Archives de catégorie : Coulisses

EtoileCasting s’invite régulièrement dans des coulisses de castings, de tournages et d’évènements : suivez-nous, on vous montre tout !

[INTERVIEW] La normalitude selon Valentine Féau

valentine feau

Valentine Féau

Valentine Féau est comédienne, humoriste et chroniqueuse. Depuis 2013 elle donne rendez-vous aux internautes pour sa chronique la « normalitude » sur Youtube. Des chroniques qui respirent la simplicité pour un humour franc, mordant et proche du public. Rencontre.

>> Découvrez la dernière vidéo de Valentine Féau !

La normalitude : une chaine Youtube normale qui s’adresse aux gens normaux.

EtoileCasting : D’où vous est venue l’idée du concept de la « normalitude » ?

Valentine Féau : Ça faisait longtemps que j’avais l’idée de créer un concept sur les gens normaux et en fait le déclic est venu après l’élection de François Hollande qui se revendiquait comme étant une personne « normale ». Je me suis dit pourquoi ne pas créer un concept sur la normalitude qui s’adresse à tous. En tant que personne « comme tout le monde », j’ai plein de petits travers, de petits défauts que je ne mets pas en avant par peur de ne pas paraître normale justement. J’ai alors décidé de tous les répertorier dans des vidéos.

EC : Pourquoi avoir choisi Youtube comme support ?

V.F : Parce que c’est accessible à tous. Je n’ai pas eu besoin d’attendre le bon vouloir de quelqu’un pour la diffusion, je suis libre de l’étape de création à la mise en ligne de la vidéo. Si j’avais lancé ce concept pour la télé, il aurait pu se passer un an ou deux avant qu’il se passe quelque chose et au bout du compte, le concept aurait peut-être évolué. Ensuite je trouve que pour le concept de la normalitude, à savoir toucher le maximum de gens, ce support est très pratique et accessible à tous. Il fallait aussi que je puisse me débrouiller seule. Norman par exemple, ce type est tout seul dans sa chambre, il joue les filles et les garçons, il tourne, il monte et et ça marche !

EC : Quelles sont les étapes, de la création à la mise en ligne ?

V.F : J’écris beaucoup avec mon frère Olivier, puis on tourne avec des proches et un ami monteur. Je fais tout moi-même et fais participer toute ma famille, même ma mère a été preneuse de son. Pour ce qui est de la création, je m’inspire beaucoup des gens que je côtoie. Pour la vidéo sur le sport par exemple, je vais interroger des amis, et il m’arrive de mettre ces anecdotes dans mes vidéos. Puis j’observe beaucoup car j’essaie de créer une vidéo qui parle au maximum de gens.

« Le web est une grande cour de récréation »

EC : Peux-tu nous parler rapidement de ton parcours ?

V.F : Depuis longtemps je sais que la comédie me plait. Mais c’est un ami de mon frère qui m’a un jour dit : « si toi tu ne deviens pas comédienne, tu auras raté ta vie ». A 17 ans j’ai voulu m’inscrire dans un cours de théâtre mais j’ai grandi dans une famille ou la comédie c’est un métier de «saltimbanque ». Mes parents ne voulaient pas me laisser aller dans cette voie et mon père me disait souvent « Valentine, quand est-ce que tu vas redescendre sur terre ? » Aujourd’hui mon père a joué dans l’une de mes vidéos et il a adoré ça. Maintenant il est fier de moi mais c’est vrai qu’au début les parents ont peur. Finalement je me suis quand même inscrite à ce cours de théâtre et lors de la première scène que j’ai joué je me suis dit : ok c’est ça que je veux faire ». Ensuite j’ai fait pas mal de petits boulots pour gagner ma vie et en même temps me former, j’ai rencontré des amis avec qui on a monté une troupe, puis on a joué et évolué.

>> Découvrez notre article « Devenir humoriste : les différentes étapes »

EC : As-tu des conseils pour les artistes débutants ?

V.F : Je dirais pour les jeunes de 17 ans qui ont peur de se lancer qu’il ne faut pas hésiter à utiliser tous les supports qui sont mis à leur disposition, car il y a beaucoup de choses à faire. il ne faut pas non plus se dire « j’ai des mauvaises notes à l’école, je ne sais pas écrire » si, on peut savoir écrire même si on est pas doué en cours. Il ne faut pas non plus baisser les bras car j’ai joué pendant longtemps une pièce en me disant « cool j’ai ouvert la porte » et en fait j’ai du reprendre mon activité de serveuse car j’étais sur une pente descendante. J’ai pris ça comme un échec pourtant j’ai profité de ce temps-là pour écrire. Donc, à chaque fois que vous avez un moment de libre, sans projet, profitez-en pour créer….

Retrouvez Valentine Féau sur Facebook et Twitter

>> Découvrez la chaîne Youtube de la normalitude

>> Découvrez aussi notre article : « Quand les humoristes s’internationalisent »

R.D.B

Interview de Yoann Fréget par EtoileCasting



 EtoileCasting a eu le plaisir d’interviewer Yoann Fréget – membre EtoileCasting et grand vainqueur de The Voice saison 2.

Yoann Fréget n’a pas fini de nous étonner ! Il s’invite en effet au bal romanesque du très attendu film de La Belle et la Bête grâce à sa chanson « Sauras-tu m’aimer ? », extraite de son premier album intitulé « Quelques heures avec moi ».  Sa musique a été choisie pour figurer dans la BO d’un des films les plus attendus de l’année 2014 ! Elle apparaîtra ainsi dans le générique de fin du nouveau film de Christophe Gans : La Belle et la Bête. Un projet que Yoann affectionne tout particulièrement et pour lequel il n’a pas hésité à prêter sa voix !

Crédit photo Emmanuelle Fréget

Le classique de la Belle et la Bête a ici été revu et corrigé par Christophe Gans, également producteur du film Le Pacte des Loups ou encore de Silent Hill, avec un casting qui a de quoi faire rêver : l’incroyable Léa Seydoux et l’irrésistible Vincent Cassel dans les rôles-titres. On trépigne déjà d’impatience avant sa sortie !

Cette participation à la B.O. de La Belle et la Bête est un projet qui a immédiatement plu Yoann Fréget « Quand j’ai posé la voix sur cette chanson, une magie s’est faite, l’histoire de La Belle et la Bête c’est une histoire qui me parle vraiment pour les codes auxquels ça fait appel : le dépassement de soi, la transformation, apprendre à s’aimer au-delà des apparences … » Il a donc sans hésitation accepté de prêter sa voix à cette superproduction française attendue à la veille de la Saint-Valentin (le 12 février 2014) ! De quoi par ailleurs attirer l’oreille de certains curieux sur cet artiste qui avait fait la première partie de Will.I.Am lors de son dernier passage à Bercy le 16 décembre dernier.

=> Pour en savoir plus sur Yoann Fréget, rendez-vous sur son site internet officiel et son son book EtoileCasting. Vous pouvez aussi le suivre sur Facebook et Twitter !

Son premier album

Près d’un an après sa victoire au télé-crochet The Voice sur TF1, Yoann Fréget revient en ce début d’année avec son tout premier album « Quelques heures avec moi » composé presque entièrement de compositions exclusives.

Dans ce bel opus de 16 titres, on retrouve parfaitement l’univers de Yoann Fréget. Des accents funk, soul, des messages sincères et des mélodies qui laissent sans voix.

Ses conseils aux débutants

Photo-1

Crédit photo Emmanuelle Fréget

Dans cette interview, Yoann explique aussi son parcours et donne ses conseils à destination des chanteurs débutants qui souhaitent eux aussi se lancer. Pour lui, le plus important est de bien préparer sa voix : « Repousser les limites de leur voix mais sans se violenter – être dans la douceur avec sa voix. » Il est aussi très important de ne pas se perdre et de rester soi-même selon lui. Dans la vie comme dans ce genre d’aventure, les gens ressentent l’authenticité et apprécient énormément cette qualité. Elle vous permettra de décupler votre force, votre confiance en vous et votre talent ! – Une belle leçon de vie.

 

>> Découvrez les conseils de Yoann Fréget pour passer vos auditions

>> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

[FOCUS] Portrait d’une artiste : Anne Cangelosi – comédienne et humoriste

Anne Cangelosi – Comédienne, humoriste et membre EtoileCasting

Anne Cangelosi est comédienne et humoriste. Elle a trouvé sa vocation assez tôt, comme une évidence. Elle commence le théâtre à l’âge de 11 ans et sa passion ne l’a jamais quittée. Rencontre avec une artiste, une femme et une mère accomplie.

=> Découvrez la fiche artiste d’Anne Cangelosi

EtoileCasting : Comment avez-vous démarré votre carrière de comédienne ?

Anne Cangelosi : J’ai commencé le théâtre très jeune grâce à mon professeur de français, un passionné, qui m’a « inoculé » le virus ! Plus tard, lorsque j’étais en terminale au Lycée Molière, j’ai fait la rencontre d’Yves Steinmetz. Il est le créateur de l’option théâtre au bac. A ce moment, il avait réussi à jumeler le lycée Molière avec le Théâtre de Chaillot alors dirigé par Antoine Vitez, j’ai donc suivi des cours gratuits avec les comédiens de sa troupe ! Par la suite, je suis passée par le cours de Véra Gregh (élève de Tania Balachova et de Stanislavki) où j’avais comme copines de cours Julie Gayet, Hélène de Fougerolles, Karin ViardFlorence Thomassin, Léa Drucker, Samir Guesmi pour les plus connus et bien d’autres !

Mais un jour j’ai cesser de jouer. Peut être par peur, par manque de courage, de confiance en moi, ou de soutien. J’ai arrêté pendant 15 ans, mais la passion était toujours là, et l’idée de refaire du théâtre trottait chaque jour dans ma tête.

EtoileCasting : Comment avez-vous repris cette passion ?

Anne Cangelosi : Là arrive la partie « conte de fée » de l’histoire. J’ai rencontré mon mari qui m’a poussé à reprendre des cours, surtout parce que je crois qu’il en avait marre de me voir pleurer devant la cérémonie des césars en voyant mes copines dans la salle ou sur scène ! J’ai rencontré François Ha Van qui a mis en scène la première version de mon spectacle  : « Mémé casse-bonbons ».  Par la suite, j’ai atterri à l’école du One Man Show Paris où j’ai rencontré Alexandre Delimoges, directeur de l’école et du Théâtre Le Bout. Il m’a aidé à réaliser la deuxième version de Mémé. Il en est devenu le metteur en scène. Alexandre est la plus belle « chose » qui me soit arrivée au niveau professionnel. C’est grâce à lui (et Yoann Chabaud, mon ange gardien) que tout a commencé.

Je suis maintenant comédienne à 100% et professeur à l’école du One Man Show de Paris. Avec mes deux enfants, c’est sportif ! Heureusement, j’ai la chance d’avoir un mari très présent qui prend le relais quand je suis en tournée. Je n’en serai pas là sans lui, j’ai une beaucoup de chance !

EtoileCasting : Comment vous êtes-vous fait repérer à vos débuts ?

VisuelRef_MemeWebAnne Cangelosi : Je pense qu’Alexandre Delimoges, directeur de l’école et du Théâtre le Bout, a senti qu’il pouvait me faire confiance et je crois que l’histoire de ce personnage de « Mémé » l’a touché. Je suis très aussi quelqu’un de très tenace, ça doit être mon côté Taureau !

Quand je suis arrivée avec Mémé il y a presque 4 ans, c’était la grande mode du stand-up alors quand je me pointais dans les scènes ouvertes, on me regardait très bizarrement. C’était ringard les personnages, en plus j’avais plus de 40 ans alors je vous raconte pas … Mais je n’ai jamais lâché !

=> Découvrez les 5 astuces pour vous faire repérer par les professionnels

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux débutants ?

Anne Cangelosi : « Avance sur ta route car elle n’est faite que de ta marche » Saint Augustin

=> Découvrez les étapes pour devenir vous aussi comédien

EtoileCasting : Comment vous est venue l’idée de votre pièce « Mémé Casse-Bonbons » ?

Anne Cangelosi : J’ai toujours eu une tendresse particulière pour les personnes âgées et puis j’ai été élevée par ma grand mère jusqu’à l’âge de 11 ans. Quand elle est décédé, je crois que j’ai voulu lui rendre hommage. Quand on voit une personne âgée, on la voit avec ses cheveux blancs, sa canne, son dentier, son arthrose, son dos courbé et on oublie qu’elles ont eu aussi notre âge. Elles ont tellement de choses à nous transmettre. Et puis tout n’est pas blanc, tout n’est pas noir ! C’est que j’ai essayé de raconter dans ce spectacle !

=> Découvrez notre article : « Devenir humoriste – les différentes étapes » !

EtoileCasting : La pièce rencontre toujours un grand succès, vous jouez notamment à Nice au mois de février 2014. Quelle est la recette de ce succès ?

Anne Cangelosi : Oui j’ai beaucoup de chance ! Je joue tous les dimanches au théâtre des blancs manteaux, je tourne dans toute la France, je vais faire mon troisième Festival d’Avignon et à chaque fois le public est au rendez-vous ! Je ne sais pas s’il y a une recette. En tous cas ce que je sais c’est que je suis sincère et que je donne sans compter quand je joue Mémé, je crois que les gens le sentent et surtout je crois que ce personnage a un côté « universel ». Tout le monde a une « mémé » autour de lui, c’est ce que me dise les personnes du public à la sortie du spectacle. Et puis il y a les 3 T, la devise de l’école du One Man Show Paris : Travail, Ténacité, Talent.

=> N’hésitez pas à prendre vos places !

Découvrez aussi notre article : « Quand les humoristes s’internationalisent » 

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et donnez nous votre avis !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

C.S pour EtoileCasting

[SUCCESS STORY] Stéphanie Pasterkamp dans la série Kaboul Kitchen sur Canal+

Stéphanie Pasterkamp - membre EtoileCasting

Stéphanie Pasterkamp – membre EtoileCasting

EtoileCasting a le plaisir de vous présenter Stéphanie Pasterkamp, membre EtoileCasting et actrice dans la série Kaboul Kitchen sur Canal+. Focus sur une comédienne et humoriste de talent.

Stéphanie Pasterkamp est de ces artistes qui ont trouvé leur vocation assez tôt, comme une évidence. Elle commence à prendre ses premiers cours d’art dramatique à l’âge de neuf ans. Deux ans après, elle est contactée par un agent, et tourne son premier téléfilm à l’âge de douze ans. Dès lors, elle enchaîne les tournages à raison de deux à trois téléfilms par an, parallèlement à ses études qu’elle mène jusqu’au bac. Elle continue sa formation d’actrice à Acting International et Method acting.

=> Découvrez la fiche artiste EtoileCasting de Stéphanie Pasterkamp !

Outre un physique avantageux, Stéphanie possède un vrai panel de comédienne : elle a fait de la télévision, des publicités, des téléfilms et des films. Vous n’avez pu manquer son joli minois et sa langue bien pendue dans Les Pages Jaunes, Tvtrip, Ça s’appelle grandir ou La première fois que j’ai eu 20 ans. Elle a également joué dans Joséphine Ange Gardien, Avocats et associés, La Crim’, Les Cordiers juge et flic, et l’incontournable film Mes amis, mes amours, mes emmerdes.

=> Découvrez les étapes pour devenir vous aussi comédien

Stéphanie joue aussi le rôle de Sophie, la fille de Jacky dans Kaboul Kitchen (Canal+). La série remporte déjà un immense succès et c’est avec impatience que nous sommes en attente des prochains épisodes de la saison 2 !

Le Kaboul ktichen rouvre ses porte pour une saison 2 toute aussi délicieuse

Kaboul-KitchenAprès une première saison qui fut la grosse surprise de l’année 2012 parmi les créations originales Canal+, Kaboul Kitchen revient enfin ! Les créateurs de la série  ont décidé de remettre ça avec cette saison 2. La production Canal Plus renvoie Gilbert Melki en bistrotier en plein Afghanistan pour une série politiquement incorrecte. On aime !

La jeune femme a par ailleurs plus d’une corde à son arc puisqu’elle a aussi réalisé en 2012 son propre One Woman Show, sobrement baptisé Superkamp. Stéphanie s’en donne à cœur joie en étrillant certaines de ses congénères : la bimbo écervelée, la mère adoptive, la prof hallucinée ou encore la femme adultère. Un vrai remède à la morosité.

Vous avez vous aussi une success story à nous raconter ? Cliquez ici pour la publier !

Découvrez aussi notre article :

=> « Devenir comédien : les différentes étapes »

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et donnez nous votre avis !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting.

[Interview] Joby Smith présente le Sankofa Soul Contest

Joby Smith (crédit photo Emmanuelle Fréget)

Joby Smith (crédit photo Emmanuelle Fréget)

La diva de la soul Joby smith, est organisatrice et présentatrice du Sankofa Soul Contest. Elle est aussi membre de l’association « Action-Création » qui œuvre depuis près de 6 ans au développement de la musique Soul en France. Focus sur ce projet qui mérite toute notre attention.

Nous vous avons présenté la semaine dernière Joby Smith, qui a travaillé en tant que choriste avec les plus grands : Phill Collins, Céline Dion, Chimène Badi, Yanick Noa, Pierpoljack … Joby Smith est auteure, compositrice, chanteuse et passionnée de soul, de jazz en particulier. Elle est aussi organisatrice du Sankofa Soul Contest.

=> Découvrez vite cet article si nous ne l’avez pas encore consulté !

EtoileCasting : Pouvez vous vous présenter en quelques mots ?

Joby Smith : J’ai commencé la musique très tôt. J’ai à la base une formation de piano classique. J’ai ensuite été diplômée du conservatoire. La musique a toujours fait partie de ma vie, c’est quelque chose d’essentiel pour moi. Que ce soit le chant, le piano, ou les chœurs, elle me permet de vibrer, de libérer mes émotions et mon imaginaire. J’ai donc persévéré et consacré ma vie à la musique, ce qui m’a permis de travailler avec les plus grands mais surtout de me découvrir et toujours dépasser mes limites.

EtoileCasting : En tant que professionnelle de la musique, donnez-vous des cours de coaching vocal?

Joby Smith : Je donne des cours de chant depuis plus de dix ans maintenant et je suis chef de chœur de la chorale Sankofa Unit. J’adore le fait de transmettre, de voir un artiste s’épanouir et être libre avec sa voix. Je continue de suivre des formations dès que je le peux car c’est un réel chemin pour la connaissance de soi, du corps et de l’être. Je pense qu’on n’a donc jamais fini d’apprendre et d’explorer, c’est pour cela que le projet du Sankofa Soul Contest me tient très à coeur !

EtoileCasting : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’association « Action-Création » ?

Joby Smith : L’association « Action-Création » œuvre depuis près de 6 ans au développement de la musique Soul en France. Ce tremplin permet depuis 4 ans déjà, aux artistes de soul venus de toute la France et des 4 coins du monde, de trouver des moyens d’expression et d’échanges artistiques dans un cadre professionnel. C’est donc un merveilleux tremplin qui insuffle de l’espoir à toute la jeune génération. Ce projet du Sankofa Soul Contest est porteur d’une grande énergie.

EtoileCasting : Pouvez-vous nous parler plus en détail du Sankofa Soul Contest ? 

Joby Smith : Le Sankofa Soul Contest c’est LE tremplin Soul International, né de la rencontre de David Smith et moi-même avec Geno Young (auteur compositeur et ex directeur musical d’Erykah Badu). Nous avons décidé de nous battre afin que tous les talents de la Soul puissent être révélés et que cela se fasse dans une atmosphère de respect de la musique, de son histoire et de l’humain tout simplement. Le Sankofa Soul Contest permet de réunir des passionnés de musique soul et jazz et de révélé les plus belles voix de a Soul music recherchent émotion, authenticité et performance. Nous tenons à ce que les artistes soient uniques et vrais et que le Sankofa se déroule dans une ambiance chaleureuse simple conviviale.

EtoileCasting : Le Sankofa Soul Contest en un mot, c’est quoi pour vous ?

Joby Smith : Le Sankofa Soul Contest est tout simplement indescriptible. Il faut le vivre en live. Les artistes y sont véritablement exceptionnels, et cela depuis la toute première édition. Des moments de grâce avec un public interactif, du partage, de l’amour, du talent de la magie. C’est tout ça le Sankofa et tellement plus encore….

 

Merci Joby Smith, merci pour interview pleine de bonne énergies !

Le Sankofa Soul contest est donc un magnifique tremplin pour de nombreux artistes. Le projet a notamment permis à Yoann Fréget, gagnant de The Voice 2013, de se faire connaître et repérer du jury de l’émission. N’hésitez pas vous aussi à tenter votre chance et à participer à ces sessions de pur partage de la musique !

Retrouvez un aperçu  de Yoann Fréget lors d’un live à Dallas avec le Sankofa soul contest :

=> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Découvrez aussi notre article :

=> « Conseils pour réussir en tant que chanteur débutant »

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et donnez nous votre avis !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

[Interview] Joby Smith, la Diva de la soul – EtoileCasting

Joby Smith (souce Sankofa)

Joby Smith est incontestablement une artiste de grand talent. Elle a dédié sa vie à la musique et plus particulièrement à la soul et au jazz. En 2006, elle devient chef de chœur puis anime des ateliers gospel. La Diva de la soul a par ailleurs travaillé en tant que choriste avec les plus grands : Phill Collins, Céline Dion, Chimène Badi, Yanick Noa, Pierpoljack …

Joby Smith est également fondatrice du Sankofa Soul Contest – Le tremplin de la musique Soul en France depuis quelque années. Ce tremplin permet aux artistes venus de toute la France et des 4 coins du monde de trouver des moyens d’expression et d’échanges artistiques dans un cadre professionnel.

=> N’hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook du Sankofa Soul Contest !

EtoileCasting : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Joby Smith : Je suis auteure, compositrice, chanteuse et passionnée de soul, de jazz en particulier. Je suis également professeur de chant depuis plus de 10 ans et chef de chœur de la chorale Sankofa Unit!

J’ai commencé la musique très tôt. J’ai à la base une formation de piano classique puis j’ai ensuite été au conservatoire de Bagnolet. La musique a toujours fait partie de ma vie, c’est quelque chose d’essentiel, un exutoire. Que ce soit le chant, le piano, ou les chœurs, c’est pour moi un moyen de vibrer, de libérer mes émotions et mon imaginaire.

EtoileCasting : Quand avez-vous décidé de faire de la musique votre métier ? 

Joby Smith : Je me suis rendue compte de la réalité économique de la musique aujourd’hui, et de la difficulté à « joindre les deux bouts ». C’est alors que j’ai pris une grande décision : je me suis dit qu’il fallait vraiment que je travaille à fond pour sortir du lot, si je voulais pouvoir un jour vivre de ma passion. J’avais alors 23 ans et je venais d’obtenir ma maîtrise de biochimie. A partir de là, tout s’est enchaîné, j’ai multiplié les rencontres, étendu mon réseau. J’ai rencontré de nombreux artistes : musiciens, chanteurs, j’ai fait mes premières rencontres en studio.

EtoileCasting : Quels sont les artistes qui vous ont le plus influencée ?

Joby Smith : J’ai beaucoup été inspirée par des artistes comme Whitney Houston, Mickael Jackson, The Pointer Sisters, Prince, ou encore le groupe de D’Angelo et son groove implacable ! Mais c’est le genre musical de la soul qui m’a attrapé un plein cœur. La soul véhicule de vraie émotions, sans formatage, et c’est vraiment ça qui me plait.

EtoileCasting : Quel est ton plus beau souvenir sur scène ?

Joby Smith : Ma première scène, au café Montmartre. Cela reste un souvenir gravé et inoubliable par moi. C’était aussi le jour de mon anniversaire et ça a été un moment magique, le concert a été un grand succès. C’était le fruit de mon travail que je récoltais. J’avais suffisamment travaillé mon réseau pour que les gens viennent me voir. J’ai réellement crée ce réseau par moi-même, ce qui était essentiel, notamment pour un milieu comme la soul qui est assez restreint en France. En quelque semaines je pouvais réunir 600-700 personnes.

EtoileCasting : Quels conseils peux-tu donner au débutants ?

Joby Smith : J’ai remarqué que les personnes qui veulent se lancer ne sont pas assez investies dans ce qu’elles font. Je me souviens qu’au début,  il a vraiment fallu que j’aille chercher et motiver les musiciens, il fallait les convaincre de travailler avec moi, ce n’était pas facile ! Il fallait aussi les relancer, suivre les choses. Rappelez les personnes que vous rencontrez, proposez de nouveaux lieux. Il ne faut pas penser que le talent est suffisant et que le reste va suivre. En terme de démarche, il ne faut pas seulement déléguer aux gens ce qu’ils ont à faire mais s’impliquer. Il faut insuffler l’énergie aux autres pour leur donner l’envie d’aller jusqu’au bout d’un projet.

Un autre point important et non négligeable reste la fidélisation de votre public, surtout en live. Votre présence sur scène doit être importante. Il faut aller à la rencontre du public.

=> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Découvrez aussi notre article :

=> Conseils pour réussir en tant que chanteur débutant »

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et donnez nous votre avis !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

[FOCUS] Portrait d’un artiste : Alex Audebert – Chanteur et acteur

Alex Audebert- membre EtoileCasting

Alex Audebert a 21 ans et est né à  Fortaleza au Brésil. Il a commencé à chanter très jeune dans différentes chorales puis au fur et à mesure de sa progression, il a pu bénéficier d’un coach vocal d’expression scénique. Parallèlement, il a toujours été passionné par le cinéma et différentes rencontres l’ont définitivement conforté dans ce choix de vie. EtoileCasting a décidé de l’interviewé pour en savoir un peu plus.

EtoileCasting : Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ?

Alex Audebert : J’ai toujours aimer chanter et j’ai très vite compris que je souhaitais en faire ma vie. J’ai parallèlement toujours été passionné par le cinéma et c’est pourquoi allier les deux est devenu un objectif de vie.

Ma scolarité a été très difficile car je suis dyslexique, avec tout ce que cela comporte comme incompréhension et vexations. Après mon Bac littéraire Arts Plastiques, j’ai quitté la Charente Maritime pour Paris afin de pouvoir vivre mes deux passions : le chant et la comédie, toujours soutenu par ma famille.

=> Découvrez le profil EtoileCasting d’Alex !

EtoileCasting : Comment en êtes-vous venu à la musique ? En faites-vous votre métier ?

Alex Audebert : Petit, j’ai fait du solfège mais ce qui m’intéressait était le chant. J’ai donc intégré vers l’âge de 11 ans une école de chant à proximité de Royan. Cette passion, je l’ai depuis tout petit, j’ai toujours aimé écouter de la musique, chanter à la maison durant mon temps libre. Le côté artistique m’a toujours attiré : je peins, je dessine, je fais de la photographie, je filme et fais des montages vidéos … Pour moi, chanter est toujours un plaisir car j’aime se que l’on peut ressentir quand on est sur une scène face au public. Depuis que je suis à Paris, j’ai intégré l’école « CRESCENDO » qui je l’espère, me permettra de faire du chant mon métier. Je suis contre-ténor, j’aime de nombreux styles de musique allant du lyrique à la variété. Mon souhait est bien sûr d’en faire mon métier, c’est ce que j’ai toujours voulu depuis mon enfance.

=> Retrouvez notre article pour savoir comment bien réussir en tant que chanteur débutant

EtoileCasting : Quand est-il de votre profession d’acteur ?


Alex Audebert :  Après mon BAC, j’ai fait un an au Cours Florent qui est l’une des écoles les plus renommée en France. Le cours Florent m’a beaucoup appris mais est plus axé sur le théâtre. A l’issue de cette première année, je me suis rendu compte que j’étais plus attiré par le cinéma et que la formation au Cours Florent ne m’y préparait pas. Après audition, j’ai été accepté à Acting International, spécialisation cinéma. J’ai toujours été fasciné par le métier d’acteur car il n’incarne jamais le même personnage. Un jour nous sommes dans le rôle d’un être malfaisant animé de mauvaises intentions puis dans la peau d’un héros, d’un aventurier, …

=> Découvrez les étapes pour devenir comédien

EtoileCasting : Vous sentez-vous plus chanteur ou comédien ? Comment gérer-vous les deux ?

Alex Audebert : Pour l’instant, c’est relativement facile car je suis étudiant et débutant dans ce milieu. Néanmoins, je me sens plus chanteur qu’acteur, bien que je n’abandonnerais pas le cinéma et que cela ne m’empêchera pas de tourner dans des films ou des séries si j’en ai l’occasion. Je n’ai pas de problèmes pour gérer les deux ensemble car j’aime ce que je fais et le travail ne me fait pas peur, je n’aime pas les temps morts. Malgré tout, le chant reste ma priorité et ma première passion. Je sais maintenir l’équilibre entre les deux pour essayer de faire les choix qui me semble les plus adaptés à ma personnalité et mon niveau actuel.

EtoileCasting : Quelles sont les différences entre les castings de chant et de théâtre/cinéma selon vous ?

Alex Audebert :
Pour le chant, les castings sont basés sur l’étendu et la justesse de votre voix ainsi que la présence sur scène, je suis bien aidé en cela par ma formation d’acteur mais également par mes deux coachs à l’école « CRESCENDO ». Les castings de théâtre et de cinéma sont plus axés sur l’appropriation du personnage que l’on doit jouer. En pratique pour moi, lors d’un casting de chant, j’exprime ma personnalité propre et ma qualité vocale, je suis moi même alors que lors d’un casting de cinéma ou de théâtre, je dois exprimer les sentiments d’un autre, me mettre dans la peau d’un autre…

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux débutants ?

Alex Audebert :
Il ne faut jamais se bercer d’illusions, on doit rester les pieds sur terre, croire en soi mais aussi être méfiant car même à ce niveau il y a des personnes qui vous font miroiter des projets extraordinaires sans lendemain. Il faut savoir s’entourer de personnes de confiance et ne pas croire tout ce que l’on peut vous dire. Le métier de chanteur ou de comédien est difficile, même et surtout en tant que débutant car nous sommes nombreux à vouloir en faire notre profession. Le monde artistique est un milieu de requins dont il faut se méfier. Il faut être patient car tout n’arrive pas du jour au lendemain, on monte les échelons progressivement en espérant être un jour être reconnu. Il faut accepter les échecs et se faire une carapace.

EtoileCasting : Quelles sont pour vous les qualités requises pour être chanteur? Et comédien ?

Alex Audebert : Il n’existe pas de recette unique pour devenir comédien ou chanteur car tout le monde à sa propre personnalité. Le petit « plus » que vous avez et que les autres n’aurons pas fera la différence. Il faudra conserver cette particularité pour en faire un atout.

EtoileCasting : Quels sont vos futurs projets ?

Alex Audebert : 
Je continue mes études en essayant de progresser chaque jour. Je recherche un agent artistique. Je vais bientôt participer à un film avec des amis de Acting International. J’ai également décroché un rôle récurrent dans une série dont les premiers épisodes devraient voir le jour en 2014. J’ai quelques concerts publics prévus en 2014 avec « CRESCENDO » en tant que soliste. Enfin, avec un ami musicien suisse et une amie parolière anglaise, nous travaillons sur un projet d’album, avec actuellement deux chansons finalisées, que nous allons présenter prochainement.

N’hésitez pas à vous rendre sur le Facebook Pro d’Alex !

EtoileCasting : Quelles mises en garde pourriez-vous adresser aux personnes désirant se lancer dans le métier ? Avez-vous personnellement ressenti une forme de désillusion par rapport à vos attentes ?

Alex Audebert :
Je pense qu’il faut se méfier de tout dans ce métier, surtout en tant que débutant et probablement par la suite, avoir une carapace et ne pas se laisser abattre par les échecs et le regard que les autres peuvent porter sur vous. Pour le moment, je n’ai ressenti aucune désillusion par rapport à mes attentes, parfois des vexations, on tombe souvent au début et il faut savoir se relever. Je m’attendais aux difficultés, cette voie est semée d’embûches. Cela permet d’acquérir de la maturité. A ma décharge, je dois reconnaître que j’ai toujours été et que je suis toujours, très soutenu et encouragé par mes parents et mes proches dans mes deux passions.

=> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Découvrez aussi notre article :

=> « Devenir comédien : les différentes étapes »

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

Concours shooting RG Book EtoileCasting


Shooting photo RG BOOK novembre 2013 par EtoileCasting

Floriane Colson et Antoine Guegan – membres EtoileCasting – ont remporté le concours pour le Shooting photos RG book ! Un bon aperçu de l’univers, et les conseils précieux d’un professionnel.

A l’issue du concours destiné aux membres EtoileCasting, ce sont Floriane et Antoine qui ont remportés leur Shooting photos au studio RGBOOK.NET au mois de novembre dernier !

Nous les avons donc retrouvés  au studio RGBOOK, un moment de pur convivialité que nous avons pu partager avec les gagnants, qui ont su nous confirmer leurs talents et leur aisance face à l’objectif. Grâce aux conseils de Rudy, ils ont réalisés de magnifiques clichés.

Un grand bravo à eux ! Merci à Rudy, photographe de RGBOOK.NET et merci à Juliette, make-up artiste du studio RGBOOK.NET, aux doigts de fées.

Pour en savoir plus sur le travail de ce photographe, rendez-vous sur le site RGBOOK.NET !

Le studio RGBOOK

Un vrai studio photo en plein centre de Paris, dans le 2ème arrondissement !

Plusieurs fonds possibles lors d’un shooting photos : fond blanc, fond noir, fond gris, fond rose, décor ancien papier peint, rideau de théâtre, etc.

Leur engagement : savoir ressortir la beauté naturelle de chacun de leurs clients !

Une seule recette :

  • 1 très bonne maquilleuse visagiste
  • 1 photographe avec de l’expérience (plus de 4500 personnes en 6 ans)
  • Savoir mettre à l’aise chacune des personnes qui viennent dans le studio
  • Savoir les guider pour toutes les poses

=> Découvrez leurs impressionnantes photos avant/après sur leur site Internet !

N’hésitez pas à participer à notre concours actuel avec la photographe Emmanuelle Fréget, pour vous aussi tenter de remporter un Shooting photo !

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

 

[FOCUS] Portrait d’un artiste : Nicolas Merle – Comédien et humoriste

Nicolas Merle - membre EtoileCasting

Nicolas Merle – membre EtoileCasting

Nicolas Merle, membre EtoileCasting, comédien et humoriste, possède assurément plus d’une corde à son arc. De par ses expériences, Nicolas a su faire ses preuves et montrer qu’il avait sa place dans le monde de la comédie. Actuellement, il tourne dans un court métrage en lice pour le festival Nikon, avec MC Sautreau, également membre EtoileCasting. Afin d’en savoir plus sur Nicolas, EtoileCasting l’a interviewé.

EtoileCasting : Comment êtes-vous devenu comédien et humoriste  ?

Nicolas Merle : J’ai débuté le théâtre à Paris à L’école du One Man Show au théâtre « Le Bout » à Pigale. Mes premiers professeurs qui m’ont appris les bases de la scène sont Yoann et Delphine (comédiens des Colocataires).

>> Bénéficiez de tarifs préférentiels sur les formations de l’Ecole du One man show ! 

EtoileCasting : Vous sentez-vous plus comédien ou humoriste ? Quels sont vos expériences dans les deux domaines ?

Nicolas Merle : Je crois que je me sens autant comédien qu’humoriste, car un humoriste est aussi comédien ! J’aime faire rire les gens, c’est un exercice difficile mais j’adore les challenges.
Je me souviens que lorsque j’ai débuté, je me suis inscrit à La maison du film court, qui met en relation des étudiants et des comédiens. Ce n’est pas rémunéré mais très intéressant pour l’expérience et pour commencer à se faire un réseau. J’ai par la suite réalisé une mini série sur la cigarette électronique. Vous pouvez la retrouver via Youtube sur la chaîne « les bruits qui courent ». J’ai aussi joué dans une pièce comique et pour quelques scènes ouvertes afin de tester mes sketchs. Il est très important de se confronter le plus possible au public, afin d’apprendre à mieux maîtriser son travail et approfondir ses objectifs.

EtoileCasting : Vous êtes aussi musicien, quelle place occupe ce talent ?

Nicolas Merle : Je ne joue pas actuellement dans un groupe, même s’il m’arrive de jouer ponctuellement pour des concerts, mais je travail beaucoup chez moi, je teste de nouveau instruments et j’ai envie d’intégrer la musique à mon futur spectacle.

EtoileCasting : Quels types de castings avez-vous passé dans un premier temps ?

Nicolas Merle : En tant que comédien, j’ai commencé par faire beaucoup de figuration dans des publicités, des longs métrage comme des rôles dans des courts métrage, mais aussi à la télévision, dans des reconstitutions pour des émissions. Je pense qu’il est nécessaire de faire le plus de choses possibles pour constituer bout à bout son expérience. Le fait de passer beaucoup de castings est un très bon entraînement et permets de travailler sur la gestion du stress. Mais cela permet aussi de travailler son improvisation, car même si un casting se travaille, il y a toujours une part d’improvisation ! Le travail est véritablement la clé de la réussite.

=> Retrouvez notre article sur la gestion du stress des castings !

EtoileCasting : Quels conseils pourriez-vous donner aux débutants ?

Nicolas Merle : Expérimentez beaucoup, ne vous s’arrêtez pas à une discipline car tout est complémentaire, autant sur scène que devant une caméra. Vous pouvez très allier le chant, la danse, la comédie, les mimes, m’humour et tout peut enrichir.

Au début, il vous faudra faire des castings qui ne seront pas forcément rémunérés mais nécessaire pour votre enrichir votre expérience et vous faire des contacts. Il est important de savoir s’entourer des bonnes personnes. Nouer de bons contacts avec les personnes qui peuvent vous aider et soyez toujours professionnel.

Il est également essentiel que vous trouviez ce que vous aimez vraiment : la scène, les caméras, mais aussi votre style bien à vous. Rien ne sert d’imiter ! Le plus important reste que vous preniez toujours plaisir à ce que vous faîtes, c’est toute la magie de ce métier.

Pour finir, je pense que théâtre d’improvisation reste la meilleure des formations. Cela vous donnera des bases essentielles au rôle de comédien et c’est un exercice qui permet de casser des barrière et  de se sentir à l’aise en toute situation.

EtoileCasting : Quels sont vos projets futurs ?

Nicolas Merle : Je souhaite monter un collectif constitué de personnes motivées pour faire des vidéos humoristiques. A terme, je voudrais créer mon propre one-man-show.

EtoileCasting : Quelles sont les mises en gardes que vous pourriez adresser aux membres EtoileCasting qui souhaitent se lancer sans le métier ?

Nicolas Merle : Ne vous laisser décourager par une personne, même professionnelle, car le jugement reste toujours très subjectif.  Je pense que j’ai eu tendance à trop m’autocensurer pour rentrer dans un moule et ça ne m’a pas du tout servit. Il faut savoir se lâcher, d’où l’importance de maîtriser l’art de l’improvisation. Il ne faut pas non plus être trop dur avec soi-même sinon on avance pas. Je pense que les erreurs sont inévitable mais qu’elle sont la preuve qu’on essaye sans cesse. L’expérimentation est la base de ce métier, et il faut sans cesse savoir se remettre en cause !

=> Retrouvez son court-métrage pour le festival Nikon et n’hésitez pas à voter pour lui !

Vous l’aurez compris, devenir comédien ou humoriste demande du talent, mais surtout du travail. Comme tous les métier de cœur et de passion, il nécessite une pratique constante. Croyez d’abord en vous, et le reste suivra !

Découvrez aussi nos articles :

=> « Devenir humoristes : les différentes étapes »

=> « Devenir comédien : les différentes étapes »

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager 🙂

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre nos actu’, bons plans, castings et événements en temps réel !

Caroline Stalder pour EtoileCasting

Interview de Roch Voisine par EtoileCasting


Interview de Roch Voisine par EtoileCasting

L’album « Forever Gentlemen » est disponible depuis le 21 octobre. Le succès de l’album n’est plus à démontrer puisqu’il a depuis été reconnu disque de platine avec plus de 100 000 copies vendues ! L’équipe EtoileCasting a rencontré Roch Voisine qui nous a parlé de ce beau projet dont il fait partie. Il livre aussi en exclusivité ses conseils à destination des chanteurs en devenir.

« Forever Gentlemen », l’album des crooners français

Ce très beau projet regroupe 16 artistes exceptionnels réunis autour d’un répertoire de légende. Aux Etats-Unis dans les années 50, le Rat Pack réunit quelques unes des grandes vedettes les plus importantes de l’époque dont Franck Sinatra ou Dean Martin. Ces artistes ont crée le style Crooner qui encore aujourd’hui inspire les chanteurs du monde entier. Ce répertoire est constitué de standards du jazz et du music-hall. L’idée était aussi de reconstituer cet esprit de l’époque du Rat Pack. Les plus belles voix de la chanson française se sont réunies autour du projet « Foverer Gentlemen ». Un album qui rend hommage aux crooners, à l’élégance et au glamour.

L'album "Forever Gentlemen"16 artistes (chanteurs ou acteurs) reprennent en duo ou trio les plus grands standards des années 50 & 60 : « La belle vie », « New York New York », « For me formidable », « Singing in the rain »… C’est par amour de ce répertoire et cette période insouciante, heureuse et créative, que nos gentlemen se sont retrouvés. Parmi eux Garou, Roch Voisine, Dany Brillant, Emmanuel Moire, Gad Elmaleh, Elodie Frégé, Vincent Niclo, Corneille, Philippe Lellouche, Sinclair, Damien Sargue, Bruce Johnson, ou encore Sofia Essaidi.

Un projet d’envergure enregistré en configuration exceptionnelle à Paris, New York et Montréal, le tout réalisé par Sinclair et Russ Titelman (réalisateur américain couronné de 5 Grammy Awards).

Le premier extrait de cet album intutulé « La belle vie » est interprété notamment par Roch Voisine, Damien Sargue et Dany Brillant. L’équipe EtoileCasting a rencontré et interviewé Roch Voisine qui vous parlera de ce beau projet et vous donnera ses conseils pour réussir dans le milieu de la chanson.

L’interview de Roch Voisine

Roch Voisine est un artiste mondialement connu mais qui n’oublie pas pour autant de garder les pieds sur terre. C’est en effet plein d’humilité qu’il se laisse toujours surprendre par le succès de ses projets, et plus particulièrement du dernier en date : l’album « Forever Gentlemen ». Selon lui, le succès se fait et se construit par le travail avant tout. D’autre part, le métier de chanteur doit être un choix qui relève de la passion avant-tout : « Il faut faire d’abord ce métier-là par passion et c’est cette passion qui va vous garder pendant les moments difficiles. »

La fiche artiste de Roch Voisine

Roch VoisineC’est en 1986 que Roch Voisine enregistre son premier 33 Tours et se produit à Montréal devant 50 000 personnes pour la Fête Nationale du Canada. Ce baptême du feu est suivi d’un second disque en 1987. Il se construit ainsi une certaine notoriété au Québec. En 1989, il devient une star internationale avec « Hélène », une chanson qui connaît un succès considérable. L’album éponyme qui se vend à plus de 3 millions d’exemplaires est consacré Triple Disque de Platine.

Dès lors, la carrière du chanteur s’articule entre l’Europe et le continent Nord-américain. Il effectue de grandes tournées en France, Belgique, Suisse, et au Canada, remplissant des salles prestigieuses comme le Zénith, Bercy ou l’Olympia. Depuis, le beau gosse aux allures sportives et élégantes trace son sillon de chanteur, musicien, et auteur-compositeur des deux côtés de l’Atlantique, avec pas moins de 8 millions de disques vendus en 20 ans de carrière !

=> Si vous aussi vous souhaitez devenir chanteur, n’hésitez pas à consulter nos castings dans le domaine de la musique !

Caroline Stalder pour EtoileCasting.