Colonel Reyel répond à nos questions sur son grand retour !

colonel-reyel-ce-soir-ou-jamais-cover-epEtoileCasting revient sur sa rencontre avec l’auteur, compositeur et interprète Colonel Reyel ! Absent depuis presque 4 ans, il signe son grand retour avec un nouvel EP Ce soir ou jamais ! En attendant son album qui sortira en 2017, découvrez 4 nouveaux titres inédits. Colonel Reyel sera en concert le 10 Décembre à la Boule Noire !

EtoileCasting (EC) : Comment as-tu su que tu voulais faire carrière dans la musique ?

Colonel Reyel : Aussi bizarre que cela puisse paraître je n’ai jamais su que je voulais faire ce métier. La musique a toujours fait partie de ma vie. J’ai commencé à vraiment rentrer dans le vif du sujet à 6 ans quand mon père m’a inscrit au conservatoire. J’ai toujours aimé chanter depuis tout petit, je chantais tout et n’importe quoi. Le succès il est arrivé de lui-même, je n’ai jamais vraiment cherché à percer. Par contre j’ai toujours aimé bien faire les choses. Je me suis toujours impliqué à fond pour mettre toutes les chances de mon côté mais sans pour autant avoir de grandes aspirations. Je le faisais seulement parce que j’aimais ça et que je kiffais avec mes potes !

EC : Quel a été l’élément déclencheur dans ta carrière ?

Colonel Reyel : Je me suis fait repérer avec le titre Celui ! Ce titre est né avec le DJ Doug qui a composé la musique. C’est un pote que je connais depuis une dizaine d’années. On était dans ce qu’on appelle « l’underground » c’est-à-dire qu’on vient du milieu du dancehall donc on a fait énormément de petites scènes, de concerts dans la rue etc. DJ Doug a eu une opportunité avec une maison de disque de sortir une compilation sur laquelle il pouvait placer un morceau inédit. Il m’a donc invité à travailler un morceau et c’est comme ça que Celui est né. Il a écrit la musique, moi les paroles. Je l’ai enregistré et le morceau s’est retrouvé sur la compilation. Une internaute a flashé dessus et l’a posté directement sur Youtube. Tout est parti de là !

EC : Où trouves-tu l’inspiration pour tes morceaux ? 

Colonel Reyel : Je compose et j’écris moi-même les paroles. Mes inspirations sont très diverses. J’ai grandi en Seine-Saint-Denis donc forcément le rap français a été très présent dans ce que j’écoutais. Mais le tournant ça a été ma découverte du reggae et du dancehall pendant mes voyages aux Antilles. Je suis vraiment rentré dans la culture jamaïcaine et je suis tombé amoureux de cette musique. Jusqu’à aujourd’hui ce sont mes plus grandes influences. Si j’avais l’opportunité de travailler avec un artiste je pense que ce serait en Jamaïque. Aller directement là-bas et enregistrer un album à Kingston c’est vraiment un truc que je rêve de faire !

EC : Tu as sorti récemment un nouvel EP après 4 ans d’attente, qu’est-ce que tu espère de ce retour ?

Colonel Reyel : Cet EP est avant tout une façon de remercier mon public et mes fans, ceux qui ne m’ont jamais lâché. Comme tu l’as dit ça fait 4 ans que je n’ai pas sorti d’album personnel mais j’étais quand même présent sur les réseaux et dans des featurings. Je n’ai jamais vraiment perdu le lien avec mon public. Cet EP est aussi là pour annoncer un nouvel album qui sortira en 2017. La musique a toujours fait partie de ma vie et je n’ai jamais cessé de travailler même quand on ne m’a pas entendu. Je continuais à bosser mes morceaux et à produire. Je sais que mon public a grandi depuis mon premier succès et moi aussi. J’ai mûri, je ne suis plus le même homme et ça se ressent dans mes morceaux que ce soit au niveau vocal ou dans l’écriture. Cet EP est une façon de montrer que j’ai évolué.

EC : Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de revenir ?

Colonel Reyel : Après un succès il faut prendre du temps pour soi. J’avais besoin de digérer tout ça, passer du temps avec mes proches et me concentrer sur l’essentiel. Derrière l’artiste il y a aussi l’homme et il y a eu des choses dans ma vie privée qui ne sont pas forcément facile à vivre. J’avais besoin de me recentrer sur ma musique. Pour faire de la musique il faut être bien dans sa vie et dans ses baskets. Maintenant je suis de retour ! Je serais sur scène le 10 décembre à la Boule Noire de Paris. Je vous invite toutes et tous à venir !  On va revisiter un peu toutes les chansons qui m’ont fait connaître et c’est également une manière de faire découvrir les nouveaux morceaux.

EC : Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter avec ce retour ?

Colonel Reyel : La meilleure chose qu’on puisse souhaiter à un artiste c’est le succès. Une fois que tu arrives à te faire connaitre le plus important c’est de continuer de proposer des choses qui plaisent. Cet album il est là pour mes fans et pour essayer de reconquérir une partie un petit peu plus grande du public. Réussir cela c’est tout ce que je souhaite !

EC : As-tu rencontré des difficultés à tes débuts ?

Colonel Reyel : Je n’ai pas eu de problème avec mes proches car c’est une famille de musiciens et beaucoup d’entre eux pratiquent. Mais par exemple au lycée quand je faisais écouter mes titres,  ça pouvait rigoler, dire que je ne ferais jamais carrière etc. Ce sont des petites phrases qui restent mais c’est une façon de se motiver en quelque sorte. C’est marrant parce qu’une fois que tu réussis tu recroises ces personnes-là et ils viennent te demander des photos ou des places de concert. Après je ne suis pas quelqu’un de rancunier ou de revanchard ! Il faut faire les choses pour soi et pas pour les autres !

EC : Si tu devais donner un conseil à un jeune artiste qui souhaite se lancer dans la musique…

Colonel Reyel : Je dirais qu’on a de la chance d’être en 2016 car aujourd’hui tout le monde a la chance d’avoir accès à des outils comme Youtube. C’est un outil qui est indispensable dans la musique pour se faire connaitre. Mais il faut surtout se lancer par amour, pas pour avoir du succès, de l’argent ou plaire aux filles. Si le succès doit arriver, il arrivera mais il faut absolument le faire par passion. C’est important aussi de n’écouter que soi-même. Quand tu commences il y a beaucoup de personnes qui sont là pour te critiquer et ça peut faire très mal. Mais le plus important c’est de garder la foi et de croire en soi. Si tu sais que tu as quelque chose ne laisse personne te faire douter !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *