également une chanson qui soit connue par le maximum de gens mais avec de la substance. J’entends par substance une chanson qui fasse vibrer et qui apporte de bonnes choses. Gardez de la dignité dans la musique et transmettez-là. Je pense que la vulgarité dans la musique ne sert à rien, car la musique doit être accessible à tous, y compris aux enfants.

EtoileCasting : Quels sont les comportements à éviter ? Qu’est ce qui peut être éliminatoire aux yeux de jury ? Qu’est ce qui, au contraire retient leur attention selon vous ?

Yoann Fréget : Le jury n’apprécie pas du tout les personnes qui arrivent avec de la suffisante, comme si c’était déjà acquis, une forme d’attitude supérieure. Le manque d’humilité peut être très préjudiciable et peut beaucoup agacer. Si la rivalité se ressent trop pendant les auditions ce n’est pas non plus quelque chose qui vous servira. Un artiste n’est pas censé entrer dans ce genre de bassesses. Au contraire, ce qui retient l’attention du jury c’est le fait de ressentir la sincérité du chanteur. Cette attitude ne retient d’ailleurs pas seulement l’attention du jury mais aussi celle des gens en général.

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner pour éviter le stress des castings ?

Yoann Fréget : Premièrement, si vous commencez à stresser, le mieux est de faire le vide, afin de retrouver votre calme et vous retrouvez vous-même. Ne vous forcez jamais, car il peut être très difficile ensuite d’accepter la sur-médiatisation… Moi je l’ai bien vécu car j’étais en harmonie avec moi-même et avec les raisons profondes qui me poussent à chanter. Deuxièmement, je vous conseille de bien répéter, car le travail, en plus d’être indispensable pour être au niveau, met en confiance. Cependant, il faut aussi savoir lâcher prise et laisser place à l’improvisation. La spontanéité est très appréciée dans ce genre d’épreuve. Par exemple, lorsque j’ai participé à la première audition de The Voice, je n’ai même pas chanté ce que j’avais répété… de sorte que je ne me souvenais même plus en sortant de scène de la façon dont j’avais pu chanter! Lâchez-prise… on est pas là pour se regarder chanter! Je me suis juste laissé porter par le moment présent. Vouloir tout contrôler est souvent un immense facteur de stress ! So… « don’t worry, be happy » !

Le nouvel single de Yoann Fréget

Yoann Fréget participe également au projet de la plus grosse production de l’année :  le film de La Belle et la Bête avec Vincent Cassel et Léa Seydoux, par le producteur Christophe Gans (Le Pacte des loups). Yoann Fréget, qui nous a tranmis cette information officielle, assura le titre générique du film, intitulé « Sauras-tu m’aimer? ». Ce titre sera présent sur son premier album, « Quelques heures avec moi », qui sortira le 6 janvier, et sera utilisé pour la version française et anglaise du long-métrage qui sortira le 12 février au cinéma.

L’artiste sera également en concert au divan du monde le 15 décembre prochain où il nous fera découvrir en avant-première des titres de son futur album ainsi que des reprises des plus grands standards de la musique soul et gospel. Un conseil … courez-y !

=> Pour en savoir plus sur Yoann Fréget, rendez-vous sur son site internet officiel et son son book EtoileCasting. Vous pouvez aussi le suivre sur Facebook et Twitter !

=> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

[FOCUS ARTISTE] Jeremy Plaesen – Chanteur et danseur – EtoileCasting

Jeremy Plaesen - membre EtoileCasting

Jeremy Plaesen – membre EtoileCasting

Jeremy Plaesen, membre EtoileCasting, chanteur et danseur est un jeune homme débordant d’énergie. Plein d’optimisme, il a réussi à faire de son rêve une réalité et vit désormais de ses deux passions. Afin d’en savoir plus sur lui, EtoileCasting a interviewé l’artiste.

EtoileCasting : Comment en êtes-vous venu à exercer le métier de chanteur ?

Jeremy Plaesen : Aussi loin que mes souvenirs remontent, j’ai toujours adoré la musique, et le fait de chanter ou danser.… C’est à l’école, pendant les cours de musique que j’ai vraiment réalisé que c’était plus qu’un plaisir pour moi : c’était devenu une passion. Ce qui est drôle, c’est qu’au début j’avais peur de chanter en public ! Mais un jour, pendant un exercice de chant, mon professeur m’a demandé de chanter seul devant la classe… Les réactions ont été tellement enthousiastes, de la part de mon professeur comme des mes camarades, que la peur a laissée place au bonheur et au soulagement. Depuis, la musique fait partie de ma vie et m’accompagne tous les jours. Elle m’aide à traverser les moments difficiles comme à vivre pleinement les meilleurs. Cette confiance n’est jamais partie. Comme quoi, il vaut mieux affronter la peur du regard des autres et prendre son courage à deux mains !
J’ai ensuite pris l’habitude de chanter devant ma famille, mes ami(e)s, qui m’ont poussé à participer à des concours de chant au niveau régional. Ces concours ce sont avérés être de formidables expériences, même si les résultats n’ont pas toujours été là ! Il y a des concours que j’ai gagné, et d’autres que j’ai perdu, mais le plaisir d’y participer restait le plus important.

Afin de consolider mon expérience vocale, je me suis inscrit à une chorale qui s’appelait «Lille en cœur» (oui, je suis originaire de Lille!). En parallèle, mes parents ont toujours veillés à ce que mes études restent l’une de mes priorités. Avec le temps, l’envie de concrétiser ma passion s’est faite de plus en plus pressante. J’avais envie de faire du chant mon métier. Je me suis donc inscrit sur Etoilecasting.com, ce que ne le regrette sincèrement pas du tout. J’ai eu la chance de participer et d’être sélectionné pour de nombreux castings. C’est vraiment en m’inscrivant sur EtoileCasting que j’ai commencé les castings de chant au niveau national. J’ai également participé au concours international de la comédie musicale (CICM) pour lequel j’ai fini demi-finaliste !

Je me suis ensuite rendu à Paris, et j’ai passé le plus de castings possible. J’en suis ressorti avec beaucoup de conseils, de réussites et d’échecs qui m’ont permis de faire mon expérience. J’ai rencontré des personnes et fait des choses qui m’ont confirmées que je voulais en faire mon métier. J’ai en parallèle terminé mes études avec succès.

EtoileCasting : Et la danse dans tout cela ?

Jeremy Plaesen : Je suis aussi très attiré par le milieu de la danse, une activité que je voulais à tout prix exercer en plus du chant. J’ai donc suivi des cours de Hip-hop pendant 6 ans.
J’ai passé plusieurs castings pour intégrer une troupe de chant et de danse. J’ai tout d’abord intégré la troupe « Métronome », qui se produit dans le nord de la France dans laquelle j’étais chanteur et où j’ai appris des bases en modern’ Jazz. J’ai ensuite rejoint la compagnie MOZAIK dans laquelle je suis toujours aujourd’hui. Il s’agit d’une troupe d’artistes pluridisciplinaires qui proposent des spectacles à la carte, du grand spectacle scénique jusqu’aux petites formations (cabaret/variétés, danse exotique, orientale, ou encore des spectacles de rue). Je suis principalement chanteur dans cette compagnie, mais aussi danseur de temps en temps.

Jeremy Plaesen

EtoileCasting : Pouvez-vous donc dire que vous avez réussi à vivre de votre passion ?

Jeremy Plaesen : Aujourd’hui cette troupe me permet d’en vivre, oui. A côté de tout ça, j’interprète les chansons qui me plaisent, et en écrit également. Je continue de passer des castings. Je me produis pour des chaînes régionales comme « OPAL TV » qui m’a récemment invité sur son plateau « Tous Opale », afin de parler d’un spectacle que j’ai mis en scène et pour lequel j’étais Directeur artistique à l’Espace Flandre de Hazebrouck (59).
Alors je crois que peux dire fièrement que je vis de ma passion et que j’en fais mon métier, ce qui me rend véritablement heureux tous les jours.

EtoileCasting : Vous sentez-vous plus chanteur ou danseur ? Comment gérer-vous les deux ?

Jeremy Plaesen : Je me suis toujours plus senti chanteur que danseur, car il est plus facile pour moi de m’exprimer et de dire aux personnes ce que je ressens en chantant. Je pense que le chant me permet véritablement de communiquer, afin de faire ressentir le maximum de chose aux personnes qui m’écoutent. J’adore cette notion de partage offerte par la musique. La danse permet aussi de le faire, mais d’une autre manière.  L’espace scénique est par exemple un exercice à maîtriser, que j’ai su appréhender de manière utile pour le chant. La danse m’aide beaucoup pour la présence scénique, le maintien du corps et le renforcement de côté spectaculaire…

Finalement, la gestion des deux n’est pas si difficile. Ce sont deux disciplines différentes mais qui peuvent être complémentaires. Chacune d’entre-elles demande beaucoup de temps et de travail, mais quand on aime on ne compte pas, non ? Il s’agit plus d’apprendre à bien gérer son temps et son organisation …

EtoileCasting : Quelles sont les différences entre les castings de chant et de danse selon vous ?

Jeremy Plaesen : Je pense qu’il y a plus de ressemblances que de différences entre ces deux types de casting, mis à part le fait qu’on utilise pour l’un principalement sa voix et pour l’autre son corps. C’est-à-dire qu’un chanteur doit être capable de faire ressentir quelque chose aux personnes qui l’écoutent en restant immobile (bien que l’on utilise aussi de langage du corps). Mais un danseur fait passer toute l’émotion corporellement. Il recherche avant tout un certain visuel.

Concernant la question du stress, je pense qu’elle se vaut pour les deux types de castings. On retrouve la même exigence de prestance et de dépassement de soi. Il est essentiel de réussir à toucher les autres pour le chant comme pour la danse. Il faut transformer ce stress en énergie positive !

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux débutants ?

Jeremy Plaesen : Tout d’abord, ne pas vous rendez jamais à un casting si vous ne vous êtes pas donné à 100% dans la préparation. Travailler dur permet de se mettre en confiance et de réduire le stress. C’est pouvoir se dire que si j’échoue, je sais que ce n’est pas parce que je n’ai pas assez travaillé (il n’y a rien de pire) mais pour une autre raison à laquelle je ne peux rien. Cela permet de se remettre directement au travail, c’est très important !
La seconde chose essentielle pour moi, c’est d’être soi-même face au jury. Bien évidemment, si le casting demande de jouer un rôle, il est logique de s’y prêter, mais les échanges et les discussions avec le jury en dehors de la prestation doivent être simples et naturels. Le jury n’aime pas les candidats qui en font trop.
Enfin, n’allez pas trop vite, et ne pas brûlez pas des étapes : il faut commencer petit pour finir grand ! Faites tout d’abord des petits castings pour ensuite en faire de plus importants. Travaillez d’abord une chose puis une deuxième et ne pas viser trop haut trop vite…. il faut être patient !

EtoileCasting : Quelles sont pour vous les qualités requises pour être chanteur/chanteuse ? Et danseur/danseuse ?

Jeremy Plaesen : Etre persévérant, car il ne faut rien lâcher, ne pas se décourager, et si on n’y arrive pas tout de suite c’est que l’on n’a pas encore trouvé le petit quelque chose qui bloque l’évolution. Il faut sans cesse continuer et se remettre en question, ce qui est passionnant ! Il faut aussi savoir être optimiste, l’échec ne fait jamais plaisir mais il faut transformer cet échec en une chance de pouvoir s’améliorer. Etre patient me paraît nécessaire et s’apprend. Le travail paye toujours mais le résultat est parfois long à venir. Ça se passe parfois au moment l’on s’y attend le moins !

EtoileCasting : Comment gérez-vous votre succès ? Que pouvez-vous nous en dire ? Quels sont vos futurs projets ?

Jeremy Plaesen : Quand la chance tourne et que les choses fonctionnent, il faut surtout continuer à travailler pour l’entretenir. Il est important de rester la personne que l’on est depuis le début car c’est elle qui à réussi, c’est cette personnalité, c’est vous ! Je pense aussi qu’il est primordial d’être bien entouré par sa famille et ses amis. Il ne faut jamais tourner le dos aux personnes qui vous soutiennent depuis le début !

Quant à mes futurs projets, je souhaiterais intégrer une comédie musicale pour être chanteur et danseur à la fois. C’est une expérience que j’aimerais beaucoup vivre. L’idée de sortir un single, puis un album de chansons que j’aurais écrites, me tient aussi beaucoup à cœur.

=> N’hésitez pas à consulter nos bons plans formations artistiques !

Vous aussi vous souhaitez devenir chanteur ou danseur ? Retrouvez tous nos conseils/articles sur le sujet !

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Facebook et sur Twitter !

Caroline Stalder pour EtoileCasting