Un bon mannequin de mode selon Greg Alexander

Greg Alexander, photographe de mode

Greg Alexander, photographe de mode

EtoileCasting a rencontré pour vous Greg Alexander, photographe de mode en France et aux Etats-Unis. Il vous donne ses conseils avisés pour vous faire une place dans ce monde. C’est ici le point de vue d’un professionnel du mannequinat qui vous est exposé. On vous laisse découvrir :

Le parcours de Greg Alexander, photographe de mode

Le parcours de Greg Alexander est atypique et autodidacte. Il n’a en effet jamais fait d’école de Photo. Il a d’abord suivi des études de droit, puis un beau matin, après avoir passé sa thèse et son barreau, il décide de se lancer dans la photographie de mode, ne pouvant plus résister à l’appel de sa passion. Originaire de Lausanne et ayant grandi en Suisse, il y démarre sa carrière. Puis, il rencontre Sébastien Vienne, qui devient son directeur artistique. C’est alors un duo très talentueux qui démarre. Difficile de faire aussi opposés que ces hommes-là, c’est pourtant de cette différence que ressort tout le génie de leur travail. Ils ne cessent pas de nous surprendre, avec notamment la sortie de leur tout nouveau magazine intitulé « FSHN ».

Magazine FSHN de Sébastien Vienne et Greg Alexander

Magazine FSHN de Sébastien Vienne et Greg Alexander

EtoileCasting : Qu’est ce qu’on bon mannequin de mode pour vous ?

Greg Alexander : « Je ne parlerai ici que des mannequins de mode, donc de haute couture, car c’est mon domaine. Je pense donc qu’un bon mannequin, c’est un mental et un physique. J’entends par mental, une forme d’intelligence nécessaire à ce métier. Par exemple, il est impératif d’avoir déjà au préalable une connaissance du milieu dans lequel on se dirige. Il faut donc avoir une certaine maturité qui vous permettra d’éviter de faire les mauvais choix, et d’ouvrir les mauvaises portes, car votre réputation se basera là-dessus. Un autre point essentiel est la question de la culture. La mode est un sujet pointu, et fascinant. Plus qu’un sujet, c’est un monde dont l’entrée nécessite une « clef de connaissance ». Lisez donc des magazines de mode, sachez quels sont les grands et les moins grands créateurs, regardez Fashion TV… »

EtoileCasting : Quels sont les critères physiques pour se lancer dans le mannequinat haute couture?

Greg Alexander : « Un mannequin répond à des mensurations physiques très strictes, surtout concernant la haute couture. Les filles font 1,75 m minimum, et les garçons 1,85 m. Une taille 36 voire 34 pour les filles, une taille 40 voire 38 pour les garçons est demandée. Des traits fins et réguliers sont également attendus, et la musculature doit être dessinée pour les garçons. D’autre part, démarrer jeune est un sérieux atout. L’âge minimum pour défiler est en général 16 ans.

En revanche, pour la publicité, les règles sont plus souples. On ne parle alors plus de MANNEQUINS mais de COMÉDIENS. Là, les femmes peuvent être moins grandes : environ 1.70 m et les hommes 1.80. Au niveau de l’âge, c’est aussi plus flexible : vous pouvez prétendre à faire de la publicité à 24 ans, mais pour du mannequinat, ce sera trop tard ! »

EtoileCasting : Ces règles sont-elles les mêmes pour les mannequins grande taille ?

Greg Alexander : « Pas vraiment. A la différence du mannequinat classique, le mannequinat grande taille ne s’adresse qu’aux femmes. Ces femmes doivent avoir un corps harmonieux, c’est essentiel, il faut une sorte d’équilibre. Mais elles doivent aussi avoir une peau parfaite ! Concernant la taille pour le mannequinat grande taille, la moyenne est le 42 en France. »

=> Retrouvez notre article sur le mannequinat grande taille, avec les conseils de Clélia Menant.

EtoileCasting : Quels conseils ou mises en garde pourriez-vous donner aux mannequins ?

Greg Alexander : « Le book photo ! Il faut bien comprendre que cette démarche nécessite un investissement. Mais c’est de celui-ci que découlera votre réussite professionnelle dans le milieu. Je tiens par ailleurs à préciser qu’Instagram n’est ni une agence de mannequin, ni un book et que ce n’est pas avec ça que vous aurez des photo de qualités… Arriver sans photos professionnelles est une des raisons les plus courantes de refus. Il faut bien savoir que les agences sont actuellement submergées de candidatures. Un des moyens les plus aisés pour elles de trier les candidats, c’est de systématiquement éliminer les personnes qui ne disposent pas de photos ou qui ont des photos personnelles ou de mauvaise qualité. Sans photos professionnelles, un mannequin n’a pas de « CV » (voir notre article « Qu’est ce qu’un bon CV artistique? »), et ne travaillera tout simplement pas. Il faut bien que vous compreniez que le mannequinat est un métier à long terme qui nécessite une grande persévérance et beaucoup de travail. Un mannequin peut mettre quelques années avant de percer, mais lorsqu’il/elle y arrive, ce sont les portes d’un monde merveilleux qui s’ouvrent à lui/elle.

Cependant, faîtes attention à vos relations, et aux choix que vous faites. Et ne posez pas nu, cela ne sied pas vraiment à la haute couture… Que ce soit professionnellement ou dans l’image que vous reflétez en général, restez classe et ne cédez pas aux sirènes de la facilité ! »

EtoileCasting : Merci pour ces précieux conseils. Vous étiez à la Fashion Week qui se déroulait du 24 septembre au 2 octobre 2013, quelles sont selon vous les nouvelles tendances ?

Natalia Vodianova

Natalia Vodianova dans
« La légende de Shalimar »

Greg Alexander : « Je dirais que la tendance est à un véritable retour des couleurs, des mélanges de matières, et un retour très net de la dentelle. J’ai beaucoup aimé cette richesse. Si je devais choisir une égérie pour cette année, je crois que ce serait Natalia Vadianova. Elle est tout simplement sublime et j’ai vraiment apprécié ce retour au vrai spectacle avec Guerlain. Pour moi, la mode c’est le rêve, c’est comme le cinéma des années 50. La mode c’est surréaliste, c’est le domaine du parfait, du sublime, et du fantasme … »

=> N’hésitez pas à consulter le bon-plan book photos de Greg Alexander sur EtoileCasting

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le savoir et dîtes nous ce que vous en pensez ! N’hésitez pas à le partager sur Facebook et sur Twitter.

Caroline Stalder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *