[FOCUS] Portrait d’un artiste : Nicolas Merle – Comédien et humoriste

Nicolas Merle - membre EtoileCasting

Nicolas Merle – membre EtoileCasting

Nicolas Merle, membre EtoileCasting, comédien et humoriste, possède assurément plus d’une corde à son arc. De par ses expériences, Nicolas a su faire ses preuves et montrer qu’il avait sa place dans le monde de la comédie. Actuellement, il tourne dans un court métrage en lice pour le festival Nikon, avec MC Sautreau, également membre EtoileCasting. Afin d’en savoir plus sur Nicolas, EtoileCasting l’a interviewé.

EtoileCasting : Comment êtes-vous devenu comédien et humoriste  ?

Nicolas Merle : J’ai débuté le théâtre à Paris à L’école du One Man Show au théâtre « Le Bout » à Pigale. Mes premiers professeurs qui m’ont appris les bases de la scène sont Yoann et Delphine (comédiens des Colocataires).

>> Bénéficiez de tarifs préférentiels sur les formations de l’Ecole du One man show ! 

EtoileCasting : Vous sentez-vous plus comédien ou humoriste ? Quels sont vos expériences dans les deux domaines ?

Nicolas Merle : Je crois que je me sens autant comédien qu’humoriste, car un humoriste est aussi comédien ! J’aime faire rire les gens, c’est un exercice difficile mais j’adore les challenges.
Je me souviens que lorsque j’ai débuté, je me suis inscrit à La maison du film court, qui met en relation des étudiants et des comédiens. Ce n’est pas rémunéré mais très intéressant pour l’expérience et pour commencer à se faire un réseau. J’ai par la suite réalisé une mini série sur la cigarette électronique. Vous pouvez la retrouver via Youtube sur la chaîne « les bruits qui courent ». J’ai aussi joué dans une pièce comique et pour quelques scènes ouvertes afin de tester mes sketchs. Il est très important de se confronter le plus possible au public, afin d’apprendre à mieux maîtriser son travail et approfondir ses objectifs.

EtoileCasting : Vous êtes aussi musicien, quelle place occupe ce talent ?

Nicolas Merle : Je ne joue pas actuellement dans un groupe, même s’il m’arrive de jouer ponctuellement pour des concerts, mais je travail beaucoup chez moi, je teste de nouveau instruments et j’ai envie d’intégrer la musique à mon futur spectacle.

EtoileCasting : Quels types de castings avez-vous passé dans un premier temps ?

Nicolas Merle : En tant que comédien, j’ai commencé par faire beaucoup de figuration dans des publicités, des longs métrage comme des rôles dans des courts métrage, mais aussi à la télévision, dans des reconstitutions pour des émissions. Je pense qu’il est nécessaire de faire le plus de choses possibles pour constituer bout à bout son expérience. Le fait de passer beaucoup de castings est un très bon entraînement et permets de travailler sur la gestion du stress. Mais cela permet aussi de travailler son improvisation, car même si un casting se travaille, il y a toujours une part d’improvisation ! Le travail est véritablement la clé de la réussite.

=> Retrouvez notre article sur la gestion du stress des castings !

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux débutants ?

Nicolas Merle : Expérimentez beaucoup, ne vous s’arrêtez pas à une discipline car tout est complémentaire, autant sur scène que devant une caméra. Vous pouvez très allier le chant, la danse, la comédie, les mimes, m’humour et tout peut enrichir.

Au début, il vous faudra faire des castings qui ne seront pas forcément rémunérés mais nécessaire pour votre enrichir votre expérience et vous faire des contacts. Il est important de savoir s’entourer des bonnes personnes. Nouer de bons contacts avec les personnes qui peuvent vous aider et soyez toujours professionnel.

Il est également essentiel que vous trouviez ce que vous aimez vraiment : la scène, les caméras, mais aussi votre style bien à vous. Rien ne sert d’imiter ! Le plus important reste que vous preniez toujours plaisir à ce que vous faîtes, c’est toute la magie de ce métier.

Pour finir, je pense que théâtre d’improvisation reste la meilleure des formations. Cela vous donnera des bases essentielles au rôle de comédien et c’est un exercice qui permet de casser des barrière et  de se sentir à l’aise en toute situation.

EtoileCasting : Quels sont vos projets futurs ?

Nicolas Merle : Je souhaite monter un collectif constitué de personnes motivées pour faire des vidéos humoristiques. A terme, je voudrais créer mon propre one-man-show.

EtoileCasting : Quelles sont les mises en gardes que vous pourriez adresser aux membres EtoileCasting qui souhaitent se lancer sans le métier ?

Nicolas Merle : Ne vous laisser décourager par une personne, même professionnelle, car le jugement reste toujours très subjectif.  Je pense que j’ai eu tendance à trop m’autocensurer pour rentrer dans un moule et ça ne m’a pas du tout servit. Il faut savoir se lâcher, d’où l’importance de maîtriser l’art de l’improvisation. Il ne faut pas non plus être trop dur avec soi-même sinon on avance pas. Je pense que les erreurs sont inévitable mais qu’elle sont la preuve qu’on essaye sans cesse. L’expérimentation est la base de ce métier, et il faut sans cesse savoir se remettre en cause !

=> Retrouvez son court-métrage pour le festival Nikon et n’hésitez pas à voter pour lui !

Vous l’aurez compris, devenir comédien ou humoriste demande du talent, mais surtout du travail. Comme tous les métier de cœur et de passion, il nécessite une pratique constante. Croyez d’abord en vous, et le reste suivra !

Découvrez aussi nos articles :

=> « Devenir humoristes : les différentes étapes »

=> « Devenir comédien : les différentes étapes »

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager 🙂

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *