Renaud Hantson nous présente son Opéra Rock : Rock Star

Renaud HantsonRenaud Hantson n’est pas seulement un chanteur renommé et un coach vocal de talent, c’est également un artiste aux multiples facettes, exigeant, tumultueux et exubérant dans sa passion pour la musique. Partenaire depuis la création d’EtoileCasting en 2004, nous l’avons rencontré au mois de septembre pour parler de ses projets de comédie musicale et de sa vie d’artiste.

EtoileCasting : Renaud peux-tu nous parler de ton projet de comédie musicale déjà bien abouti ?

Renaud Hantson : Depuis ma rencontre avec Michel Berger, on me parle de faire ma propre comédie musicale. On m’en a encore plus parlé après sa disparition car pour les fans purs et durs je suis le chanteur masculin qui a le plus chanté du Berger et j’étais un peu son chanteur fétiche. Pendant 20 ans j’ai dit que ce n’était pas mon truc, que ça ne m’intéressait pas. Or aujourd’hui à 50 ans, un aboutissement personnel serait d’aller vers ce qui est moins facile à faire, comme par exemple une comédie musicale et en particulier un opéra rock.

Ce n’est pas un va-tout mais plutôt une manière de livrer les dernières choses dans lesquelles je crois encore. C’est très personnel. Ça s’inspire en résumé d’un livre que je viens de publier et qui s’appelle « Rock Star (48 heures d’une vie rêvée) » dans lequel j’explique que si être une vedette est une vie qui fait fantasmer, on peut aussi s’y perdre dans les excès, les drogues, l’addiction, la sexualité trop facile… C’est le plus gros « dossier préventif» que je ne me suis jamais mis sur le dos et j’espère que Michel aurait été fier de moi. Pour résumer « Rock Star », c’est le double album d’un auteur-compositeur de 50 ans avec des invités qui jouent des personnages, le tout autour d’histoires d’amour et du rêve de devenir une vedette au travers de chansons pop-rock. C’est aussi une mise en scène du monde de la musique qui montre qu’il y a plus de périodes de doute que de périodes de victoire et que vivre de sa passion n’est pas forcément un aboutissement…

EC : Comment s’est passé le choix des artistes ?

RH : Pour un mec qui se tient à l’écart du business depuis 2003, j’ai été très surpris de voir qu’avec trois petites annonces de casting on a reçu près de 1000 candidatures. Ça rappelle que les gens veulent travailler, qu’ils sont prêts à faire des trucs plutôt dingues niveau voix parce que « Rock Star » c’est du lourd vocalement, et que je reste encore une référence pour ceux qui aiment les spectacles musicaux !… On a rencontré des gens en casting qui initialement n’osaient pas venir car ça leur semblait trop difficile, l’idée du spectacle est pourtant de faire quelque chose de limpide avec des chansons pas si simples à chanter que ça !…

Le casting n’était pas facile parce que je n’aime pas ce rôle d’auditionner des artistes. Il ne faut pas les vexer et ne pas être blessant. La vraie difficulté était de décider quelle personne pouvait convenir sur quel personnage. Il fallait que les vocalistes rencontrés correspondent aux personnages tant physiquement qu’au niveau de la personnalité. Pour le personnage du teenager par exemple j’ai choisi Alex Ryder. A la base j’avais déjà trouvé la personne pour ce rôle mais Alex nous a scotchés, il a ce côté Gregory Lemarchal que je recherchais pour ce personnage qui est censé être la Rock Star à l’âge adolescent. Sinon j’ai engagé sur parole Laurent Bàn, Pablo Villafranca et Sarah Jad même si j’avais peur qu’ils viennent en studio sans être préparés. J’avais peur de devoir leur dire éventuellement non mais ils m’ont ébloui, ce sont de vrais amis sur qui je peux compter. Charlotte Grenat joue le rôle de la mère, je n’étais pas fan de sa voix à la première écoute mais elle m’a littéralement fait pleurer en chantant la chanson de la mère de mon personnage. Pour Anne Chenet, qui est comédienne EtoileCasting, il fallait de la douceur, de la compassion, de l’empathie et de la patience pour jouer le rôle de ma compagne actuelle.

EC : Quand le projet verra-t-il le jour ?

RH : 2016. Je ne peux pas donner plus détails car je suis à la recherche de la production idéale pour le spectacle. Le business actuel autour de la musique a changé donc je veux prendre mon temps mais en 2016 « Rock Star » existera et nous mixons actuellement le double album. Je souhaite pouvoir passer à la deuxième étape de ma vie, ça ne veut pas dire mon vieillissement, ça veut juste dire décliner autrement ce que j’ai appris de ma passion pour la musique et de ce métier.

 

EC : Quels conseils pourrais-tu donner aux artistes débutants ?

RH : Sur le terrain des excès je suis un cas d’école. Je l’ai caché pendant des années mais en vérité si j’ai disparu des radars pendant 20 ans c’est parce que j’ai préféré fuir en avant après la disparition de Michel Berger plutôt que d’aller m’exposer dans un métier qui changeait et qui ne me séduisait plus. Le conseil que je peux donner c’est qu’il faut être soi-même et ne pas tomber dans le miroir aux alouettes que peut être cette profession. Il ne faudrait jamais essayer des substances qui sont plus fortes que nous-mêmes. La drogue est un adversaire, pas un partenaire et il est très difficile de faire machine arrière quand on s’est brûlé les ailes…
Au-delà des cours de chant que je donne, un de mes conseils est bien entendu de ne pas tomber dans les rêves illusoires de cette profession en cherchant à devenir une vedette trop rapidement. Je ne suis pas attiré par la télé réalité et ne suis pas pour brûler les étapes car une carrière ne se construit pas en deux jours. La clé c’est travailler, travailler et encore travailler. Je ne souhaite pas empêcher des artistes en devenir de rêver mais simplement les prévenir que ceux qui leur font miroiter trop de choses, ils doivent terriblement s’en méfier.
Aujourd’hui avec la télé réalité, le travail, l’art, la passion ont été mis de côté pour ne m’être en avant que le succès et la sur-médiatisation. Or un art ça se travaille, et pas sous les feux des chaînes de télé ou des paparazzis. Le talent ne vient pas comme ça, un guitariste qui ne travaille pas ses gammes perdra ses capacités. On peut exploser en plein vol lorsque l’on goûte au succès, j’en suis un exemple et je suis un survivant ! …

Casting complet :

  • Renaud Hantson – Franck la Rock Star
  • Laurent Bàn – Scally le guitariste
  • Sarah Jad – L’inconnue
  • Jessy Roussel – Clara
  • Anne Chenet – Lola
  • Thierry Gondet – Le manager
  • Pablo Villafranca – Le dealer
  • Charlotte Grenat – La mère
  • Alex Ryder – L’adolescent
  • Gérald Dahan – Les présentateurs TV

Merci Renaud Hantson et Audrey Chariras pour leur temps.

Découvrez la page Facebook de Renaud Hantson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *