Archives par étiquette : Broadway

[FOCUS] Tiphanie Doucet, un talent international !

48126_429025_F3Tiphanie Doucet fait partie des artistes EtoileCasting dont nous sommes plus que fiers ! Une acharnée du travail si talentueuse qu’elle a conquis les Etats-Unis ! Un parcours qui nous prouve que les rêves sont parfois réalisables. Pour nous le raconter, Tiphanie Doucet a accepté de répondre à nos questions.

EtoileCasting : Tiphanie, pouvez-vous nous expliquer votre parcours ?

Tiphanie Doucet : J’ai commencé la danse classique et la harpe à 7 ans. A cette époque je me rappelle je dansais TOUT LE TEMPS à la maison, je chantais devant ma glace… intérieurement je rêvais d’être un petit rat de l’opéra mais j’étais plutôt ronde donc je n’ai jamais vraiment pensé  à le faire professionnellement. Vers 15 ans j’ai décidé de devenir réalisatrice de film et j’ai envoyé ma candidature dans des agences pour enfants acteurs pour découvrir ce milieu. Quelques mois après, je décrochais un premier rôle à la télé aux côtés de Corinne Touzet. Curieusement je n’ai pas poursuivi malgré beaucoup de sollicitations. Mon bac en poche, la danse m’a rattrapée, j’ai découvert la danse hip hop et j’ai commencé à m’entrainer avec une compagnie parallèlement à la danse classique et l’université. Au hasard d’un stage de vacances j’ai atterri à L’Académie internationale de la Danse qui m’a conseillé d’auditionner pour leur programme d’apprentissage. Quelques mois après j’étais engagée sur la comédie Musicale Roméo et Juliette, en show le soir et en formation de danse la journée. Après ça j’ai enchainé les jobs de danseuse, les plus beaux projets étant la tournée de Jenifer, les primes Star Academy, les promos pour David Guetta et même un passage avec Prince en 2012. Jusque-là, je  ne chantais pas beaucoup.
Mon premier job de chanteuse/danseuse a été le solo « Roxane  » au cabaret Bobino. J’y ai été repérée pour passer le casting de la série Chante, et j’ai décroché un des rôles principaux autour de Priscilla. La série a duré 3 saisons, pendant lesquelles j’ai décidé de me mettre vraiment à la musique.td200
J’ai ensuite joué Jeanie dans Hair, et ai été engagée au bar « le Soir » en tant qu’animatrice du live Karaoke. J’y ai rencontré Geoffrey, guitariste, avec qui j’ai commencé composer des chansons. Amoureux de folk et country nous avons fait plusieurs voyages à travers les USA, puis nous nous  sommes produits à New york , L.A, Nashville…
Après avoir fait une formation de 3 mois au Musician Institute de Los Angeles, je me suis rendue compte que beaucoup d’écoles offraient des bourses à ceux qu’elles estimaient les plus talentueux. J’ai donc auditionné  un peu par hasard à l’American Musical and Dramatic Academy. Il fallait faire un monologue et une chanson. Deux mois après, on m’annonçait qu’on m’offrait  12 000 dollars par an pour venir étudier là-bas. J’y suis allée, non seulement pour être aux US, mais aussi pour enfin avoir un vrai diplôme que ma carrière m’avait empêché de terminer à l’époque.

J’ai tout recommencé ! Un an à L.A, un an à New York, en apprenant ou réapprenant les bases de la technique d’acteur, de la Comédie Musicale, du processus d’audition. J’ai découvert un nombre infini de shows, de chansons, de techniques…
J’ai appris le chant avec la technique lyrique, nécessaire à Broadway. J’ai travaillé dur pour avoir un accent américain parfait. Pour résumer : Deux années magnifiques mais épuisantes!

Mon diplôme en poche j’ai eu un an de permis de travail et me voilà jetée dans le milieu des auditions à New York. Et quel milieu!  Un nombre infini d’auditions, des heures d’attente, des gens talentueux partout. Je me levais à 6h du matin, passais mes journées en auditions ou en cours puis j’allais travailler dans un bar jusqu’à minuit. Au bout de quelques mois, j’ai été prise dans une comédie musicale, « Annie get your gun », dans un théâtre très réputé près de Chicago, puis j’ai eu un premier rôle dans une pièce de théâtre au Off Broadway.

Je continue à développer mon projet musical personnel, ainsi qu’un projet plutôt événementiel, un duo de reprise Jazz français qui m’a amené à me produire en Thaïlande pendant 2 mois. J’ai également obtenu mon visa de 3 ans pour travailler aux USA.

EC : Comédienne, Musicienne, danseuse, comment faîtes-vous pour gérer tous ces talents ? En privilégiez-vous un ?

TD : En effet il faut beaucoup de temps pour entretenir tous ces talents.

Je dois avouer que lorsque je suis arrivée aux USA la danse était devenue secondaire. Les professeurs là-bas m’ont fait comprendre que vu mon physique et mes capacités je devais m’entraîner car il était quasiment impossible qu’on ne me caste pas pour danser. Du coup depuis 2 ans et bien je danse énormément pour ne plus perdre la technique. Concernant la technique vocale je l’ai acquis vraiment aux USA, et la comédie, et bien même si je joue depuis petite, j’ai enfin compris qu’il y avait des techniques et BEAUCOUP de travail à faire en amont lorsque vous avez une audition ou un rôle à interpréter. Du coup ces 2 ans à l’école m’ont permis d’acquérir une vraie technique dans tous les domaines, et je dois la maintenir pour sans cesse l’améliorer!

Je suis peut-être un peu extrémiste au niveau de mon travail, mais concrètement aujourd’hui, mon but est de devenir meilleure chaque jour. A New York, je passe au minimum 20 min à travailler ma voix (souvent le matin avant d’aller aux auditions). Je prends un cours de danse ou de yoga, je fais de la guitare, je travaille mon accent américain, je lis, ceci TOUS les jours. Si j’ai des auditions ou des call back, il faut rajouter toute la partie de documentation sur le rôle, répéter avec un pianiste, ou seule, pour travailler la justesse, et le jeu.  Ensuite, une fois par semaine, et bien j’ai un cours de chant, et de temps en temps je participe à des workshops avec des Casting Director. Il manque juste un vrai cours d’acting régulier que j’aimerais pouvoir mettre en place à la rentrée, mais le temps me manque.

EC : Vous avez une carrière internationale. Quelle est la différence entre la culture française et américaine d’un point de vue artistique ?

TD : La première différence je crois c’est la Culture justement ! Aux Etats Unis tout le monde baigne dans la musique et particulièrement la Comédie Musicale depuis tout jeune. A l’école, les jeunes participent à des spectacles chaque année, et ces spectacles sont tout simplement des comédies musicales piochées dans le répertoire infini qu’ont les américains. Ainsi, une jeune fille de 18 ans est déjà montée sur scène peut-être 10 fois !! Elle chante depuis qu’elle est née également. Du coup les américains ont en général un goût plus prononcé et connaisseur pour la musique. J’ai pu le voir même en me produisant en tant que songwriter : on vient vous voir, on vous parle du jeu de guitare, des paroles…

La musique fait partie de la vie américaine, et en France je pense que cela se développe de plus en plus, mais ça n’est toujours pas pareil. Heureusement je vois de plus en plus d’écoles, de shows se monter, et j’espère qu’un jour nos enfants pourrons faire des comédies musicales à la petite école au lieu d’apprendre la flûte à bec!

EC : Que pouvez-vous dire à tous les artistes qui souhaiteraient associer comme vous plusieurs talents ?

TD : Je crois qu’aujourd’hui c’est plus que nécessaire. Je leur dirais de ne pas attendre ! Même si on commence forcément avec une discipline ou on excelle vraiment, il faut être curieux, et développer les autres autour : en prenant par exemple un cours par semaine d’une autre discipline. Le principal est d’avoir une régularité. Au bout d’un moment, tout ce temps passé paie et on devient bon dans une deuxième discipline, puis une troisième.. Je pense qu’il n’y a pas de barrière à avoir. Un danseur ne brille pas s’il n’est pas un peu acteur, un chanteur doit savoir bouger, un acteur a besoin de technique vocale…

EC : Avez-vous une actualité particulière dont vous souhaiteriez nous parler ?

Je travaille sur un album mais je ne peux pas dire quand il sera produit. J’ai peu de temps, mais c’est un projet qui me tient vraiment à cœur. A côté de tout ça, je viens de revenir de New York car nous y avons fait un Show Case de la pièce de théâtre que j’avais joué l’été dernier, et je viens d’apprendre que nous avons été programmés dans la saison 2014 du Billie Holiday Theater à Brooklyn, New York.

Un grand bravo à cette artiste complète, qui mérite le succès qui lui est accordé.

Faire carrière dans la comédie musicale

Comédie musicale de La Belle et La Bête - Théâtre Mogador

Comédie musicale de La Belle et La Bête – Théâtre Mogador

Vous adorez les comédies musicales et aimeriez en faire votre métier, mais vous ne savez pas comment faire ? Ce milieu vous attire et vous aimeriez avoir plus de renseignements ? EtoileCasting est là pour vous éclairer.

La comédie musicale est un genre théâtral mêlant comédie, chant et danse. Il s’agit donc d’un art complet qui ne requiert pas qu’un seul talent ! Elle s’est particulièrement développée aux Etats Unis, notamment à Broadway, quartier central de New York, dans les années 1930. Les productions théâtrales ou les comédies musicales y foisonnaient dans une quarantaine de grands théâtres professionnels. Le quartier de Broadway doit véritablement sa réputation mondiale aux comédies musicales, elles tiennent le haut de l’affiche, attirant pas moins d’un million de touristes chaque année !

 

Les thèmes de la comédie musicale

Les thèmes de la comédie musicale peuvent être soit comiques soit tragiques, le mot « comédie » est donc à prendre au sens large. Par exemple, « West Side Story », inspiré du drame de « Roméo et Juliette » de Shakespeare, ne peut pas être considéré comme une pièce « comique ». L’appellation de « spectacle musical » ou « théâtre musical » est donc préférée depuis quelques années. Il faut savoir que les mondes de la comédie musicale et du cinéma sont étroitement liés. De nombreuses comédies musicales ont en effet été reprises sur le grand écran. On pense ici notamment à « La Foire aux illusions » de Rodgers, ou encore aux dessins animés du « Roi Lion » et de « La Belle et la Bête » des studios Disney.

Les comédies musicales anglo-saxonnes

Les Anglais comme les Américains n’hésitent pas à employer les grands moyens pour que le spectacle réussisse. Les théâtres sont aménagés volontairement pour conjuguer le talent du metteur en scène, les qualités des artistes intervenants et pour mettre en valeur la musique comme les effets spéciaux. Le théâtre vit une nouvelle aventure. De lourds travaux concernant la décoration sont mis en chantier. Des trappes ou des passages secrets sont construits pour faire apparaître et disparaître les comédiens. Même le théâtre est repeint pour mieux coller au sujet du spectacle. Parfois, les musiciens au lieu de se trouver dans la fosse d’orchestre, prennent part au spectacle en jouant sur la scène, se mêlant aux chanteurs et danseurs.

Les comédies musicales en France

En France, ce n’est qu’à partir des années 2000 que l’on peut véritablement parler d’une explosion du genre de la comédie musicale, avec par exemple la production du « Roi Lion » en 2005, qui se joue à nouveau en ce moment au théâtre Mogador à Paris !

Affiche de la Belle et la Bête au théâtre Mogador à Paris

Affiche de la Belle et la Bête au théâtre Mogador à Paris

A la différence des pays Anglo-Saxons, les écoles de comédies musicales françaises sont plus rares. La possibilité de projets d’envergures étant occasionnelle, bon nombre de producteurs de spectacles cherchent une collaboration du côté outre-atlantique avec nos amis les Québécois, par exemple. Cependant, nous allons voir que des formations ont pourtant été créées et que le genre de la comédie musicale a encore toute possibilité de création et d’évolution.

Où trouver une formation en France ?

Le genre de la comédie musicale est bel et bien devenu incontournable dans l’hexagone. C’est ce qui explique la création de plusieurs formations dans le domaine.

1) L’AICOM

Créée depuis 10 ans par Pierre-Yves Duchesne, l’Académie Internationale de Comédie Musicale (AICOM) est la première école dédiée au théâtre musical en France.

Formation professionnelle en deux années, à raison de 30 heures de cours par semaine, l’AICOM dispense des cours de chant, danse et théâtre. Tous ses professeurs sont des artistes pluridisciplinaires, toujours en activité sur les scènes françaises et internationales. La formation est ouverte à partir de 16 ans, sur concours d’entrée.

Bon plan : EtoileCasting offre à ses membres un tarifs préférentiel pour l’inscription à l’AICOM.

Clara Chevallerau, membre EtoileCasting et élève à l'AICOM

Clara Chevallerau, membre EtoileCasting et élève à l’AICOM

Du lyrique à la pop, du jazz au classique, du répertoire à l’improvisation, les étudiants de l’AICOM sont confrontés à toutes les disciplines artistiques, toujours dans le répertoire du théâtre musical.

A l’image de filières plus classiques, l’AICOM et ses pédagogues répondent à toutes les attentes des étudiants et parents tant au niveau pédagogique que personnel. Pendant l’année scolaire, rythmée en trimestres, trois évaluations sont organisées autour de professionnels. En cas de besoin, une équipe administrative accompagne les élèves dans leurs démarches au quotidien.

Tous les professeurs de l’AICOM sont des artistes de comédie musicale, en activité, sachant chanter, danser et jouer la comédie. Le public peut les retrouver régulièrement à l’affiche de spectacles parisiens ou en tournée !

>>> Découvrez le site de l’AICOM.

2) Atelier Professionnel de Comédie Musicale des Inclassables

Cet atelier est destiné à tous ceux qui souhaitent enrichir leur parcours artistique et élargir leurs compétences afin de devenir un artiste complet. Il propose une préparation à la comédie musicale mais aussi un travail sur la personnalité de l’artiste.

Sa particularité est qu’il permet aux élèves de passer très vite par l’exercice de la scène où il pourra valider ses acquis et aiguiser son univers artistique. En effet, chaque mois l’atelier partenaire du théâtre Les Rendez-vous d’Ailleurs présentera les artistes qui seront au point afin qu’ils passent l’épreuve des feux de la rampe. Ils pourront ensuite intégrer la troupe des Inclassables.

Atelier des Inclassables

Atelier des Inclassables

La comédie musicale, c’est avant tout un goût certain pour le spectacle, la démesure, les décors flamboyants et les artistes qui savent tout faire ou presque. 

Bon plan : EtoileCasting offre un tarif préférentiel à ses membres pour l’inscription à la formation des Inclassables.

3) Amis Suisses, sachez qu’il existe aussi les ateliers de comédie musicale de Genève !

En partenariat avec les professionnels de l’AICOM Paris et plus spécifiquement Pierre-Yves Duchesne, des week-ends de comédie musicale sont organisés et ouverts à tous!

Quelque soit votre niveau, notre encadrement de professeurs vous permettra de développer votre voix et vos talents de danseur et acteur. Une classe professionnelle est également proposée.

Membres EtoileCasting, bénéficiez de tarifs préférentiels !

Vous aussi vous souhaitez devenir évoluer dans le domaine de la comédie musicale ? Retrouvez tous nos conseils/articles sur le théâtre, la danse, et le chant ainsi que de nombreux castings !

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur Facebook et sur Twitter !

Caroline Stalder pour EtoileCasting