Portrait d’une artiste ambitieuse : Annabelle Walt

Portrait-d-une-artiste-ambitieuse-:-Annabelle-WaltAnnabelle est une jeune femme de 19 ans passionnée depuis son plus jeune âge par la musique et le cinéma. Plus que motivée elle s’est toujours donnée les moyens de réussir. Elle commence une formation à l’AICOM en 2016 pour se professionnaliser et se lance dans de nombreux projets. Cinéma, danse, chant et mannequinat, tout intéresse la belle Annabelle. Pour en savoir plus sur cette artiste, nous lui avons posé quelques questions concernant ses passions et ses projets. 

>> Découvrez le book EtoileCasting d’Annabelle Walt

Portrait d’une artiste ambitieuse : Annabelle Walt

EC : Dans un premier temps, pouvez-vous me décrire votre parcours artistique ? Pourquoi avez-vous choisi d’intégrer l’AICOM en 2016 ?

J’ai commencé la danse classique à 6 ans au conservatoire de Reims. J’ai poursuivi cette activité pendant 5 ans. Je me suis également intéressée vers l’âge de 10 ans à la danse modern/jazz jusqu’à l’âge de 14 ans. J’ai par la suite pris des cours de chant et de théâtre au conservatoire de Reims et d’Amiens, ainsi que des cours d’improvisation théâtrale. Ce sont mes trois grandes passions, j’ai donc commencé à chercher une école qui réunissait ces trois disciplines et j’ai trouvé l’AICOM.

EC : D’où vous vient votre passion pour le milieu artistique ?

Je chante depuis que je suis enfant, quand mes parents invitaient des amis j’organisais toujours un spectacle, j’aime jouer et me déguiser, à l’école j’aimais faire rire mes camarades, c’était naturel pour moi.

EC : Y’a t-il un domaine que vous appréciez plus que les autres ? (danse, chant, musique, mannequinat) Pourquoi ? 

Le cinéma et le chant, ça fait partie de moi, c’est un besoin vital, je ne peux pas m’ en passer, ça ne s’explique pas !

EC : J’ai pu remarquer que vous aviez eu le rôle principal pour le court métrage de Filip Flatau, pouvez vous me parler de cette expérience ?

Très belle expérience ! J’avais rencontré Filip Flatau quelques temps plus tôt et nous avions de suite accroché d’un point de vue artistique et humain. Lors du court-métrage il m’a donné quelque petites indications mais surtout il m’a fait confiance ce qui a donné un bon échange et de très bon retour. J’étais fasciné de voir comment il travaillait, il était a l’affût de chaque détail, très patient et perfectionniste ! On a tourné le court-métrage en une journée/soirée, une chance qu’il n’y ait pas eu de petits problèmes techniques que l’on retrouve souvent sur des tournages.

EC : J’ai aussi pu voir que vous aimiez faire du mannequinat. Y’a t-il une expérience qui vous a particulièrement marquée ?

Il y a quelques mois j’ai eu le plaisir d’être mannequin pour la nouvelle collection de la styliste « LANYU », Quand je suis allée voir son travail, j’étais époustouflée par ses créations, je me suis dis « C’est toi qui va bientôt porter ses merveilles ». Le shooting s’est passé en extérieur en plein hiver, les conditions étaient assez rudes, mais ce n’était pas la première fois et puis il y avait une équipe motivée.
J’ai été modèle bénévole pour des étudiantes de l’école de photographe EFET et suite à ces expériences une étudiante m’a recommandé auprès de Lanyu.

EC : Quels sont vos projets concernant votre carrière artistique ?

Je suis en ce moment même en train de composer mon premier single en collaboration avec « Life On Mars Production ». J’ai également rencontré mon agent artistique qui est américain et je pars donc en juillet tenter ma chance à Los Angeles.

Un grand merci à Annabelle d’avoir répondu à nos questions et nous souhaitons de tout cœur que ses projets artistiques aboutissent 🙂

Pour en savoir plus sur Annabelle, rendez-vous sur sa page facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *