Découvrez Cyrielle, une animatrice TV engagée !

capture-decran-55Hier c’était la Journée Mondiale du Cœur ! Touché par l’occasion, nous en profitons pour vous parler de Cyrielle, artiste EtoileCasting, sauvée grâce à la chirurgie cardiaque. Cet événement est devenu le point de départ de son journalisme engagé et la signature de toutes ses rencontres et ses « photo-cœur » ! Un parcours qui a de quoi nous faire tous réfléchir. Découvrez vite l’interview de Cyrielle, une animatrice TV engagée ! 

L’interview de Cyrielle, une animatrice TV engagée

Comment avez vous su que vous souhaitiez devenir animatrice TV spécialisée dans le Green ?

La vie m’a mis sur cette voie. J’ai commencé en tant que journaliste « animalière » sur C8 en 2010. Trois ans plus tard, je décide de les quitter pour me trouver davantage et pour pouvoir créer mon propre projet audiovisuel. Très jeune, j’ai été touchée et bouleversée par les images des clips de Michael Jackson Man in the mirror et Earth Song. Une réalité bien loin de ce que pouvait me montrer le monde de Disney… A 26 ans, j’ai décidé d’écrire un projet TV humanitaire. Cela m’a emmené jusqu’au Bangladesh avec la présidente d’Action contre la faim en Mai 2014. Le Bangladesh est le miroir de notre monde d’aujourd’hui : ethnies persécutées, réfugiés (climatiques ou de conflits), malnutrition, montée des eaux… Bref ce fut le voyage le plus bouleversant de ma vie à ce jour.

En plus de me permettre de prendre conscience de ce besoin viscéral de me rendre et de me sentir utile, ce voyage m’a sauvé la vie. Dans tous les sens du terme. Lors de la visite médicale la veille de mon départ, une médecin généraliste de l’Institut Pasteur me décèle un souffle au cœur. De retour de mission, un cardiologue me dit de faire des examens, mon cœur étant complètement difforme. Trois semaines plus tard je suis opérée d’urgence, ce souffle était en réalité un trou dans le cœur, une valve qui ne s’est pas formée à ma naissance. J’ai aujourd’hui une prothèse dans le cœur, devenu le symbole de mes « photo-cœur » avec toutes mes rencontres. Pendant 27 ans j’ai donc vécu avec une malformation cardiaque et ce voyage humanitaire m’a clairement sauvé la vie. En me réveillant, l’idée de faire du journalisme engagé est apparu alors comme une évidence.

Je me suis alors intéressée à l’écologie, sans l’environnement aucune vie n’est possible ! Nous dépendons de lui pour boire, manger et respirer… Il est vital dans notre quotidien, je suis fascinée par tout ce que nous apporte Mère-Nature dont nous dépendons fortement, d’où l’importance de protéger tous nos écosystèmes. Nous sommes 7,3 milliards à vivre dans la même maison 😉

En mars 2015, j’ai lancé mon blog www.cyriellehariel.com… et me suis faite repérer par les équipes de Ushuaïa TV. Je suis ravie de continuer une deuxième saison dans Ushuaïa le mag chaque samedi à 20h où je dresse le portrait d’un entrepreneur social !

chhp2016

 

 

 

 

 

 

 

Cyrielle Hariel en compagnie de Pierre Rabhi, Nicolas Hulot, Yann-Arthus Betrand, Robert Redford, Marion Cotillard, la Fondation de l’Abbé Pierre…

 

Quelle formation avez vous suivies pour y parvenir ? ou comment avez vous réussi ?

J’ai eu un bac scientifique (S), puis me suis dirigée vers deux écoles de communication. J’ai eu mon premier poste en 2010 chez Direct 8 (aujourd’hui C8). Néanmoins c’est en apprenant sur le terrain que j’y suis réellement parvenue. Une « Self hand woman » en quelque sorte 😉

Quelle est votre plus belle rencontre professionnelle ?

C’était en juin 2015, le lendemain de mon anniversaire. Un des plus beaux cadeaux que la vie m’ait envoyé avec la rencontre de John Isaac, ancien photojournaliste des Nations-Unies et photographe de Michael Jackson. Cet homme est parti de rien, il chantait dans la rue à NYC… Puis il a su saisir les opportunités de la vie jusqu’à couvrir d’importants moments, tragiques ou glorieux de l’histoire de l’Humanité derrière son objectif jusqu’à devenir ami avec la plus grande star engagée du XXème… Il a suivi Michael dans les hôpitaux, chez lui à Neverland… Enfin une personne qui a véritablement vécue avec lui et qui m’a confirmé les valeurs de cet homme engagé que j’avais perçu depuis mon enfance à travers ses clips et interviews. J’en ai pleuré de joie ! Car c’est clairement grâce à lui que j’ai cette fibre « humaniste » en moi maintenant, dans le cœur ; -)

Quels conseils donneriez vous à un jeune qui veut se lancer dans ce métier ?

La clé pour réussir est de s’écouter. D’être en phase avec soi-même.  J’ai mis ma vie sur pause à 26 ans pour trouver ce qui m’animait au plus profond de moi. C’est à ce moment que la vie m’a guidé en m’apportant les bonnes idées et intuitions. Je suis passée de journaliste « animalière » à journaliste Green et Positive. Je mets en lumière tous ces nouveaux acteurs issus notamment de la Génération Y qui s’engagent à rendre notre monde meilleur avec leur startups ! En TV, il faut se frayer un chemin dans un univers que l’on étudie chaque jour, avoir sa spécialité. Se démarquer par son savoir, sa passion et son intérêt pour un domaine, est indispensable selon moi pour perdurer dans le temps et grandir avec ses convictions… En somme, s’écouter et travailler avec passion est la base !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *